Aller au contenu principal

Archives de juin 24th, 2011

DENONCIATION DE TENTATIVE D’ASSASSINAT DES ENFANTS DIOMI NDONGALA ET DU PRESIDENT EUGENE DIOMI NDONGALA

 

MISE A JOUR 18/11/2011:
DEPUIS LE DEPOT DE CETTE DENONCIATION:1. Aucune poursuite n’ a été entamée contre sieur Eric Mikobi, incapable de présenter même une carte de policier ou bien un ordre de mission quelconque justifiant son droit de circuler la nuit armé.

2. LA GARDE QUI A TIRE EN L AIR POUR DESARMER L HOMME ARME QUI CONDUISAIT LA VOITURE DE BOSHAB AVEC PLAQUE CACHEE ET QUI POURSUIVAIT LES ENFANTS DIOMI, a été -LUI – emprisonne et il est poursuivi a présent pour "gaspillage de munition"…3. Aucune poursuite, aucune instruction sérieuse de l’ affaire par la justice. Un homme armée, depourvu d’ ordre de mission ou un document quelconque qui atteste sa qualité de policier, peut tranquillement poursuivre et menacer des enfants la nuit, arriver à menacer avec son arme le père de ces enfants devant sa propre maison et être libéré le lendemain, sans aucune poursuite, grâce à l intervention de son chef….

DC

 

*****************************************

 

 

DEMOCRATIE CHRETIENNE, D.C.

COMMUNIQUE DE PRESSE

DENONCIATION DE TENTATIVE D’ASSASSINAT DES ENFANTS DIOMI NDONGALA ET DU PRESIDENT EUGENE DIOMI NDONGALA  

La DEMOCRATIE CHRETIENNE dénonce avec la dernière énergie l’affreuse tentative d’assassinat des enfants DIOMI NDONGALA et du Président EUGENE DIOMI NDONGALA ce nuit du 23/06/2011 à environ 23h00 par un homme armé qui c’est avéré être un membre de la garde ou bien des services de sécurités attaché au Président du Parlement Congolais, le PPRD Evariste Boshab.

Les faits :

A environ 23h00 les enfants Diomi Ndongala rentraient  avec leur chauffeur d’une fête d’anniversaire organisée au centre ville. Ils ont été poursuivis jusqu’à la maison par plusieurs véhicules dont un avec plaque cachée, une jeep Prado grise, conduite par un homme armée d’une armée de guerre, qui a essayé à plusieurs reprises de couper la route au véhicule où se trouvaient les enfants Diomi Ndongala, arrivant même à braquer l’arme de guerre en pleine course- poursuite contre les enfants, sur la route abîmée et en construction, extrêmement dangereuses,  qui, de l’Ambassade de France, arrive jusqu’à Binza Ma Campagne.

 

Les enfants Diomi ont appellé leurs parents  à partir du véhicule, en plein état de choc, en criant qu’ un homme armé les poursuivait et essayait de les tuer en les menaçant avec une arme et essayant de faire sortir leur véhicule de la route !

Grace à la maitrise du véhicule de la part du chauffeur, qui conduisait à une allure élevée avec un pneu crevé et le moteur qui fumait, les enfants ont rejoint la maison parentale au même moment où leur père, accompagné de la garde de la maison, sortait pour secourir ses enfants. Le poursuivant qui était à bord de la jeep Prado grise avec plaque cachée,  à essayé de pénétrer le portail de la résidence du Président Diomi Ndongala mais les sentinelles averties ont bloque le véhicule de l’assaillant entre le portail et la voiture du Président Diomi.

Tant les enfants que le chauffeur était et sont en état de choc et leur véhicule fortement endommagé.

Le forcené est sorti de son véhicule en braquant son arme de guerre contre le Président Diomi Ndongala  qui se trouvait devant le  portail de sa maison. Les policiers attachés à la garde de la maison du Président Diomi  ont tiré des tirs de sommations en l’air pour maitriser l’homme armé avant de le pouvoir désarmer. Un des policiers de la garde de la maison a d’ailleurs été blessé à la main par l’assaillant.

 

La famille Diomi a appelle la police qui a arrêté vers deux heures du matin l’homme armé en plein flagrant délit.

L’individu armé  a declaré aux agents venus le maitriser, être un membre de la sécurité du Président du Parlement, M Evariste Boshab, en essayant aussi de trafiquer son influence pour échapper à l’arrestation.

 

La DEMOCRATIE CHRETIENNE tient à dénoncer l’état d’insécurité où se trouvent le Président Diomi Ndongala et sa famille.

 

Il tient aussi à souligner que depuis le mois de janvier 2011 le Président Diomi Ndongala a été déjà victime d’une arrestation arbitraire au Bas- Congo et d’une tentative d’assassinat il y deux semaines sur le Boulevard du 30 Juin et que le véhicule où se trouvaient les enfants menacés par l’individu armée était le même utilisé ces derniers jour par le Président DIOMI NDONGALA.

 

LA DEMOCRATIE CHRETIENNE PREND A TEMOIN LA COMMUNAUTE NATIONALE ET INTERNATIONALE A PROPOS DES TENTATIVES REPETEES D’ATTEINTE A LA VIE ET L’INTEGRITE PHYSIQUE DE SON PRESIDENT ET DE SA FAMILLE ET L’HARCELEMENT QU’IL SUBI DE LA PART DES SERVICES DE SECURITE DU REGIME EN PLACE .

 CETTE FOIS UN MEMBRE DECLARE ET RECONNU ETRE UN AGENT DE LA SECURITE D’UNE HAUTE INSTITUTION DE LA REPUBLIQUE ARRIVE A  SE COMPORTER OUVERTEMENT COMME UN BANDIT DE GRAND CHEMIN EN METTANT EN PERIL LA VIE D’ENFANTS INNOCENTS ET D’UN PERE QUI VEUT DEFENDRE SA FAMILLE DANS SA PROPRE MAISON.

UNE PLAINTE NE BONNE ET DUE FORME A ETE DEPOSEE CE MATIN PRES DU PROCUREUR GENERAL DE LA REPUBLIQUE AINSI QUE DE L’AUDITORAT MILITAIRE.

LES FAMILLES DES AMIS DES ENFANTS DIOMI, QUI SE TROUVAINT AVEC EUX DANS LE MEME VEHICULE, ONT AUSSI PORTE PLAINTE POUR TENTATIVE D’ASSASSINAT DE LEURS ENFANTS.

VERITE ET JUSTICE POUR LE CONGO,

Fait à Kinshasa, le 24/06/2011,

FREDDY KITA,

SECRETAIRE GENERAL DE LA D.C.

DEMOCRATIE CHRETIENNE

 

MISE A JOUR:

 

NOUS AVONS APPRIS QUE SUR PRESSION DE BOSHAB SUR LES MAGISTRATS EN CHARGE DU DOSSIER, L AGENT DE LA SECURITE DU PRESIDENT DU PARLEMENT, UN CERTAIN MIKOBI ERIC, A ETE LIBERE  MALGRE LA GRAVE PLAINTE DEPOSEE A SA CHARGE

KINSHASA, 24/06/2011 A 18H00

VOICI L’ETAT DE LA VOITURE OU SE TROUVAIENT LES ENFANTS DIOMI
APRES LA FOLLE COURSE POUR ECHAPPER AU POURSUIVANT ARME
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 8  346 followers

%d bloggers like this: