Aller au contenu principal

Archives de décembre 27th, 2011

LES TEMOIGNAGES DE DEUX GROUPES DE MILITANTS DE LA DC QUI ONT ECHAPPE A DES CAMPS DE CONCENTRATION DE JEUNES OPPOSANTS ARRETES, LOCALISES A MBUDI (CONCESSION PRES DU FLEUVE CONGO, DE LA PROPRIETE D’UN PROCHE DE JOSEPH KABILA) ET AU PALAIS DE MARBRE (PALAIS SITUE A NGALIEMA A KINSHASA)

LES  TEMOIGNAGES DE DEUX GROUPES DE MILITANTS DE LA DC QUI ONT ECHAPPE A DES CAMPS DE CONCENTRATION DE JEUNES OPPOSANTS  ARRETES, LOCALISES A MBUDI (CONCESSION PRES DU FLEUVE CONGO, DE LA PROPRIETE D’UN PROCHE DE JOSEPH KABILA) ET AU PALAIS DE MARBRE (PALAIS SITUE A NGALIEMA A KINSHASA)

 

Le 23 décembre 2011 plusieurs membres de la Démocratie Chrétienne ont répondu  l’appel de l’opposition politique congolaise pour animer  pacifiquement  la tenue de la manifestation de prestation de serment du Président Etienne Tshisekedi au Stade des Martyrs. Voici les récits de deux différents groupes qui ont fait l’objet d’arrestations arbitraires, traitements dégradants ainsi que tortures.

Certains sont portés disparus à ce jour.

Les témoignages que nous divulguons  proviennent de ceux parmi-eux qui sont arrivé à s’échapper de ces lieux macabres de concentration où beaucoup de jeunes sont internés, dans des conditions deshumanisantes et en violation des  leurs droits et garanties légales fondamentales.

1° TEMOIGNAGE : LE CAMPS DE CONCENTRATION DE MBUDI

Le premier groupe comprenait des hommes et  des femmes qui sont arrivé à franchir le premier barrage policier vers  Kasa-Vubu pour  se positionner en proximité du Stade des Martyrs. Le groupe à fait bientôt l’objet de tirs de lacrymogènes de la part de la police. En particulier un militant s’est trouvé près d’un mur où passaient des câbles électriques qui alimentaient le Stade en courant électrique. Un projectile de gaz a touché justement un groupe de ces câbles électriques : le jeune membre de la DC  qui se trouvait en proximité de ces câbles a été tué ainsi par électrocution. Les camarades qui l’accompagnait ont essayé de lui prêter secours et  au moins  de récupérer sa carte d’électeur  avant l’arrivée de la police mais il n’ont pas eu le temps de le faire  car tant eux que le corps sans vie du camarade tué par électrocution  ont chargé de force dans des pick-up avec cabines.

De 12h00 jusqu’à 20h00 le groupe de dix militants a été amené en plusieurs endroits pour arriver enfin  vers 20h00 vers la concession de Mbudi, près du fleuve, dans une villa très grande  où ils se trouvaient plusieurs militaires particulièrement musclés  et aussi plusieurs dizaines de  jeunes congolais dénudés et drogués. Le groupe de militants de la DC ont été séparés en deux, les hommes d’un côté et les femmes de l’autre. Les militaires qui contrôlaient le lieu leur ont demandé d’enlever leurs chemises et les ont obligés de boire une boisson non identifiée qui leur a donné une sensation de faiblesse et étourdissement. Tous les jeunes prisonniers de ce lieu à Mbudi étaient traités  de la même manière et tous étaient manifestement drogués. Certains subissaient des interrogatoires après avoir bu cette drogue et par la suite  ils n’avaient plus de souvenir précis des questions et réponses données au cours de l’interrogatoire. Tous se sentaient faibles et étourdis.  Les jeunes qui refusaient de boire cette drogue étaient fouettés à sang jusqu’au moment où ils acceptaient de boire cette boisson étourdissante.

Les femmes ont subi le même traitement dégradant. Elles aussi étaient obligées de se dénuder et boire la drogue. Grace à la complicité d’un commandant qui connaissait un  de nos membres arrêtés, une partie du groupe a pu s’en fuir dans la jeep de ce militaire tard dans la soirée,  mais deux camarades  sont encore portés disparus à ce jour, n’ayant pas rejoint leur domicile depuis le 23/12/2011.

2° GROUPE / TEMOIGNAGE SUR LE CAMP DE CANCENTRATION DE JEUNES OPPOSANTS ARRETES LOCALISE AU PALAIS DE MARBRE.

Un deuxième groupe s’est rendu le 23 décembre 2011 au Stade des Martyrs pour assister pacifiquement  à la cérémonie de prestation de serment du Président Tshisekedi.

Ils  portaient avec eux le drapeau de la Démocratie Chrétienne et endossaient  les t-shirt de leur parti. Après une charge importante de la police près du Boulevard Triomphale, ils ont cherché refuge dans une parcelle en proximité mais ils ont été encerclés et arrêtés par les forces du désordre et embarqués dans des jeeps banalisées.

 

Eux aussi ont été transportés      en plusieurs endroits, pendant des heures,  avant de prendre la direction de Ngaliema, vers Palais de Marbe. Le groupe de 4 militants de la DC qui s’est retrouvé dans la même jeep a essayé de négocier leur libération avec le commandant qui conduisait le véhicule. Celui –ci, qui parlait kigongo et swahili,  a ouvertement manifesté sa sympathie envers leur démarche et envers l’opposition politique en générale,  tout en précisant que ils allaient  être probablement tués au Palais de Marbre« beaucoup de jeunes étaient internés et tués chaque jour », selon les paroles de ce militaire qui manifestement n’appréciait pas ce qui se passait dans ce lieu macabre. Un peu avant d’arriver à leur destination finale, le commandant a demandés aux jeunes de la DC de lui remettre leurs T-shirts, qu’il a confisqués et soigneusement gardées  dans le coffret de sa jeep. D’autres camarades  qui avaient été arrêtés avec eux mais qui étaient montés sur un autre véhicule ont disparus depuis leurs arrestations et nous sommes sans nouvelles sur leurs sorts depuis le 23/12/2011.

 

Marc Mawete

27/12/2011

Opposition-politique-congolaise.org

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 8  388 followers

%d bloggers like this: