Aller au contenu principal

Sénégal : l’opposition évoque la création d’un Conseil national de transition

Sénégal : l’opposition évoque la création d’un Conseil national de transition

Abdoulaye Wade(547)présidentielle sénégal 2012(36)opposition sénégalaise(23)Cheikh Tidiane Gadio(22)

07/02/2012 à 09h:47 Par Jeune Afrique

L'ex-ministre du président Wade, Cheikh Tidiane Gadio à Dakar, le 5 février 2012. L’ex-ministre du président Wade, Cheikh Tidiane Gadio à Dakar, le 5 février 2012. © Seyllou/AFP
L’ex-ministre des Affaires étrangères d’Abdoulaye Wade et aujourd’hui opposant, Cheikh Tidiane Gadio, a évoqué lundi 6 février à Rufisque (banlieue de Dakar) la création d’un « Conseil national de transition » pour contrer Abdoulaye Wade.
Après le Conseil nationale de transition libyen (CNT), et le Conseil national syrien (CNS), un « Conseil national de transition » va-t-il voir le jour au Sénégal ? L’idée a pour la première fois été évoquée par l’ex-ministre des Affaires étrangères d’Abdoulaye Wade et aujourd’hui opposant, Cheikh Tidiane Gadio, lundi 6 févier lors d’un meeting tenu conjointement à Rufisque avec la plupart des autres candidats d’opposition.
« Si Abdoulaye Wade persiste, nous n’allons pas le reconnaître, ni reconnaître son gouvernement, et nous allons organiser une campagne pour la reconnaissance d’un Conseil national de transition que nous allons, nous autres, créer », a déclaré Cheikh Tidiane Gadio, devant des milliers de personnes.
« La seule façon de servir le Sénégal dans l’honneur et la dignité, c’est de s’opposer à la candidature inconstitutionnelle d’Abdoulaye Wade jusqu’au bout », a-t-il ajouté.
Opposition unie contre Wade
Cheikh Tidiane Gadio fait partie des huit candidats de l’opposition ayant décidé de mener en commun la campagne électorale qui s’est ouverte dimanche au Sénégal, à l’approche du scrutin présidentiel du 26 février.
Lors de ce meeting, Youssou Ndour, dont la candidature a été invalidée par le Conseil constitutionnel, a appelé les électeurs à prendre l’argent de ceux qui voudraient acheter leurs voix, et de voter contre eux.
« Cet argent est l’argent de l’État (qui a été) volé, c’est votre argent. Prenez-le, bouffez-le (…) et fermez-leur vos portes ! », a-t-il lancé.
(Avec AFP)

 

 

.

stime=1328630905
__,_._,___

Aucun commentaire pour le moment

Commentaire :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 10 817 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :