Aller au contenu principal

CASSE A L’ASSEMBLEE NATIONALE : Boshab détourne les salaires des agents/AFRICANEWS

CASSE A L’ASSEMBLEE NATIONALE : Boshab détourne les salaires des agents

Lundi, 27 Février 2012
AFRICANEWS
 

 

L’ex-speaker accablé dans un rapport de mission effectuée aux ministères du Budget et des Finances sur la rémunération de la prime du personnel administratif de l’Assemblée nationale pour la période de janvier à décembre 2011. Verdict : la division des Finances de l’Assemblée nationale signale qu’un écart de FC 168.260.591,01 a été payé au personnel administratif de  la chambre basse du parlement en mai 2011 pendant que les bénéficiaires n’ont jamais touché leur dû. Il en est de même d’un autre écart de l’ordre de FC  255.297.017 sorti du Trésor en avril 2010 mais «détourné» par l’ex-speaker  en complicité avec le questeur Bolengetenge, le CDF Deo Indulu et le caissier Sendwe, selon les propres termes du rapport-choc, dressé par le syndicat-maison.


Sale temps pour Evariste Boshab malmené à l’aube de son offensive pour la conquête du fauteuil de Premier ministre. L’ex-speaker a en réalité commis un faux pas susceptible de s’avérer fatal pour la suite de sa carrière. Il a menti devant des interlocuteurs trop attentifs et curieux, lorsque, recevant les partenaires sociaux de l’Assemblée nationale le 26 janvier 2012 au Palais du Peuple, il a laissé entendre que le budget 2011 n’a jamais été exécuté dans tous les services de l’Etat. Rusé et déterminé de montrer à ses hôtes qu’il était sincère et clean, Boshab leur a demandé d’aller fouiner et contre-vérifier dans les livres des ministères du Budget et des Finances. Il leur a cependant remis un relevé sans entête et non signé des tableaux des OPI des primes de l’Assemblée nationale pour la période allant de janvier à décembre 2011. L’acte vaut soupçon. Légitimes suspicion et vigilance de la part des syndicalistes qui désignent et mandatent un des leurs, Bertin Ngueshe Lupanza, président du syndicat UTAFE/Section Assemblée nationale, pour mener des investigations auprès des ministères du Budget et des Finances. Pendant une dizaine de jours, Ngueshe arpente les couloirs de la Division de Liquidation du ministère du Budget et de la Direction de l’Ordonnancement du ministère des Finances. A l’arrivée, Boshab est braqué. Tous les documents officiels mis à la disposition de l’investigateur attestent que le budget a bel et bien été exécuté pour les rémunérations des institutions politiques dont l’Assemblée nationale et assimilés au mois de mai 2011.Constatmalheureux : le montant décaissé en faveur du personnel administratif de l’Assemblée nationale -un effectif de 500 unités-, passé de FC 255.297.017 en avril 2011 à FC 423.557,608,01 en mai 2011, accusant un écart important de l’ordre de FC 168.260.591,01, n’est jamais arrivé aux destinataires. Il y a eu détournement. Indiscutablement. 
Boshab a menti aux délégués syndicaux de l’Assemblée nationale sur l’exécution du budget 2011. C’est indiqué dans un rapport de mission effectuée aux ministères du Budget et des Finances au sujet de l’obtention des renseignements sur la rémunération de la prime du personnel administratif de l’Assemblée nationale pour la période de, janvier à décembre 2011. Rédigé par l’ATB2 Bertin Ngueshe, matricule 464.215, président d’un des syndicats admis à l’Assemblée nationale, dûment mandaté par l’Ordre de service n°10/DSG/SG/AN/2012 du Directeur ai des Services généraux de l’Assemblée nationale, Joseph Wanyaku Zala, et transmis au Bureau provisoire de la Chambre basse, le rapport accuse Boshab de détournement des salaires des agents administratifs. Boshab est pris la main dans le sac. Il y a eu casse à l’Assemblée nationale. Après examen minutieux de tous les documents obtenus de ses collègues fonctionnaires des ministères du Budget et des Finances affectés dans le circuit de la chaîne des dépenses, l’auteur, Ngueshe, constate qu’une partie des salaires du personnel administratif de l’Assemblée nationale dûment liquidés par le Trésor public ne sont jamais arrivés à destination. Il cite le cas du mois de mai 2011 et révèle que le montant décaissé en faveur de ces agents, 500 au total, est passé de FC 255.297.017 en avril 2011 à FC 423.557.608,01 en mai 2011, accusant un écart important de l’ordre de FC 168.260.591,01. Ngueshe brandit comme preuve de sortie, le certificat de transfert d’un ordre des paiements informatisé n°233773 édité le mercredi 8 juin 2011, visé par le ministre des Finances le 08 juin 2011 avec comme nom du bénéficiaire le personnel administratif de l’Assemblée nationale. La Direction des Finances de l’Assemblée nationale reconnaît cet OPI. Le comble c’est que cette somme n’est jamais arrivée aux destinataires. Il y a donc eu détournement. Indiscutablement. Par qui ? Ngueshe indique les auteurs du forfait : «il y a d’abord l’honorable président sortant de l’Assemblée nationale, Monsieur Evariste Boshab, vient ensuite l’honorable Questeur sortant, Monsieur Bolengetenge Balea et d’autres comme Indulu Déo, CDF Monsieur, Sendwe, caissier, Monsieur Sendula, CB comptabilité, et le sous-gestionnaire des crédits Nzuzi, l’homme par qui le scandale est arrivé avec la complicité de la chaîne des dépenses -budget et finances», cogne-t-il.


Arrestation recommandée
Le redoutable" Ngueshe élève également d’autres cas de fragrance. Comme ce montant de FC 55.29.7.017 du budget 2010 sorti en avril 2010 dont l’écart de l’ordre
118.495.232 FC également reconnu par a Division des Finances de l’Assemblée nationale n’a jamais été versé aux bénéficiaires. Comme également la soustraction frauduleuse, depuis juillet 2011 à la fin du mandat de Boshab, «de toutes les augmentations accordées aux autres bénéficiaires de l’Assemblée nationale pour les loger dans la ligne d’un nouveau bénéficiaire appelé Députés en lieu et place de C comme membres du bureau, Commission et Groupes parlementaire». Ngueshe en déduit que lé cabinet Boshab a dédoublé la catégorie Députés déjà rémunérée au point Bureau de l’Assemblée nationale à qui il payait FC 1.178.496.541.00 avec un écart important de FC 730.497.146.00. Malgré les intimidations et autres menaces de mort dont la sécurité est du reste informée, l’intraitable Ngueshe a mené sa mission sans désemparer et formulé quelques recommandations au Bureau provisoire de la Chambre dirigée par l’UDPS Timothée Kombo. Au nombre de ces recommandations figurent : la permutation du personnel de la Division des Finances dont le nommé Déo Indulu; le paiement des salaires détournés et l’arrestation de Boshab et sa clique pour violation de la Loi financière. Ngueshe ne se fait pas prier. «Il y a eu violation de l’article 13 de la Loi financière en ce que l’engagement des dépenses ne s’est pas effectué à concurrence du montant et pour objet des crédits, violation de l’article 38 de ladite Loi en ce sens que l’honorable président sortant de l’Assemblée nationale n’a pas fait respecter scrupuleusement les affectations des crédits telles qu’elles ont été prévues et autorisées», soutient-il. Puis : «Toutes les personnes identifiées dans le détournement dont question tombent sous le coup de l’article 36 de la même Loi qui stipule qu’elles sont responsables des engagements qu’elles ont contractés en violations des disposition légales et, de ce fait, doivent être déférées devant la justice». Un défi lancé à Kombo Kisi. Après les épisodes SNEL et Assemblée nationale, les RD-Congolais ne veulent pas voir le feuilleton Boshab se prolonger. Décidemment, les placards sont prêts à vomir leurs morts.
AKM

About these ads
8 Commentaires Poster un commentaire
  1. Mapinga #

    Ceci prouve à suffisance que ces Mrs qui entourent Kabila sont de vrais imbéciles qui méritent de la prison avant qu’ils ne passent devant le juge, car ce qu’ils font ne présage pas un bon futur pour le Congo, et c’est pour cette raison qu’ils emprisonnent Kabila dans sa tour d’ivoire pour qu’il ne sache exactement ce qu’ils font avec l’argent de l’Etat. Je crois qu’à présent le ministre de la justice ne doit pas rentrer dans le jeu de son ami voleur. Qu’il donne l’exemple pour que les autres se rendent compte de méfaits dont le petit peuple subit à la longueur de la journée. Faites triompher la Démocratie et la Justice. Au cas contraire nous allons nous occupés de son cas d’une manière ou d’une autre par tous les moyens que ce soit, car tout est mis en oeuvre pour que ces genres de personnes ne puissent se permettre de refaire le même forfait.

    29 février 2012
  2. Au Kongo notre pays on voler ; on détourner ; on piller et on tuer etc…mais pourquoi tous ceux qui fouler du pieds la loi sont libre ?? Boshab ; Mende ; Kimbuta etc… leur place c’est la prison et non devant la justice ; si non ils vont continuer encore à détourner et voler les fonds de pauvres fonctionnaires de l’Etat qui toucher que 2o$ par mois !!!

    28 février 2012
  3. FRANCIS MATUMONA #

    il n’est pas la seul personne de voler l’argent de l’etat tous ce monde du gouvernement congolais meme le voleur mende c’est pour cela q’ils ne veulent pas que kanambe quitte le pouvoir si non ils seront tous arretter.

    28 février 2012
  4. Mr. Boshab sans jugement , il est appelez a faire Makala, pour avoir viole la loi.Un homme de la loi qui tombe aux lois qu’il fait vote, sans jugement il doit etre arreter al’immediat.Et l’Etat doit bloquer ces comptes a l’Etranger sachant que ce Monsieur qui recevais chaque mois un grand salaire venant des comptes mafiants de pauvre Mwake Katumba.Les comptes a l’etranger serons bloques.ll doit faire la prison apres cinq ans de prison qu’il sera juger.

    28 février 2012
  5. jomas #

    et après on nous dit ke le pays va bien…

    27 février 2012
  6. mayele mingi #

    IL MERITE LA PEINE CAPITALE PAR LAPIDATION

    27 février 2012
  7. ELIA #

    Tout va très mal

    27 février 2012
  8. OH DIANTRE ! QUEL MONDE !

    27 février 2012

Commentaire :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 10 743 autres abonnés

%d bloggers like this: