Aller au contenu principal

LE DERNIER RAPPORT DE L’UNION EUROPEENNE SUR LES ELECTIONS:Les résultats des élections présidentielle et législatives de fin 2011 en République démocratique du Congo ne sont pas crédibles en raison de nombreuses irrégularités et fraudes /AFP

RDC: les résultats des élections de 2011 ne sont pas crédibles

KINSHASA – Les résultats des élections présidentielle et législatives de fin 2011 en République démocratique du Congo ne sont pas crédibles en raison de nombreuses irrégularités et fraudes, estime la Mission d’observation de l’Union européenne dans un rapport publié jeudi à Kinshasa.

La mission considère que les résultats publiés par la Commission électorale nationale indépendante (Céni) ne sont pas crédibles à la lumière des nombreuses irrégularités et fraudes constatées lors du processus électoral, écrit-elle dans son rapport final sur ces scrutins remportés par le chef de l’Etat sortant Joseph Kabila et l’alliance de partis qui l’ont soutenu.
La Mission d’observation de l’UE (MOE-UE) évoque notamment l’absence d’audit du fichier électoral, le manque de transparence lors du nettoyage de ce fichier, le vote sur simple présentation de la carte d’électeur de 3,2 millions d’électeurs, de multiples incidents de fraude et de bourrages d’urnes lors du vote le 28 novembre, ou encore une publication des résultats caractérisée par un profond manque de transparence.
La MOE-UE recommande principalement la restructuration de la Céni en y incluant la société civile pour contribuer à sa transparence, son indépendance et sa fiabilité. La Céni est présidée par le pasteur Daniel Ngoy Mulunda, ancien conseiller spirituel du président Kabila.


La mission recommande également un audit du fichier électoral et la mise en place de la Cour constitutionnelle.

Le rôle de cette dernière est actuellement dévolue à la Cour suprême de justice (CSJ), chargée du contentieux et de proclamer les résultats définitifs des élections. Son indépendance a souvent été mise en cause.
La CSJ avait validé à la virgule près les résultats de la présidentielle à un tour donnés par la Céni: Kabila vainqueur avec 48,95% (8,8 millions de voix) devant l’opposant Etienne Tshisekedi, classé second avec 32,33% (5,8 millions de voix). Ce dernier a rejeté les résultats et s’est autoproclamé président de la RDC.
Les magistrats de la CSJ sont nommés par le chef de l’Etat, moyennant l’intervention formelle du Conseil supérieur de la magistrature, dont les membres sont aussi désignés par le président, notent les observateurs de l’UE. Dix-huit nouveaux magistrats avaient été nommés à la CSJ lors de la campagne électorale.


Un chapitre du rapport est consacré à l’analyse des résultats de la présidentielle au Katanga (sud-est), fief de Kabila où il a obtenu près de 90% des suffrages, et le Bandundu (ouest) où il a bondi de 39,4% en 2006 à 73,4% en 2011, y réalisant des progressions fulgurantes que l’analyse politique rationnelle a quelque mal à expliquer, selon le rapport.
Dans ces deux provinces l’écart de 3,6 millions de voix creusé par Kabila face à Tshisekedi est impressionnant et irréversible et l’illisibilité politique des résultats (…) vient accroître le doute concernant la crédibilité du scrutin présidentiel, est-il ajouté.


Le rapport recommande aussi une réforme du Conseil supérieur de l’audiovisuel et de la communication (CESAC), qui n’a pas joué son rôle de régulateur avec impartialité, prenant des mesures arbitraires et discriminatoires contre les médias d’opposition.
Un travail important attend désormais les autorités congolaises et la société civile afin d’améliorer le déroulement des élections pour garantir la transparence et la fiabilité de la démocratie congolaise, a déclaré la députée bulgare Mariya Nedelcheva, chef de la MOE-UE, lors de la présentation du rapport.
La céni a annoncé une prochaine évaluation du processus électoral actuellement suspendu, avant la publication d’un nouveau calendrier pour les élections provinciales, sénatoriales et locales.
(©AFP / 29 mars 2012 19h21)

About these ads
15 Commentaires Poster un commentaire
  1. akumakongo #

    L’union européenne a participé a l’organisation des elections presidentielles dans un pays occupé par des mercenaires étrangers venus de RWANDA dont l’acteur principal s’appelle H.KANAMBE alias Jo KABILA,chef de sercice secret d’un certain Paul KAGAME,l’actuel Président de RWANDA qui a instalé son armée a l’EST du CONGO.Et maintenat la meme union européenne continue de distraire les pauvres congolais en essayant critiquer l’ensemble des mercenaires qui ont volé et violé la constitution de l’ETAT du CONGO.Ce comportement européen est paradoxal.

    5 avril 2012
  2. hola africa es por los africano no por los europen,loque los belga esta buscando problema en mundo teines que dejar nuestro continente si no vamos amatar todos europeo en africa losiento q no teineis verguesa tanto niño muriendo por vostro culpa africa es para africano europa para europeo no ese todos va terminar los sin vernguesa todo q aceis en africa lo vais agar ,no sabeis la cricis teneis de donde viene?????

    2 avril 2012
  3. karwizihigo Muhugo #

    Ce n’est plus le moment de nous plaindre, nous devons reformuler autrement nos stratégies et décider de notre propre sort sans compter sur l’union européenne, les USA, UK, qui par leurs silences, soutiennent le hold up électoral. Procurons nous des armes pour affronter ces bandits au pouvoir et ce n’est qu’à ce moment là que le congo pourra être respecté. Rappelez vous du plan Machiavélique pour l’est de la RDC? N’oubliez surtout pas que d’ici 4 ans cette constitution sera modifiée au niveau de l’assemblée nationale des tricheurs pour que Kanambe l’abrutit s’éternise au pouvoir. Ingetaaaaaaaaaaa

    31 mars 2012
  4. kilo #

    31 mars 2012
  5. nyk #

    La CENI doit comprendre qu’il n’y a plus personne qui croit en elle , que ce soit de l’intérieur ni de l’extérieur.
    La CENI , si elle a peu de dignité , elle doit tout simplement démissionner et déclarer officiellement que les élections du 28 Novembre 2011 ayant été faussées par des fraudes massives et irrégularités sont purement et simplement annulées et elles doivent être refaites par une autre CENI dirigée par d’autres personnes qui remplaceront Mr Ngoy et tous ses compagnons qui se sont montrés incompétents.
    Que les Leaders qui s’étaient dit de l’opposition oublient leurs querelles internes , se débarrassent de la Peur , et se mettent ensemble pour exiger que les élections soient très rapidement reprises et qu’on ne perde pas le temps dans des dialogues qui ne donneront rien comme résultat positif de Paix.
    NYK

    30 mars 2012
  6. jericho #

    nous allons lutter jusqu’au bout

    30 mars 2012
  7. mitchell #

    c’est très bien,mais c’est très en retard,et surtout cette comission internationnale ne sanctionne pas les élections passées.En fait, elle a déjà avalisé la victoire par fraude de joseph kabila.
    Le problème est de savoir;dans quel état le pays et sa population se trouveront dans cinq ans?.

    30 mars 2012
  8. LUtala Kabe #

    Combattant, contuer a combattre contre la mort qui nous aient imposser. Refussos leur marcher maccabre.

    30 mars 2012
  9. #

    Kanambe a ko suka,
    Il pensait que nous allons croiser les bras en le regardant pillier et déchirer notre beau pays?
    Nous sommes non violants par les armes mais très agressifs dans les idées.

    30 mars 2012
  10. marcel Longo #

    Nous disons-dénoncer c´est bien,mais cet désunion Européenne n´est-elle pas compliste?
    Elle ne sait pas que l´armée Rwandaise occupe maintenant le Congo?
    Quid de la police Congolaise?Quid des coups de télephones repétés entre Kabila et ses compatriotes Rwandais Nkunda B?Quid de la Duoane Congolaise? etc…Le Congo est occupé par les Rwandais.Que l´union Européenne s´attaque au vraie problème.

    30 mars 2012
  11. Ilondo Bertrand #

    Les elections ne sont pas credibles voulaient-elles dire que le scrutin soit annule? Ou bien ceux qui y sont y restent?

    30 mars 2012
  12. Dr. Oec. Kalemba ko Ngingilu Nkuwu #

    Luanda, 12 Décembre 2011

    Son Excellence
    Mr. Ban Ki-Moon
    Secrétaire Général
    Nations Unies
    New York

    Objet: Crise post-électorale en RDC

    Excellence,

    Nous suivons avec la plus grande attention et préocupation la situation politique qui prévaut en République Démocratique du Congo à la suite des élections qui ont eu lieu le 28 Novembre 2011.

    Selon des informations véhiculées par la Radio Vatican citée par la Radio Africa No.1, le candidat de l’opposition à la personne de Mr. Etienne tshisekedi wa Mulumba, aurait gagné les élections présidentielles.

    Cette victoire a été confirmée sur les antennes de la même radio Africa No.1 par un autre candidat aux élections présidentielles, Mr. Vidal Kamerhe, qui "s’est empressé" à féliciter Mr. Etienne Tshisekedi wa Mulumba pour sa victoire.

    Enretemps, la Commission Electorale Nationale Indépendante, a proclamé le Président sortant, Mr Joseph Kabila, vainqueur des élections, provoquant ainsi une crise ayant déjà fait mort d’hommes.

    Ce dangereux jeu macabre expose la RDC à une crise de grande envergure aux conséquences désastreuses et imprévisibles sur l’échelle mondiale.

    Vous conviendrez avec nous que la région de l’Afrique centrale et des Grands Lacs en général, et la RDC en particulier, ont déjà sacrifié des millions d’âmes
    dans des conflits armés qui ont été orchestrés dans cette région pendant des longues années.

    Pour éviter d’autres sacrifices en vies humaines et l’implosion de la RDC avec ses conséquences néfastes sur toute l’Afrique et le monde, il nous semble nécessaire de prendre des dispositions appropriées en vue d’une sortie pacifique de la crise post-électorale qui s’installe déjà en RDC.

    Pour ce faire, nous préconisons ce qui suit:

    1. Mettre en place une transition de 12 mois pour l’organisation des nouvelles élections par une autre Commission Electorale Indépendante constituée de: (1) douze représentants de la Chefferie traditionnelle (de la descendance de Nsaku, Mpanzu et Nzinga, respectivement), dont un préside, (2) un représentant de l’Eglise catholique, (3) un représentant de l’Union Africaine, et (4) un représentant du Parlement Panafricain.

    2. Mettre en place un gouvernement de transition composé à parts égales des membres représentant les deux candidats, et placé sous l’Autorité morale et spirituelle de l’Eglise catholique. Le gouvernement de transition ainsi constitué pour une période de douze mois a pour mandat d’assurer la gestion des affaires courantes du pays et de créer les conditions de fonctionnement de la Commission Electorale Indépendante. Pendant les 12 mois, chaque vainqueur actuellement déclaré siège dans la ville où il a recueilli le plus grand nombre de votes.

    3. Utiliser des urnes fermant avec trois cadenas: un cadenas pour le représentant de la Chefferie traditionnelle, un cadenas pour le représentant de l’Eglise catholique, un cadenas pour le représentant des observateurs. La fermeture et l’ouverture de chaque urne seront faites en présence de tous les trois représentants et des observateurs. Il en sera ainsi sur tout le territoire de la RDC.

    4. Mettre à la disposition de chaque Bureau de vote un container fermant avec trois cadenas: (1) un cadenas pour le représentant de la Chefferie traditionnelle, (2) un pour le représentant de l’Eglise catholique, (3) un pour le représentant des observateurs. La fermeture et l’ouverture de chaque container seront effectuées en présence des trois représentants et des observateurs. Après comptage, les bulletins seront gardés dans les containers jusque trois mois après la prestation de serment du vainqueur. Ils seront ensuite détruits en présence de tous les représentants. Les urnes vides seront remises à la garde de l’Union Africaine pour servir à d’autres élections dans d’autres pays d’Afrique.

    5. Les résultats des élections présidentielles, confirmés selon l’acte établi à cet effet par la Commission Electorale Indépendante sont proclamés par le Président de l’Union Africaine. Ils sont irrévocables. Les résultats pour les élections législatives sont proclamés par le Président du Parlement Panafricain. Ils sont irrévocables.

    6. L’Etat congolalis, à travers le gouvernement de transition, accorde les immunités diplomatiques et autres facilités d’usage pour les hauts fonctionnaires, et assure la sécurité et l’ordre public pour le matériel électoral, le personnel et les électeurs.

    7. Tout litige éventuel est soumis à l’arbitrage du Conseil de Sages où siège 24 membres (descendance de Nsaku, Mpanzu et Nzinga).

    Nous exortons le Secrétaire général des Nations Unies à faire les diligences nécessaires pour faire aboutir la présente Initiative dans le cadre du Mandat des Nations Unies.

    De même, nous prions le Saint Siège de prendre attache avec le Secrétaire général des Nations Unies pour conjuguer ensemble les efforts dans la mise en oeuvre de l’Initiative.

    Nous sommes convaincus que cette Initiative trouvera votre soutien sans faille, oeuvrant ainsi pour une Paix effective dans la région par l’Harmonie spirituelle entre les peuples.

    Nous vous prions de croire, Excellence, à l’expression de nos sentiments les meilleurs.

    Haute considération

    Le Ntotila

    Dr.Oec. Ngingilu Kuwu

    cc:

    S.S. Pape Bénoit XVI
    S.E. Président du Parlement Panafricain
    S.E. Président de l’Union Africaine

    30 mars 2012
  13. Dr. Oec. Kalemba ko Ngingilu Nkuwu #

    Milinga na miso

    30 mars 2012
  14. Nous sommes pas contents des resolutions donnees dans ce dernier rapport de la mission d,observation. Comment avec toutes ces preuves on peut toujours maintenir un fraudeur comme gagnant pour ne parler que dela restruction et l,amelioration dans le reste des elections? Et ils jugent d,une manque de credibite pour les scrutins du 28 nov, alors pensez-vous qu,avec ce fraudeur a la tete du pays les choses vont marcher? Mais non! Ou` va-t-il retrouver la confiance car tout le peuple sa confiance se retrouve placee en leur president elu: Son excellence Etienne Tshisekedi wa mulumba. Alors, n,attandez pas quand il sera tard pour revoir ce faux resultat de la ceni dont tout le monde reclame sa demission, car, le peuple congolais n,acceptera jamais etre dirije par kabila! Non et non, qui veut la paix au congo et congolais soutient la verite des urnes qui donne Tshisekedi comme gagnant!! A bon entendeur salut!

    30 mars 2012
  15. PSK #

    MAIS QU’ON PUISSE SANCTIONNER KABILA RAPIDEMENT CAR NOUS CONNAISSONS TOUS QUE C’EST Mr TSHISEKEDI QUI A REMPORTÉ LES ÉLECTIONS. IL FAUT QUE LA COMMUNAUTÉ INTÉRNATIONALE AILLE HONTE CAR TOUS CONNAISSENT QUE VOUS ÊTES DÉRRIÈRE LE TRICHEUR KANAMBE ALIAS KABILA L’ASSASSIN DE Mzee LAURENT DÉSIRÉ KABILA ET DE PLUS DE 8.000.000 DE CONGOLAIS.

    29 mars 2012

Commentaire :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 9 716 autres abonnés

%d bloggers like this: