Aller au contenu principal

La RDC dans la tourmente: L’ECHEC DE LA POLITIQUE SECURITAIRE DE KABILA EST GENERALISE SUR L’ENSEMBLE DU TERRITOIRE NATIONAL

La RDC dans la tourmente     

09 avril, 2012

carte rdc 1Dans la nuit de dimanche 8 à lundi 9 avril, deux policiers et un militaire ont été tués et trois autres grièvement blessés, selon radio Okapi mais onze victimes selon nos sources, lors d’une attaque de l’Etat-major de la Police nationale congolaise (PNC) à Butembo au Nord-Kivu par des hommes armés non autrement identifiés. 24 heures ont suffi pour faire basculer Butembo dans l’émoi. Les assaillants ont emporté des armes trouvées.

La nuit de samedi 7 avril, le gardien de l’union sportive Socozaki, un club de football de cette ville, a été abattu par des hommes armés. Quatre autres meurtres ont été enregistrés. Le maire de Butembo, Théodore Sikuli Uvasaka, dont la capture est un des objectifs des assaillants, espère une accalmie. Mais rien n’est moins sûr ! Les assaillants semblent avoir encerclé Butembo. Les soldats de Fardc se seraient concentrés à Lubero et Kanyabayonga pour un éventuel assaut sur Butembo.Les localités de Irengeti et Oicha seraient contrôlés par des assaillants.

Lors de la célébration de la messe pascale à la cathédrale Mater Ecclesiae, Mgr Melchisedeck Sikuli a stigmatisé la persistance de l’insécurité dans le secteur de Butembo-Beni. Il a appelé les autorités à fournir plus d’efforts dans la sécurisation des populations.

L’affrontement violent dimanche au Nord-Kivu entre les éléments de 805e régiment en défection et les soldats loyalistes fait craindre le pire. Car cette région enregistre des défections en cascade.

Au Sud-Kivu, Yakutumba, chef maï-maï, et ses miliciens ont repris une commune de Baraka, Katanga, dans le territoire de Fizi et Sebele, leurs anciens fiefs.

A Mbuji-Mayi, chef lieu du Kasaï oriental, le conseil de l’apostolat des laïcs catholiques du Congo (Calcc) a organisé le lundi de Pâques une manifestation symbolique de protestation contre les résultats électoraux  du 28 novembre dernier publiés par la CENI. Et ce, malgré l’interdiction des autorités locales. A 12 heures les cloches ont retenti, des coups de sifflets ont été entendus ainsi que des bruits de toute sorte dans toutes les paroisses de Mbuji-Mayi. Les fidèles présents dans ces lieux se sont mis en prière. Les organisateurs ont programmé ce type de manifestation durant six jours.

La brusque venue de Kabila lundi soir 9 avril à Goma ne change rien.

Ali Kalonga

http://www.culturecongolaise.net

About these ads
Aucun commentaire pour le moment

Commentaire :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 9 872 autres abonnés

%d bloggers like this: