Aller au contenu principal

Pillage massif des recettes de l état: les minisères conduit comme des biens sans maître/ LE BAROMETRE

LES MINISTERES SERAIENT-ILS DEVENUS DES BIENS SANS MAITRE ?  Pillage massif au gouvernement !

Jeudi, 12 Avril 2012 13:05

JOURNAL LE BAROMETRE

Le chef de l’Etat doit faire diligence pour former une nouvelle équipe de l’exécutif afin d’éviter le pire qui s’annonce au pays. Il n’y a plus de doute possible. Le pays est en train d’être dépouillé de ses moyens par les ministres et vice-ministres intérimaires qui se comportent désormais en seigneurs de guerre sur un territoire conquis !
En effet, une formidable battue réalisée ce dernier temps par notre équipe d’investigation qui s’est appuyées sur des informations de sources généralement bien informées nous a permis de découvrir que les cabinets ministériels fonctionnent dans un imbroglio total après ceux qui les ont géré hier avant de démissionner.
En lieu et place de numéraires et des titres valant espèces, de nombreux ministres ont laissé des cadavres dans leurs tiroirs. Ceux d’entre eux qui n’ont pas vidé les caisses se sont évertués à signer d’innombrables arrêtés de nomination antidatés pour placer les leurs dans le but de saigner à blanc les services et les entreprises placés sous leur tutelle administrative et/ou technique.
Plusieurs cas constatés par notre équipe d’investigation et confirmés par de nombreux témoins à charge illustrent à suffisance nos affirmations.
En tête de liste de ministères enquêtés vient le ministère de l’Enseignement Supérieur et Universitaire où trônait en monarque absolu le professeur docteur Mashako Mamba.
En effet, l’enquête révèle que le précité a laissé un trou difficile à combler à l’ESU où il aurait détourné une bagatelle de 17 millions de francs congolais sur les 27 offerts par le gouvernement pour le compte des agents de son secteur à l’occasion des fêtes de fin d’année. Sur le même registre de soustraction illégale de fonds, l’enquête révèle également que cet ancien ministre a emporté un groupe électrogène d’une grande puissance installée capable d’alimenter tout un quartier en énergie électrique au détriment du ministère de l’ESU.
La même enquête révèle au sujet du précité qu’il est seul à connaître la destination des subventions estimées à des millions de dollars américains qui étaient destinés à l’ESU dans le cadre de l’Enseignement ouvert et à distance par la SADC.
Vient ensuite le ministère des hydrocarbures où le responsable s’est ingénié à monter des savants mécanismes destinés à canaliser vers son cabinet toutes les royalties et autres redevance payées par les sociétés importatrices de produits pétroliers.
On rappelle que l’ancien ministre es hydrocarbures Célestin Mbuyu n’hésitait guère à changer des secrétaires généraux de son ministère qui ne lui facilitaient pas les manoeuvres consistant à mettre la main sur les fonds destinés à l’Etat.
On se souviendra à ce propos de l’affaire de détournement de deux millions deux cents mille dollars américains réalisé par écrit auprès de l’ancien Premier ministre Adolphe Muzito, oeuvre du ministre des hydrocarbures sortant et des arrêtés punitifs obtenus par ce dernier contre les hauts fonctionnaires qui gênaient ses tentatives de détournement, de même que des arrêtés de nomination pour récompenser la collaboration de fonctionnaires coopératifs à ses détournements. Le cas de son homme de main Kanku devenu secrétaire général par enchantement pour avoir « coopéré » alors qu’il avait à sa promotion le grade statutaire d’Attaché de bureau de première classe, renseignent nos sources !
Des sources dignes de foi indiquent que le protégé de l’ancien ministre des hydrocarbures est un repris de justice. L’homme avait séjourné à la prison centrale de Makala pour avoir détourné 400.000 dollars américains au détriment du trésor public.
Utilisant son argent mal acquis, le ministre des hydrocarbures a mis en place une véritable maffia au sein de l’administration de son ministère afin de s’assurer le contrôle de cette source intarissable d’argent même plusieurs années après son départ du piédestal où il est installé. Dans cette perspective, il a entrepris des démarches auprès de son collègue de la fonction publique pour obtenir la nomination de ses complices à des postes de responsabilité par ordonnance présidentielle. Déjà au mois de mai prochain, il espère faire passer ses hommes qui au grade de Directeur qui au grade de secrétaire général pour les mêmes- raisons évoquées plus haut.
Les ministères seraient-ils devenus des biens sans maîtres? Non, répondent les agents et fonctionnaires du secrétariat général des hydrocarbures qui souhaitent voir les instances compétentes du pays se saisir du dossier qui met à découvert les malversations de l’actuel secrétaire général intérimaire des hydrocarbures et celui de tous ceux qui l’ont aidé à frustrer l’Etat de ses moyens de paiement et autres.
Antoine Botshili

LE BAROMETRE

About these ads
un commentaire Poster un commentaire
  1. kady #

    Comment le chef de l’etat va former une nouvelle equipe lorsqu’I’ll est celui qui vole plus sous les noms des ministres et ces derniers en profite aussi.

    12 avril 2012

Commentaire :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 10 735 autres abonnés

%d bloggers like this: