Aller au contenu principal

L’HERO DE GOMA, LE COLONEL MAMADOU TUE PRES DE BENI AU COURS D’UNE EMBOUSCADE CIBLEE

Bc-lbchCAAAXDGk

Quelques #images du vehicule  de l’#embuscade de #Mamdou Ndala pic.twitter.com/9lbptywgj7

Permalien de l'image intégrée

RDC : le colonel Mamadou Ndala tué dans une embuscade à Beni/ RADIO OKAPI

publié il y a 36 minutes, |  Denière mise à jour le 2 janvier, 2014 à 2:38    |   sous Actualité, La Une, Nord Kivu. Mots clés:

<!–

Tweet
!function(d,s,id){var js,fjs=d.getElementsByTagName(s)[0];if(!d.getElementById(id)){js=d.createElement(s);js.id=id;js.src= »https://platform.twitter.com/widgets.js &raquo;;fjs.parentNode.insertBefore(js,fjs);}}(document, »script », »twitter-wjs »);

window.___gcfg = {lang: ‘fr’};
(function() {
var po = document.createElement(‘script’); po.type = ‘text/javascript’; po.async = true;
po.src = ‘https://apis.google.com/js/plusone.js&rsquo;;
var s = document.getElementsByTagName(‘script’)[0]; s.parentNode.insertBefore(po, s);
})();

–>

 
Le colonel Mamadou Mustafa Ndala des FARDC/Photo FacebookLe colonel Mamadou Mustafa Ndala des FARDC/Photo Facebook

Le colonel Mamadou Mustafa Ndala des FARDC/Photo Facebook

Le colonel Mamadou Ndala, commandant de la Brigade Commando URR (Unité de réaction rapide), a été tué ce jeudi 2 janvier dans une embuscade des rebelles ougandais de l’Adf-Nalu dans le village appelé Ngadi, entre l’aéroport de Mavivi et Beni-ville (Nord-Kivu). Joint au téléphone, le porte-parole du gouvernement, Lambert Mende, a confirmé la nouvelle.

Selon des sources militaires, plusieurs membres du convoi ont également été tués.

Pour l’instant, les Casques bleus népalais de la Monusco, arrivés sur les lieux, s’activent à éteindre le feu mis par les assaillants à l’un des véhicules du convoi. Celui-ci aurait perdu plusieurs autres de ses membres dont le nombre reste à déterminer.

Peu avant la confirmation de sa mort, son garde du corps, le caporal Paul Safari, a fait ce témoignage à l’AFP :

« Une roquette est arrivée du côté droit de la route et a atteint notre jeep, surmontée d’une arme lourde. J’ai commencé à tirer jusqu’à terminer toutes mes munitions, mais nos agresseurs avançaient toujours. Quand la roquette a touché la jeep, le colonel était toujours en vie. Quand j’ai fui, je ne l’ai pas vu sortir de la voiture, je ne sais pas s’il est vivant ou pas ».

Le colonel Mamadou Ndala a été au premier plan lors des opérations des Forces armées de la RDC contre le M23. Après avoir délogé les rebelles à Nyiragongo et Rutshuru, des rumeurs avaient annoncé sa relève de Goma par la hiérarchie militaire pour Kinshasa.

Cette rumeur avait suscité en juillet dernier des vives protestations dans les rues de Goma (Nord-Kivu) où des jeunes avaient manifesté pour demander le maintien en fonction de cet officier militaire.

Mamadou Ndala était obligé de démentir cette rumeur en déclarant : « Ce n’est pas vrai, c’est une rumeur. Une manipulation des rebelles qui veulent déstabiliser le moral de la population et des troupes engagées au sol ».

Le colonel Mamadou Ndala menait une autre opération contre des rebelles ougandais de l’Adf-Nalu. L’armée avait déjà réussi à récupérer la localité de Kamango et le pont de Semliki, jadis occupé par des rebelles.

C’est lorsque le convoi des FARDC est arrivé dans le village appelé Ngadi, que son convoi a été ciblé par des rebelles qui l’ont tué.

*****************************************************************************************************

LES MEILLEURS PARMI LES CONGOLAIS SONT TUES OU EMPRISONNES POUR NOUS MAINTENIR DANS L ESCLAVAGE: MAMADOU NDALA, FLORIBERT CHEBEYA, ARMAND TUNGULU, MOLOTO ET LES PRISONNIERS POLITIQUES EN DANGER COMME MUHINDO, DIOMI NDONGALA, KUTINO….

******************************************************************************************************

« Col Mamadou Ndala STAY. Kabila must GO »… Not so long ago in #Gomapic.twitter.com/wP6ACHy5QX

 

Permalien de l'image intégrée
4 Commentaires Poster un commentaire
  1. Moli Omatete #

    Ne jamais sous estimer son ennemi. La guerre n’est pas un temps pour faire du tourisme. Tout véhicule militaire pendant l’entrainement combat de guerre ou pendant la guerre doit être revêtu d’un camouflage approprié. On doit éviter tout objet qui donne les reflets ou éclats. Dans des zones dangereuses on ne se déplace pas n’importe comment. De nuits on utilise les black aout. Un chef de guerre ne se déplace pas sans mesurer les dangers. De toutes les façons chacun à sa destiné. Tout ceci explique aussi le degré de formation des soldats congolais. Dommage qu’il meurt si jeune. On se livre à la population que lorsque la guerre a terminé et non avant.

    J'aime

    2 janvier 2014
  2. mbutangonda@yahoo.fr #

    Que votre âme repose ne paix mon colonel. Vous êtes un vrai héro national. Même pas 45 ans, vous voilà assassiner pour sauver la RDC et son peuple chosifier par celui que les Congolais détestent. Nous Amigo, Garçons Bk et tous les kambelele, batoto ya Maniema, t’oublions jamais. Sans vous, Kivu tombait. Pole pole, paka mbele ya bwana mungu.

    J'aime

    2 janvier 2014
  3. Abeli Sengi Justin #

    Mon Dieu! Pour quoi as tu fait cela! Il y a tant d’officiers ignorants de leurs métiers mais tu ne disparais pas! Ne l’oublie pas à ton royaume!
    les Rwandais et les Ougandais fêtaient maintenant!

    J'aime

    2 janvier 2014

Rétroliens & Pings

  1. Le colonel Mamadou Ndala tué dans une embuscade à Beni

Commentaire :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :