Aller au contenu principal

CONGO DESIR, UN VENT NOUVEAU QUI SOUFFLE SUR LE CONGO DEMOCRATIQUE / DECLARATION SOLENNELLE DU SG DE LA DEMOCRATIE CHRETIENNE SUR LA CAMPAGNE POLITIQUE « CONGO DESIR »

declaration du 180815 kita

declaration du 180815 kita

CONGO DESIR, UN VENT NOUVEAU QUI SOUFFLE  SUR LE CONGO DEMOCRATIQUE

Mesdames, mesdemoiselles et messieurs,
Très chers compatriotes,

Je tiens à remercier, au nom du Président National de la Démocratie Chrétienne M. Eugène Diomi Ndongala et à mon nom propre, toutes les congolaises, tous les congolais et les amis de la RDC qui ont bien voulu manifester leur soutien à la campagne politique citoyenne lancée le 18/08/2015 à Paris dénommée “CONGO DESIR”.

Nous avons brisé les chaines de la censure politique qui règne au Congo – Kinshasa, arrivant ainsi à informer chaque ville, chaque village et chaque maison du vent nouveau qui souffle sur notre grand et beau pays, la République Démocratique du Congo.

Les Congolais ont besoin d’une vision claire pour leur nation, capable de combiner le “Congo Positif” avec une « critique objective de la mauvaise gouvernance », une vision en mesure de reconstruire l’image de la RDC tout en luttant sans ambiguïtés contre le culte de la personnalité, une présidence à vie, bref, contre toute politique qui voudrait ôter l‘espoir de changement au peuple congolais.

Très chers compatriotes,

Nous devons combattre les anti-valeurs et le népotisme prônés par un régime liberticide qui instrumentalise la justice et qui n’a plus rien à offrir au peuple congolais”.

Voilà pourquoi CONGO DESIR est notre cheval de bataille pour le changement et surtout notre réponse à ceux qui, tout en siégeant au sein de l’exécutif Kabiliste après avoir prêté serment de respecter la Constitution, osent lancer des campagnes qu’on pourrait définir, paradoxalement, “de désobéissance civile”, essayant de convaincre le peuple congolais de faire « table rase » de l’actuelle Constitution afin de pérenniser M. Kabila à la tête de l’ État Congolais.

Cette campagne paradoxale de kabilistes centrée sur des anti-valeurs s’accompagne d’une publicité honteuse qui entoure les “inaugurations des chrysanthèmes” de la “République de la Gombe”, au point que l’exécutif en place à Kinshasa ne cesse de vendre toute petite action financée avec l’argent du contribuable congolais, comme une grande réalisation personnelle du “raïs”.

La dernière publicité en date concerne la mise en place d’une compagnie aérienne nationale, basée sur l’achat, à des prix exorbitants qui sentent les “retro-commissions”, de deux avions d’occasion dont l’un est en panne à Kinshasa, avant son vol d’inauguration, et l’autre est saisi par la justice irlandaise sur la base d’une plainte d’un investisseur revendiquant une dette impayée par l’Etat congolais.

Il ne faut pas cacher la triste vérité: la nouvelle compagnie aérienne nationale congolaise est si peu crédible qu’elle a été déjà été répertoriée de facto, dans la « blacklist » des compagnies aériennes interdite de vol en Europe, et cela avant même son premier vol.

Voilà un exemple de mauvaise gouvernance qui, sous d’autres cieux, aurait provoqué une avalanche de démissions mais qui ne scandalise personne au sein d’un régime corrompu, bien que le montage financier à la base de la création d’Air-Congo ait coûté des millions de dollars au contribuable congolais.

La RDC constitue un scandale géologique pour sa richesse minière, mais l’ exécutif Kabiliste a été incapable de faire profiter le peuple congolais des hausses exceptionnelles des prix des minerais des ces dernières années, amplifiant, bien au contraire, année après année, la “fracture sociale” entre une clique de copains au pouvoir qui se partagent allègrement les richesses du Congo et le reste de la population congolaise qui continue à vivre avec un dollars par jour de revenu individuel.

CONGO DÉSIR veut être aussi et surtout notre slogan pour la renaissance de notre pays dont la puissance économique, la richesse en bio – diversité, les potentialités agricoles, sans oublier son peuple digne et travailleur, pourraient en faire le “Dragon Economique ” d’Afrique.

Tout cela n’est pas dans “les cordes” de M. Kabila, dont les soutiens politiques aussi bien intérieurs qu’extérieurs sont désormais virtuellement “zéro”.

Dans cette optique, le voyage de M. Kabila en Chine, manifestement à la recherche de nouveaux soutiens, nous rappelle l’ échec retentissant de ce qu’on avait appelé “les Contrats chinois”, un deal opaque dont la seule certitude, pour le peuple congolais, a été l’ hypothèque de 32 milliards d’actifs miniers de la société étatique « Gécamines » en échange de prétendues actions et projets de développement restés inconnus à ce jour et dont les kleptocrates au pouvoir en RDC n’ont jamais fait rapport au peuple congolais, les gérant dans l’opacité la plus absolue.

L’image de la Grande Chine ne peut qu’être écornée par des politiques de coopération dont l’impact reste inconnu à ce jour; cependant, les congolais ont une seule certitude: celle que 32 milliards d’actifs miniers ont bel et bien été cédés à des société chinoises alors que le retour en termes d’infrastructures de développement demeure inconnu à ce jour.

CONGO DÉSIR ne peut rester indifférent à la dernière bourde de la Commission Électorale dite Indépendante, CENI en sigle, qui vient de saisir la Cour Constitutionnelle afin de modifier son calendrier électoral que la Démocratie Chrétienne avait depuis des mois jugé irréaliste, irréalisable et impossible à financer.

Le dernier arrêt de la constitutionnelle, rendu public le mardi 8 septembre 2015, prouve à l’escient que la DÉMOCRATIE CHRÉTIENNE avait vue juste et le Congo s’achemine vers un glissement non désiré par le congolais.

La CENI ne fait que confirmer, par sa gestion calamiteuse du processus électoral, son caractère partisan et son inféodation à la majorité kabiliste.

La Commission Électoral dite Indépendante ne fait qu’appliquer aveuglement les lignes politiques dictées par M. Kabila afin de lui permettre de se cramponner au pouvoir sans élections.

CONGO DÉSIR dit non à ceux qui veulent convaincre le peuple congolais que le “glissement” soit une fatalité et que les congolais devrait vivre cela dans la résignation, comme une calamité “politique” inévitable ou bien une maladie incurable qui doit nécessairement toucher le peuple congolais.

NON, nous disons que l’enrôlement des électeurs en vue de l’élection présidentielle est bel et bien possible et que le régime Kabila sera tenu responsable de la non tenue de l’élection présidentielle avant septembre 2016.

A cet effet, si rien n’est fait dans le sens d’une décrispation politique nécessaire, qui devra se concrétiser par :

– la libération des prisonniers politiques;
– la reforme de la CENI privé de Président depuis plusieurs mois;
– l’enrôlement des électeurs;
– l’effacement du calendrier électoral des élections locales et provinciales devenue impossibles à se tenir;
– la fixation de la date de l’Élection Présidentielle ainsi que la déclaration solennelle de M. Kabila de respecter la Constitution en ce qui concerne la tenue de l’élection présidentielle dans les termes dictés par la Constitution en vigueur,
– l’annulation de la loi de programmation du démembrement administratif, établissant des nouvelles provinces; cette loi scélérate non budgétisée et très mal préparée est désormais caduque.

Mesdames, mesdemoiselles et messieurs,
Mes très chers compatriotes,
Congolaises et congolais,

La Démocratie Chrétienne, battant sa campagne de conscientisation aussi bien à l’intérieur qu’à extérieur de la RDC, continuera à barrer la route aux stratégies antipatriotiques qui veulent plonger notre grand et beau pays dans les marasmes d’une dictature « fascisante ».

A cet effet, en absence de toute action de décrispation politique, nous allons soutenir l’adoption de sanctions internationales contre les ténors du régime Kabila, pour qu’ils arrêtent de prôner leurs campagnes de “DESOBEISSANCE CIVILE » de violation de la Constitution Congolaise en Occident, donnant ainsi une image très négative du Congo Démocratique et de son peuple.

Vérité et Justice pour le Congo,
Liberté pour le prisonnier politique Eugène Diomi Ndongala.
Que vive la démocratie, la paix, la sécurité et l’unité nationale,
Que Dieu bénisse la République démocratique du Congo.

Freddy KITA,
Chevalier de la paix,
SG de la Démocratie Chrétienne,

CONGO DESIR

Advertisements
un commentaire Poster un commentaire
  1. roger amosi #

    Liberer le sans condition

    J'aime

    19 septembre 2015

Commentaire :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :