Aller au contenu principal

Ouvrant hier le conclave à Bruxelles :Tshisekedi priorise l’intérêt de la Nation et demande la libération des prisonniers politiques

Ouvrant hier le conclave à Bruxelles : E. Tshisekedi priorise l’intérêt de la Nation

tshisekediLe Lider maximo a appelé les ténors de l’opposition et de la société civile à taire les divergences

M. Etienne Tshisekedi wa Mulumba, président national de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social(UDPS) a ouvert hier mercredi 8 juin 2016, le Conclave de l’opposition à Bruxelles.

Ce forum qui se déroule à Genval, dans la banlieue de Bruxelles, vise à consolider l’unité de l’Opposition en vue d’obtenir le départ de l’actuel chef de l’État, Joseph Kabila dont le second et dernier mandat à la tête du pays expire le 19 décembre prochain. Aussi a-t-il appelé les participants à ce conclave  » à taire leurs divergences pour l’intérêt du Congo « .

Plusieurs ténors de l’opposition, ainsi que de la société civile prennent part à ces assises historiques. Après avoir fait deux fois le tour de la salle pour saluer les délégués présents, le sphinx de Limete a fait un bref discours d’une dizaine de minutes.

Dans son allocution, le leader de l’UDPS a tenu à fixer l’opinion sur les objectifs poursuivis par ce forum. »Nous avons le devoir de sortir le pays et notre peuple de la situation où il se trouve, nous devons nous soutenir pour chasser celui que vous savez », a déclaré Etienne Tshisekedi , au « 19 décembre, devra remettre le tablier ».

Il a également appelé les participants à observer une minute de silence en mémoire en mémoire des Congolais massacrés régulièrement à l’Est de la RDC.

Ce conclave convoqué pour définir l’unité d’actions devrait aussi être le lieu où l’opposition préparera la conduite à suivre pour le dialogue, dit-il.

Etienne Tshisekedi a réaffirmé son intention d’aller au dialogue. »Nous avons toujours lutté pour la paix », a -t-il dit.
.Il a aussi annoncé qu’au pré-dialogue avec les délégués de la Présidence de la république, il avait été convenu la libération de tous les prisonniers politiques.

Sceller l’unité de l’opposition avant le dialogue

Le Lider maximo se présente en rassembleur. Pour lui, le conclave de Bruxelles doit sceller l’unité des forces politiques et sociales acquises au changement. Les participants à ce forum doivent convenir d’aller au dialogue politique sous la modération du facilitateur international renforcé par un panel des représentants de l’ONU, de l’UE, de l’OIF et des Etats-Unis.

Ils doivent aussi veiller chacun à la bonne application de la Résolution 2277 du Conseil de Sécurité des Nations Unies par toutes les parties concernées. .

» Nous avons initié le dialogue politique. Le dialogue fait partie de notre ADN. C’est par le dialogue que tout finit par s’arranger « , a-t-il martelé, rappelant son message principal à l’attention de Kabila

Avant l’ouverture du conclave, Etienne Tshisekedi a eu un entretien d’une heure avec Thomas Periello, envoyé spécial de l’administration Obama dans la région des grands lacs. Rien n’a filtré de cet entretien.

Tractations entre UDPS et la Dynamique

Des tractations entre les différentes coalitions politiques ont commencé avant l’ouverture solennelle de ces travaux, afin de permettre aux participants d’avoir la même idée sur le quota et les thèmes de ce conclave.

Après une rencontre entre l’UDPS et la Dynamique, des discussions préparatoires ont eu lieu hier mercredi pour trouver un terrain d’entente avant le démarrage effectif du conclave.

La délégation de la Dynamique pour l’Unité d’Action de l’Opposition, conduite par le député Mayombe, avec comme modérateurs Joseph Olenghankoy, Martin Fayulu, Gilbert Kiakuama.

Au nombre des préalables posés par le groupe de Fayulu, il y a d’abord l’ordre du jour, le format et la nature des résolutions du Conclave de Bruxelles autour d’Etienne Tshisekedi.

La Dynamique tenait à la réduction du nombre des délégués pour chacun des groupes politiques présents. Dans cette logique aussi, l’Alliance pour la République (AR) devait être regroupé avec le G7 car les deux sont des plates-formes politiques qui soutiennent Moïse Katumbi Chapwe.

Le groupe de Diomi, (MPP-DC) Lisanga Bonganga,G14 étant alliés de l’Udps, il fallait aussi réduire le nombre de leurs délégués, selon la demande faite par la Dynamique. Cette dernière a appelé aussi le G7 et l’AR pro Katumbi à former une coalition.

Idem pour le groupe Lisanga, Diomi (MPP-DC) et le G14, tous pro- Tshisekedi, et appelés aussi à former une coalition. Ainsi on aura 4 catégories: la coalition pro Katumbi, la coalition pro Tshisekedi, la Dynamique et la société civile représentée par le Front citoyen 2016 et Lucha notamment.

Ce premier grand rassemblement de l’opposition intervient alors que la communauté internationale appelle une fois de plus à un dialogue inclusif en RDC.

D’après une source basée dans la capitale belge, il est difficile pour l’instant de déterminer le jour de clôture de ces travaux.

Par Godé Kalonji

Publicités
Aucun commentaire pour le moment

Commentaire :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :