Aller au contenu principal

Articles de la catégorie ‘Congo Kinshasa’

COMMUNIQUE DE LA DEMOCRATIE CHRETIENNE DU 22/01/21: LA DC SOUTIENT JEAN – MARC KABUND-A-KABUND

Jean-Marc Kabund rendant visite en 2017 
au Prisonnier Politique Eugène Diomi Ndongala, 
hospitalisé à cause des tortures physiques 
et morales subies

Le président Félix Antoine Tshiskedi Tshilombo 
et M. Kabuya rendant visite à l'hôpital au prisonnier 
politique Eugène Diomi Ndongala



http://democratiechretienne.org


 

COMMUNIQUE DE LA DEMOCRATIE CHRETIENNE DU 22/01/2021:

LA DC SOUTIENT JEAN – MARC KABUND-A-KABUND

La Démocratie Chrétienne, DC en sigle, tient à exprimer tout son soutien au Président National a.i. de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social, SEM Jean-Marc Kabund-a-Kabund, en ce qui concerne sa récente prise de position contraire à la cession, à des formations politiques tierces et non Alliées, du contrôle de la Primature et de la Présidence de l’Assemblée Nationale.

A cause de sa position cohérente et politiquement justifiée, M. Kabund ferait l’objet d’une diabolisation imméritée qui cache mal le manque d’arguments solides des promoteurs de cette action de dénigrement contraire aux valeurs de la liberté d’expression.

En effet, il sied de souligner que la manœuvre politique à la base de l’Union Sacrée Nationale a été soutenue et même anticipée par notre formation politique dans le Memorandum remis au Président de la République, Son Excellence Monsieur Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, afin de lui permettre de donner application à son programme de reformes et de lutte contre les antivaleurs comme la corruption, l’affaiblissement de l’Etat de Droit et en faveur du développement économique.

De plus, comme l’a si bien souligné le Président National de la Démocratie Chrétienne, SEM. Eugène Diomi Ndongala,

«  l’élection du Président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo à marqué un tournant décisif dans l’interruption du cycle vicieuxde la prise de pouvoir par les militaires et les seigneurs de guerre, qui a endeuillé la République Démocratique du Congo pendant des décennies, tout en freinant dangereusement le processus de démocratisation de la RDC et son développement économique et social ».

Selon le bureau politique de la DC, il serait contradictoire de voir des personnalités ayant un passé de rebelles et de conquête armée du pouvoir, revenir à la tête d’institutions de la République, en ce moment si délicat de la reprise en main de l’appareil étatique par la nouvelle administration Tshisekediste.

Également, serai-t-il inopportun que des formations politiques essayent de récupérer la tête de certains institutions, conditionnent lourdement leur participation à l’Union Sacrée de la Nation aux objectifs de leur agenda politique, alors que le succès de la manœuvre visant la reconquête de la majorité parlementaire n’est pas le fruit de leurs efforts et de leurs stratégies politiques.

Cela étant, la Démocratie Chrétienne tient à mettre en exergue ce qu’ il suit, à l’intention de la communauté nationale et internationale:

1. La DC soutient le franc parler de SEM Jean Marc Kabund-a-Kabund, Président National de l’UDPS, en ce qui concerne le rejet des ambitions démesurées des formations politiques qui conditionneraient leur participation à l’Union Sacrée  au contrôle de certaines institutions nationales;

2. La DC estime que le rejet, de la part de M. Jean-Marc Kabund-a-Kabund des conditionnalités posées par certaines formations politiques ne donne pas lieu à une quelconque violation de la confidentialités des dites consultations en cours, d’autant plus que des représentants notoires de ces formations politiques ont violé, les premiers, la confidentialité de ces négociations, les dévoilant sur les antennes de radios à grande audience.

3. Il serait particulièrement néfaste, pour les objectifs de changement prônés depuis toujours par l’UDPS et par ses Alliées historiques, comme la Démocratie Chrétienne, que des personnalités impliquées dans les conflits armés qui ont endeuillés des centaines de milliers de familles congolaises ( voir lr Rapport Mapping de l’Onu sur les crimes de guerre commis en RDC), puissent assumer la direction des institutions du pays, alors que le nouveau Président de la République à marqué le retour de la direction du pays entre les mains des forces politiques issues de l’opposition politique historique non armée, après des décennies de répression politique, sous le règne liberticide et mortifère des seigneurs de la guerre.

4. Après les difficultés rencontrées par l’UDPS et ses Alliées, pour donner application au programme politique sur la base duquel SEM Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a été élu;
après la tentative des forces kabilistes qui étaient réunies dans le FCC d’entraver les actions de reforme et développement économique du Chef de l’Etat,
il faudra que la nouvelle configuration institutionnelle privilégie les hommes et les formations politiques qui ont soutenu, avec cohérence, détermination et sans compromission, la vision historique du Tshisekedisme et son combat pour la démocratie et le progrès social.

5. La DC rappelle qu’il sera déterminant pour la capacité de l’Union Sacrée Nationale à prôner le vrai changement, que son leadership soit exemplaire et animé par les hommes et femmes qui se sont battus contre la dictature, avec cohérence, détermination, en tant que fer de lance de la vision progressiste Tshisekediste.

Vérité et Justice pour le Congo,

Fait à Kinshasa, le 22/01/2021

Pour la Démocratie Chrétienne, DC
Marc Mawete,
Chargé de la Communication

%d blogueurs aiment cette page :