Aller au contenu principal

Asadho demande au Chef de l’Etat de procéder « rapidement » à la libération des prisonniers politiques /MEDIACONGO.NET

 

-

Jean-Claude Katende, président national de l’Asadho

 

« Nous souhaitons que le président de la République prenne des mesures le plus rapidement possible pour que ces compatriotes qui ont beaucoup souffert de l’injustice puissent être libérés ». C’est en ces termes que l’Association africaine des droits de l’homme (Asadho) demande au président Félix Tshisekedi de procéder à la libération des prisonniers politiques.

Intervenant ce mercredi 20 février 2019 sur la radio Top Congo FM, Jean-Claude Katende, président national de l’Asadho, s’inquiète du temps que prend le président de la république pour prendre les mesures pour que les prisonniers politiques recouvrent leur liberté.

« Cela nous surprend beaucoup et nous pensons que les prisonniers politiques ont déjà assez attendus. Leur demander d’attendre encore, je pense que ce n’est pas une bonne chose », s’inquiète Jean-Claude Katende.

Ce que clamait également haut et fort le député Léon Nembalemba dans une interview accordée à Ba sango ya Congo. Selon l’élu de la Funa, la libération des prisonniers politiques « qui ne dépend que de quelques secondes pour une signature de l’ordonnance présidentielle […] Le président Tshisekedi attend quoi pour les libérer ? Voici ce que nous, nous attendons et ce que la population attend ».

Le Président de la République, Félix Tshisekedi, avait, à l’occasion de son investiture le 24 janvier dernier, promis de recenser les prisonniers politiques afin de leur permettre de recouvrir leur liberté. Parmi ces prisonniers politiques figurent Franck Diongo et Eugène Diomi Ndongala.

Djodjo Vondi
MEDIA CONGO PRESS / mediacongo.net
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :