Aller au contenu principal

APRES LE MSR, L’UDPS, LES PARTIS DU G7, LA KABILIE ESSAYE DE DEDOUBLER LA MPP DE DIOMI NDONGALA EXPLOITANT UNE TAUPE DEJA DEMASQUEE: PASCALINE KUDURA /CORRESPONDANCE PARTICULIERE

APRES LE MSR, L’UDPS, LES PARTIS DU G7, LA KABILIE ESSAYE DE DEDOUBLER LA MPP DE DIOMI NDONGALA EXPLOITANT UNE TAUPE DEJA DEMASQUEE: PASCALINE KUDURA

kudura et son mari pprd

M.me Kudura et M. Kudura, toujours sous l’égide du PPRD

Des sources dignes de fois il nous ont fait savoir que les services de sécurité ont projeté un plan macabre avec la complicité d’une taupe demasquée de nom de Pascaline Kudura, déjà exclue de la Majorité Présidentielle Populaire à cause de son vagabondage politique.

http://majoritepresidentiellepopulaire.org/2016/01/30/nouvelle-mise-en-place-dans-les-structures-dirigeantes-de-la-mpp-decision-n-0516-du-porte-parole/

En effet, cette dame,  dont le seul parcours politique consiste à avoir réussi à se faire nommer député de la Majorité Kabiliste PPrdiste en 2006 alors que son mari était encore porte-Parole de la Présidence, viserait maintenant à mettre en application un plan scélérat, même si surréaliste, visant à s’approprié du label MPP, après son éviction de la plateforme électorale chère à Eugène DIOMI NDONGALA, statutairement son Porte-Parole.

Après le lâchage de M. Kudura Kasongo de la part de M. Joseph Kabila, à cause d’une sordide affaire de détournement de 100.000 dollars lui imputé par son raïs, M.me Pascaline Kudura ne réussira plus à se faire nommer dans les rangs kabilistes du parlement. Dès lors, elle affiche une petite robe d’opposant, qui lui est très étroite.

Nommée par Eugène Diomi Ndongala Porte -Parole ajointe au même titre que le Rév. Madi Mwana, M.me  Kudura commencera à se bombardé du titre de coordonnateur de la MPP, un titre  qui n ‘existe pas dans la Charte Constitutive de la dite plateforme.

Ensuite, son vagabondage politique l’amènera d’abord à flirter, comme son mari, avec Vital Kamhere et sa Dynamique, au point d’être à plusieurs reprises rappelée à l’ordre par les autres membres fondateurs de la MPP.

La dernière bourde de l’ancienne députée kabiliste fut celle de vouloir s’afficher, contrairement aux indications de la ligne politique de sa hiérarchie, dans une plateforme au programme flou dont la MPP ne sera pas jamais membre.

Avec surprise générale, une fois  éjectée du bureau politique de la MPP, M. me Kudura commencera à signer « FIS » dans la plateforme politique promue par M. Lisanga, alors que le  FIS, un petit parti dirigé par  son mari, est un allié de M. Vital Kamhere.

Fait très curieux, elle voudrait soutenir au nom du FIS de son époux, une plateforme Tshisekediste pro-Dialogue National, alors que son mari, Kudura Kasongo, rejette le Dialogue National. Allez y comprendre quelques chose…

Ne pouvant plus donner un sens logique à son vagabondage primaire qui dénote aussi bien un manque de vision politique qu’ un bas niveau de moralité, la dame à la pirouette politique facile, décide, inspirée et engraissée par les services, dont son mari était ou bien il est encore membre, décide de jouer la carte du dédoublement de la Majorité Présidentielle Populaire, dont elle ignore la Charte Constitutive.

http://majoritepresidentiellepopulaire.org/charte-constitutive-de-la-plate-forme-politique-majorite-presidentielle-populaire-mpp/

Cet act est encore plus ignoble si l’on considère que le Porte Parole de la MPP et son initiateur, M. Eugène Diomi Ndongala, a payé le prix fort à cause de la fondation de cette plateforme politique qui revendique l’élection Présidentielle de M. Etienne Tshisekedi.

Alors que M. Eugène Diomi Ndongala, le lendemain de l’élection fraudeuleuse de 2011 – à laquelle il avait participé en tant que Président d’une des trois structures de soutien de M. Etienne Tshisekedi à l’élection Présidentielle de 2011 – il avait lancé un combat politique courageux pour la reconnaissance de la crise post-électoral, au point de refuser de siéger dans le parlement issu des élections législatives bâclées, tout en étant un des meilleurs élus de ce parlement;

M. me Pascaline Kudura, bien au contraire,  une fois échoué à se faire « nommer »  député par Ngoy Mulunda à cause de la déchéance de son mari aux yeux des kabilistes, était moue plus par des motivations « nombrilistes » et « revanchardes » plutôt que par une quelconque conviction politique.

Vu ce qui précède et malgré la présence de nombreux amateurs dans le milieu politique de l’opposition, il y a quand même le respect du à un homme, prisonnier politique depuis plus de 3 ans et demi, qui paye le prix de la privation de la liberté pour avoir eu le courage de ses convictions.

Nous sommes dégoutés par le jeux de M.me Kudura, à laquelle nous souhaitons bonne chance, dans son œuvre de traitrise, malgré que nous ne doutons un seul instant  qu’elle  sera que vouée à l’échec,  surtout parce que  le peuple congolais, qui observe et juge ceux qui se vendent pour « 30 pièces d’argent »,  n’oubliera pas qu’elle a essayé un jour de détourner l’acte de résistance qui fut la fondation de la MPP par l’Honorable Eugène Diomi Ndongala.

Vérité et Justice pour le Congo,

Le peuple d’abord,

Marc Mawete,

Membre de la Majorité Présidentielle Populaire, MPP

TIRE DE /https://oppositionpolitiquecongolaise.wordpress.com/2016/02/06/apres-le-msr-ludps-les-partis-du-g7-la-kabilie-essaye-de-dedoubler-la-mpp-de-diomi-ndongala-exploitant-une-taupe-deja-demasquee-pascaline-kudura-correspondance-particuliere/

 

Publicités
Aucun commentaire pour le moment

Commentaire :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :