Aller au contenu principal

COMMUNIQUE DE PRESSE N°028/VSV/RDC/CE/2016 -LA VSV ANNONCE LA SUSPENSION DE SA PARTICIPATION AU DIALOGUE NATIONAL ET DEMANDE AU FACILITATEUR EDEM KODJO DE SUSPENDRE LES TRAVAUX DUDIT DIALOGUE

 DIOMI ET CHEBEYA MAI 2010

 

  • COMMUNIQUE DE PRESSE N°028/VSV/RDC/CE/2016

    LA VSV ANNONCE LA SUSPENSION DE SA

    PARTICIPATION AU DIALOGUE NATIONAL ET DEMANDE

    AU FACILITATEUR EDEM KODJO DE SUSPENDRE LES

    TRAVAUX DUDIT DIALOGUE.

    La Voix des Sans Voix pour les Droits de l’Homme (VSV) demande au
    facilitateur, monsieur Edem Kodjo de suspendre les travaux du dialogue
    national en attendant une volonté politique réelle de tous les acteurs
    politiques congolais en général et ceux de la Majorité Présidentielle en
    particulier d’œuvrer pour une décrispation politique effective avant
    l’organisation des élections régulières, crédibles et apaisées en RDCongo
    dans le délai constitutionnel.
    La VSV est au regret de constater que depuis le début de ce dialogue
    national, peu d’efforts ont été fournis pour privilégier l’inclusivité dudit
    dialogue en vue de favoriser la paix, la concorde et la réconciliation
    nationale en RDCongo.
    L’absence de ladite inclusivité a un lien direct avec les tueries des civils et
    policiers, enlèvements, disparitions, actes de torture, les pillages, la
    destruction des biens publics et privés et autres actes de vandalisme
    enregistrés en date des 19 et 20 septembre 2016.
    La VSV craint qu’un dialogue se tenant par défis sans tenir compte des
    forces politiques de l’opposition les plus représentatives au sein des
    populations rdcongolaises n’aboutisse sur des conclusions et un
    compromis politique non opposables à tous consacrant ainsi le principe
    « avant le dialogue égale après le dialogue ».
    Face à cet état de choses, la VSV demande, pour honorer la mémoire de
    toutes les victimes dont la plupart ont perdu la vie pour exiger le respect
    de la Constitution et l’organisation des élections dans le délai
    constitutionnel, au Facilitateur Edem Kodjo de suspendre à dater
    d’aujourd’hui les travaux du dialogue national jusqu’à ce qu’un consensus
    soit trouvé entre la Majorité Présidentielle et l’opposition politique dont le
  • Rassemblement des Forces sociales et politiques non présentes aux
    assises du dialogue en cours.
    En attendant une suite favorable à cette exigence, la VSV suspend sa
    participation au dialogue national et invite les autres forces sociales à
    privilégier l’intérêt supérieur de la Nation en emboitant le pas à toutes
    organisations qui se sont déjà prononcées dans le même sens que la VSV.
    Fait à Kinshasa, le 22 septembre 2016.
    LA VOIX DES SANS VOIX POUR LES DROITS DE L’HOMME (VSV)
Publicités
Aucun commentaire pour le moment

Commentaire :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :