Aller au contenu principal

RDC: Un enfant sur deux souffre de la malnutrition

 

Un enfant sur deux souffre de la malnutrition

 

Le rapport de l’Etude de Développement Sanitaire (EDS) indique que le taux de malnutrition chez les enfants en RD. Congo est toujours élevé. Il est passé de 47 % en 2007 à 43 % en 2013, alors que les moins de cinq ans augmentent chaque année.

Après réflexion, il apparait que la RDC  ne saura inverser la tendance à moins de 25 % en 2015. Échéance prévue pour évaluer la réalisation des objectifs définis dans la politique nationale de nutrition.

Parmi les causes de la malnutrition, figurent entre-autres, les habitudes alimentaires inadéquates, la pauvreté et le faible environnement régulateur. C’est ainsi que Nestlé Congo SPRL, qui a participé à l’élaboration de la politique nationale de nutrition, sonne l’alarme afin que la faim qui est une  calamité  multisectorielle attire l’attention de tous, en vue de sauver et protéger des vies humaines. Il s’agit, surtout, des populations vulnérables qui constituent une couche importante pour l’avenir du pays.

Conçu en 2009, le Plan National de Développement Sanitaire voulait atteindre un certain nombre d’objectifs suivants à l’horizon 2015 : la réduction de la malnutrition infantile accrue de 13 à 5 % ; le sous poids à moins de 10 % et la malnutrition de 47% à moins de 25 % ; la réduction de 20 % du taux de prévalence de déficience en vitamine A qui a un impact sur le système immunitaire ; le  maintien de la consommation de sel iodé dans les foyers et réduire l’incidence de ‘’Konzo’’ dans les territoires ciblés (Bandundu). Un constat amer se dégage après l’évaluation des objectifs. A l’exception de la consommation du sel iodé, rien n’a changé. Voici pourquoi il devient difficile, voire  impossible d’atteindre les objectifs fixés à l’horizon 2015.

D’où l’appel des experts pour que tous les secteurs de la vie nationale s’y accordent et mettent la main dans la pâte, afin de réduire graduellement le taux alarmant de malnutrition, principalement chez les enfants de moins de 5 ans. Est qualifié de chronique toute malnutrition qui dépasse 40 %. En RDC, un enfant sur deux est malnutri.

JUDITH ASINA/LP

 

 

 

 

 

Publicités
Aucun commentaire pour le moment

Commentaire :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :