Aller au contenu principal

RDC : le pasteur Mukungubila arrêté et libéré sous caution en Afrique du Sud+ Témoignage de son fils

MISE A JOUR DU 15/05/2014 A 17H00

MUKUNGUBILA LIBERE SOUS CAUTION

Congo-Kinshasa: Joseph Mukungubila brièvement arrêté en Afrique du Sud
Par Carole Assignon, 15 Mai 2014

Le pasteur Joseph Mukungubila Mutombo a été arrêté en Afrique du Sud, puis relâché sous caution. En décembre, des hommes qui se revendiquaient comme ses fidèles avaient mené des attaques dans plusieurs villes en RDC.

Le pasteur, que Kinshasa tient pour responsable de ces actes, était depuis janvier en Afrique du sud. Suite aux attaques de décembre auxquelles son nom était associé, il avait fait une demande d’asile dans le pays où il vit avec sa famille. Selon son avocat, c’est chez lui dans la banlieue sud de Johannesburg qu’il a été interpellé. Après une audience devant le tribunal d’instance de Johannesburg, il a été remis en liberté sous caution.

Kinshasa attend l’extradition

Joseph Mukungubila Mutombo a de nouveau rendez-vous avec le juge le 15 juillet. Les autorités congolaises espèrent à terme une extradition du pasteur vers la RDC. Ce qui pourrait permettre de faire la lumière sur les attaques de décembre. Des attaques coordonnées ayant visé Lubumbashi et Kindu, mais aussi la radio-télévision, le ministère de la Défense et l’aéroport à Kinshasa. Selon Lambert Mendé, le porte-parole du gouvernement, il ne fait aucun doute que Joseph Mukungubila est impliqué dans l’affaire :

« C’est nous qui avons demandé qu’il soit arrêté, c’est nous qui avons signalé qu’il est là-bas. Non seulement il est responsable, mais il a lui-même revendiqué ces événements. C’est le principal auteur, donc s’il est là, je pense que nous aurons une accélération du processus. Les enquêtes conduisent à ce monsieur, donc s’il est extradé cela va booster l’enquête et la procédure. »

Selon le gouvernement congolais, les violences lors des attaques auraient fait une centaine de morts

Selon le gouvernement congolais, une centaine de personnes auraient péri dans les violences de décembre, interprétées en RDC comme une tentative de coup d’Etat contre le président Joseph Kabila.

Plusieurs mois après les faits, certains restent toujours perplexes en ce qui concerne cette affaire et la personnalité même du pasteur. Joseph Mukungubila s’est en effet autoproclamé prophète depuis de nombreuses années. Il était entre autres contre la rébellion du M23, mais il est également hostile au pouvoir de Kinshasa et en particulier au président Joseph Kabila, qu’il accuse d’être d’origine rwandaise.
………………………………….

RDC : le pasteur Mukungubila, instigateur présumé des attaques de décembre à Kinshasa, arrêté en Afrique du Sud

 

Des assaillants abattus le 30/12/2013 à  Kinshasa, lors de l’attaque de la station de télévision nationale(RTNC) par des hommes non identifiés. Radio Okapi/Ph. John BompengoDes assaillants abattus le 30/12/2013 à Kinshasa, lors de l’attaque de la station de télévision nationale(RTNC) par des hommes non identifiés. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Des assaillants abattus le 30/12/2013 à Kinshasa, lors de l’attaque de la station de télévision nationale(RTNC) par des hommes non identifiés. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Le pasteur congolais Joseph Mukungubila Mutombo, dont des adeptes ont mené des attaques en décembre dans plusieurs villes de la République démocratique du Congo (RDC), a été arrêté jeudi 15 mai en Afrique du Sud où il est demandeur d’asile, a appris l’AFP auprès de son avocat. “Il a été arrêté chez lui à Mondeor (banlieue sud de Johannesburg, ndlr) où il vit avec sa famille. Pour quels motifs je n’en sais rien, c’est ce que je tente de savoir”, a indiqué à la même source Ashraf Essop, l’avocat sud-africain que M. Mukungubila a sollicité pour déposer sa demande d’asile en Afrique du Sud à son arrivée dans ce pays en janvier.

Joseph Mukungubila est accusé par le gouvernement d’être le présumé instigateur de la brève prise d’otage opérée en direct à la télévision nationale le 30 décembre 2013. Plusieurs individus ayant participé à cette prise d’otage sont morts à la suite de l’attaque armée opérée par les forces de l’ordre pour reprendre le contrôle de ce média.

Le même jour, d’autres assaillants qui revendiquaient leur appartenance à l’église de Paul Mukungubila avaient attaqué l’aéroport de Kindu dans l’est de la RDC, alors qu’à Kinshasa l’aéroport et l’état-major de l’armée étaient également pris d’assaut. A Lubumbashi, capitale provinciale du Katanga, les forces de l’ordre avaient bombardé la résidence de Paul Mukungubila au quartier Kabulameshi. Le bilan officiel de ces événements fait état de plus de cent morts.

Concernant les circonstances de l’arrestation de Joseph Mukungubila, son avocat prévenu par l’épouse du pasteur a expliqué à l’AFP que « les policiers sont arrivés vers 06h00 du matin (04h00 GMT) et ont escaladé la clôture de sécurité » avant de l’arrêter sans « présenter de mandat d’arrêt », selon Refugee SA, une association de défense des réfugiés en Afrique du Sud.

Les policiers ont indiqué agir sur mandat d’Interpol en vue d’une extradition vers la RDC.

« Ils étaient très nombreux et lourdement armés”, a précisé M. Essop, l’avocat de Joseph Mukungubila à l’AFP.

Cédar Nziamboudi, un membre du bureau du pasteur Mukungubila, a indiqué à Jeune Afrique que Kinshasa avait demandé aux autorités sud-africaines d’arrêter leur chef.

Il dénonce tout de même cette arrestation et parle « d’enlèvement ».

“Ils ne peuvent pas l’extrader, c’est illégal car il bénéficie d’une protection provisoire et a le droit de rester dans le pays”, a réagi son avocat. Selon lui, la demande d’asile a été faite en bonne et due forme, et son client “a reçu un récépissé”.

Après son arrestation, le pasteur Mukungubila a été présenté devant le tribunal de Johannesburg.

Contacté par l’AFP, le ministère congolais de l’Intérieur à Kinshasa a indiqué dans un premier temps ne pas être au courant de cette arrestation.

 

Capture155141

Capture155142

DC AVEC OKAPI ET HOT243

Publicités
Aucun commentaire pour le moment

Commentaire :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :