Aller au contenu principal

Archives de

RDC – 30 JUIN 2014 : Le Président de la CCT S’adresse au peuple et aux opposants congolais…

RDC – 30 JUIN 2014 : Le Président de la CCT S’adresse au peuple et aux opposants congolais…

DECLARATION POLITIQUE DU PRESIDENT DE LA CCT A L’OCCASION DU 54EME ANNIVERSAIRE DE
L’INDEPENDANCE NATIONALE (RDC)

Mes Chers Compatriotes;

Au nom de la Coalition des Congolais pour la Transition (CCT) et au mien propre, Je m’adresse à vous, ce jour, 30 Juin 2014, date historique et symbolique qui marque le 54ème anniversaire de l’Indépendance de notre Pays, la République Démocratique du Congo (RDC).
Congolaises et congolais,
La date d’aujourd’hui, n’est pas un reflet de fête, encore moins une occasion de jubiler, mais plutôt une évidente prolongation du combat commencé par nos héros et martyrs, dans leur lutte, pour la liberté et la dignité humaine qui constituent le désir unanime de tout le peuple congolais d’hier et d’aujourd’hui que nous sommes.

 

En effet, depuis plus d’un siècle, les congolaises et les congolais traduisent sans répit et sans repos, leurs aspirations à la paix et au bien être. Une lutte pénible, mais devenue quotidienne, une lutte ardente mais idéaliste et légitime. Une lutte dans laquelle, nos aïeux et nous-mêmes, n’avons ménagé ni nos forces, ni nos peines, ni notre sang. Faut – il le rappeler, la liste des congolais victimes de lutte pour la liberté affiche à ce jour, Lundi 30 Juin 2014, plus de 8mllions de morts, tandis qu’une femme est violée ou mutilée en RDC toute les soixante minutes depuis plus de 18ans, et ce, malgré les forces nationales et transnationales en présence. Dans ce scénario macabre, artificiellement monté par les ennemis du Congo et de son peuple, le Bourreau est Roi et la Victime devient coupable ! La tragédie congolaise est aussi sociale, car la défaillance avérée du régime systémique incarné par J. Kabila, ainsi que la corruption endémique qui le couronne condamnent 98% de 70millions de congolais à l’extrême pauvreté et à la misère innommable.

Chers compatriotes,

Avec ce phénomène de semblant d’Etat, le mal en face paraît par moment imbattable ; dès lors, Il nous faut, pour l’éradiquer, briser la peur et le silence, il faut qu’absolument tous les congolais s’inscrivent dans l’action contre ce mal institutionnel, afin de désarmer durablement nos tortionnaires visibles et invisibles.
Notre marche vers l’émancipation totale et réelle du Congo sera faite des tristesses, de larmes, de feu et de douleur, nous devons néanmoins en être fiers jusqu’au plus profond de nous-mêmes, car c’est une marche noble et juste, une lutte indispensable pour mettre fin à l’humiliation politique et diplomatique dont est victime notre Pays.

Les acteurs précédents et présents au pouvoir en République Démocratique du Congo ayant échoué dans leurs conciliabules de paix et de démocratique depuis 1960, la Coalition des Congolais pour la Transition (CCT), a sollicité et obtenu l’adhésion massive de beaucoup d’entre vous chers compatriotes, vivant au pays et dans la diaspora, afin qu’ensemble, nous puissions agir pour la réalisation du Compromis historique congolais, dans une logique claire de « Refus du Destin Imposé ». Ensemble, Chers Frère et Sœurs, notre mission, est de mettre en place maintenant en RDC, une force fédératrice de rupture, de réforme, et de refondation de l’Etat. Dans nos actions de libération, la CCT reste fidèle et loyale à la culture légendaire du grand Congo, celle d’être une Nation hospitalière et partenaire des autres pays du Monde, en mettant l’égalité des peuples et la dignité humaine au centre de toute collaboration ou coopération économique.

Avec son projet de former un Gouvernement du Salut National (GSN), issu d’un dialogue véritablement inclusif, respectueuse des lois de la République art. 63 et 64 de la Constitution, la CCT rejette toute tenue d’un dialogue au Congo avec Monsieur Joseph Kabila ou l’un de ses proches comme arbitre. De même, la Coalition des Congolais pour la Transition, n’est pas partisane de tout Gouvernement ou de toute élection avant l’ouverture d’une véritable Transition, sensée mettre fin au blocage politique et institutionnel actuels.

Chers Compatriotes,

La Justice sereine et indépendante étant le seul facteur de paix sociale, celle-ci garantit à chaque Etat, le respect du droit dans l’opinion internationale, en vue d’affirmer la grandeur de son autorité morale. C’est pourquoi, à la CCT, nous profitons de cette date illustre de notre histoire politique, 30 Juin, pour exiger une fois de plus, sans délai et sans condition, la libération immédiate de tous les détenus politiques, dont le Député national M. Eugène DIOMI NDONGALA, Président national de la « Démocratique Chrétienne », Ancien Ministre, détenu injustement à la suite d’un procès bidon monté de toutes pièces par les juges aux ordres du régime de Joseph Kabila. Également, nous exigeons que justice soit faite pour le massacre de plus de 500 jeunes adolescents civils congolais assassinés dans la matinée de la Saint Sylvestre le 30 Décembre 2013 à Kinshasa et dans plusieurs autres villes du Pays.

Certain de l’imminence de notre victoire, J’invite tous mes compatriotes activistes, à semer le climat de tolérance et de paix dans leurs états – major respectifs, car notre victoire ne sera pas d’un camp contre l’autre, mais de tout le peuple congolais. La RDC notre pays, est non seulement un scandale géologique, mais c’est aussi un scandale culturel. Cependant, il nous faut, en toute circonstance, exploiter nos diversités linguistiques et ethniques, pour affirmer au monde notre grandeur, et non pour faire le lit de ceux qui se battent, depuis des lustres pour atomiser et aliéner notre intégrité nationale et territoriale.

A tous les membres de la Communauté musulmane du Congo, d’Afrique et du monde qui viennent d’entamer le Jeûne du Ramadan, je leur traduis ici, au nom de tous mes Collègues et Camarades, la pensée d’accompagnement de la Coalition des Congolais pour la Transition CCT durant toute la période de prière, et ce, conformément au caractère d’Etat laïc consacré par la République Démocratique du Congo, Pays qui garantit la diversité religieuse.

Je ne peux terminer ma communication, sans enfin vous saluer, vous tous, mes Chers Camarades et Collègues de lutte politique, agissant sur l’ensemble de notre immense territoire national et dans toute la Diaspora congolaise, vous qui, comme nous, donnez sans compter vos forces, vos énergies multiformes, vos matériels, vos souffrances et même parfois vos vies, pour que se réalise enfin le rêve audacieux d’un Congo libre, indépendant, uni et digne. Je saisis encore cette solennelle date, pour respectueusement, vous inviter à l’humilité et à la modestie qui précèdent la gloire.

Aux Dirigeants de « Force Politique et Sociale de la RDC », Coalition d’Opposition nouvellement créée en vue d’obtenir la fin du système Kabila avant 2016, je leur prie, de trouver ici l’expression de satisfaction de l’ensemble de Dirigeants de la Coalition des congolais pour la Transition CCT. La CCT par ma voix, vous rassure, chers Camarades de lutte, et de façon anticipée, de son total soutien à vos efforts patriotiques car nos objectifs convergent désormais.

Et à vous, qui n’avez pas encore compris le secret du rassemblement, en vos rangs et qualités respectifs, je vous convie au rendez – vous d’Art de l’Unité, l’art de Cohésion, l’art de Solidarité, l’art de l’Amour patriotique, car c’est en devenant tous artisans de l’unité que nous serons forts, vainqueurs et capables de mériter glorieusement l’incarnation de la grandeur de Notre mère patrie et la gratitude infinie des générations présentes et futures, sans jamais être oubliés.
Mes Hommages déférents vont aussi à toutes combattantes et à tous les combattants de la liberté nationale congolaise !

Vive la RDC,
Vive notre peuple,
Je vous remercie

Fait à Bruxelles, le 29 Juin 2014

http://cctgovrdc.com/web/2014/06/29/rdc-30-juin-2014-le-president-de-la-cct-sadresse-au-peuple-et-aux-opposants-congolais/
Le Président du Bureau Politique (CCT)
M. Emery Damien Kalwira

%d blogueurs aiment cette page :