Aller au contenu principal

« KABILA N’A PAS RESPECTE SON ENGAGEMENT DE DONNER STRICTE APPLICATION AUX RESOLUTIONS DES CONCERTATIONS NATIONALES:IL VEUT MODIFIER LA CONSTITUTION ET IL REFUSE DE LIBERER LES PRISONNIERS POLITIQUES » LISANGA BONGANGA

Révision constitutionnelle : la Majorité a “craché” sur les concertations, selon Lisanga Bonganga

publié il y a 1 heure, 33 minutes, | Denière mise à jour le 2 août, 2014 à 3:03 | sous

 

Jean-Pierre Lisanga Bonganga accuse la Majorité présidentielle, plate forme de soutien au chef de l’Etat Joseph Kabila, d’avoir craché sur les recommandations des concertations nationales en se disant favorable à la révision de la constitution. L’opposant politique, coordonnateur du Front populaire contre la révision constitutionnelle, l’a affirme vendredi 1er août au cours d’une conférence de presse à l’hôtel Africana Palace, à Kinshasa. Il a en outre décrété la rupture du pacte républicain avec les forces politiques de l’opposition favorables à cette révision.

Pour Jean-Pierre Lisanga Bonganga, la Majorité présidentielle, le PPRD en tête, a violé les acquis des concertations nationales, notamment le consensus et la cohésion.

«La majorité au pouvoir vient de cracher sur les résolutions des concertations, parce que quand le président de la République a dit qu’il faisait siennes les recommandations des concertations, y compris le pacte républicain de ne pas toucher à la constitution  » ainsi que » de libérer les prisonniers politiques», a-t-il affirmé.

«Ce qui nous reste, c’est de prendre acte du fait que la majorité au pouvoir a craché sur les concertations d’une manière unilatérale», a-t-il ajouté.

Jean-Pierre Lisanga a expliqué par ailleurs aux opposants «révisionnistes» membres de l’Opposition républicaine que cette structure n’a plus sa raison d’être, puisque son but était de préserver les recommandations des concertations.

Il a en outre annoncé le lancement d’une campagne de sensibilisation à destination de la population, pour l’inviter à s’opposer à la révision de la constitution.
Le 30 juillet, le Parti du peuple pour la reconstruction et le développement (PPRD), parti du chef de l’Etat, s’était dit favorable à la révision de la constitution.

 

En bas les résolutions des concertations nationales interdisant toute revision de la Constituion ainsi que la libération des prisonniers politiques nominativement cités.

Okapi avec DC

RAPPORT CONCERTATIONS NATIONALES 1 001

rapport concertations nationales 2

Publicités
Aucun commentaire pour le moment

Commentaire :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :