Aller au contenu principal

RDC : Pourquoi Kabila cherche-t-il la guerre? / CCT

RDC : Pourquoi Kabila cherche-t-il la guerre?

La République démocratique du Congo, l’ex Zaïre, ne vit une relative stabilité que depuis dix ans. Ce pays, très riche, a été le théâtre de guerres civiles pendant des décennies. L’insurrection menée par Kabila père, a fini par prendre le pouvoir, son « fils » lui a succédé après son assassinat.

La constitution du pays prévoit qu’un président ne peut exercer que deux mandats de cinq ans. Kabila ne peut donc pas se présenter en 2016.

Il n’est pas de cet avis, il veut changer la changer pour que le président ne soit plus élu par le suffrage universel et que le nombre de mandats ne soit plus limité.

Les anciens opposants qui l’avaient rallié dans le cadre de la réconciliation ont officiellement déclaré qu’ils étaient contre et réclament une alternance démocratique.

Même dans son propre camp, des voix s’élèvent pour dénoncer le coup de force. Au Katanga, ces ministres sont hués, car les projets de développement sont tous à l’arrêt, la gestion du pays ne s’est pas amélioré, malgré la relative stabilité.

Dans la Diaspora, la Coalition des Congolais pour la transition, la (CCT), implantée partout dans le monde ainsi qu’à l’intérieur du pays et qui vient de structurer son équipe avec la création d’un poste influent et hautement stratégique de Secrétariat Général, frappe du point sur la table et menace d’utiliser la force pour contraindre Monsieur Kabila à s’effacer du pouvoir.

Kabila fait marche arrière par rapport aux avancées qui ont permis la stabilité. Il a monté une armée parallèle de Rwandophones, sorte de milice pour garder le pouvoir de force, son entourage recourt désormais à un discours raciste pour attaquer les opposants.

Certaines ethnies, sont carrément déchues de leur appartenance au Congo. Cette violence verbale est accompagnée d’atteintes graves aux droits de l’homme : arrestations en masse, tortures, procès, disparitions.

Ce à quoi nous assistons, la dérive vers la dictature de Kabila ne peut avoir qu’une conséquence : la relance de la guerre civile. Il ne faut pas oublier que la guérilla du Kivu n’a rendu les armes que depuis quelques mois.

Si l’Occident laisse faire , il aura commis une erreur tragique, parce qu’encore une fois, ce serait un soutient à un dictateur contre les aspirations du peuple.

Dans le cas du Congo, c’est plutôt le contraire, c’est Kabila et son clan qui menacent la stabilité.

La pression internationale a été décisive pour permettre au pays d’entamer une transition démocratique, le doter d’une constitution assurant des libertés publiques, ce qui a permis d’intégrer la majorité des opposants au jeu politique.

Aujourd’hui au lieu d’affermir cette transition, Kabila veut la saborder. Il est du devoir de la communauté internationale d’utiliser toutes les pressions possibles pour l’en empêcher.

Il y a trois raisons à cela :

-Les valeurs, l’Occident ne peut pas prétendre porter l’étendard de la démocratie et soutenir ceux qui lui tordent le cou, par calcul.

-Une nouvelle période d’instabilité au Congo ne peut qu’influer négativement sur l’Afrique de l’Ouest déjà en proie à des troubles majeurs.

-Enfin, c’es une question de crédibilité, les occidentaux ont parrainé la réconciliation congolaise. Ils ne peuvent pas soutenir Kabila, quand il l’avorte, au risque de perdre toute influence dans d’autres zones de conflit.

LA Coalitions des Congolais pour la Transition, la « CCT » est de plus en plus pressante. Cette plate-forme composée d’intellectuels qui n’ont jamais trempé dans aucun régime politique successif en RDC et qui tient ses assises extraordinaires à Paris début Octobre 2014, dispose d’une forte puissance de feu et d’une implantation réelle et assurée sur toute l’étendue du territoire de la République Démocratique du Congo.

WL/ CCT

http://questionsdafiqueetdailleuswl.over-blog.com/2014/09/rdc-la-cct-met-en-garde-kabila.html

 

 

 

 

Publicités
un commentaire Poster un commentaire
  1. le génocidaire rwandais,Hippolyte kanambé,qui se fait appelé joseph Kabila,officier des services secrets rwandais tutsi est démasqué et son projet de balkaniser le Congo ne tient plus;vole des deniers publics,soutient aux groupes armés rwandais M23 et compagnie,assassinats et arrestations des opposants politiques,assassinat de Laurent Kabila et ses enfants biologiques et la liste est longue.par ailleurs la constitution actuelle du Congo un étranger de se faire élire président et comment a-t il fait pour en arriver là ?Autant de questions auxquelles l’imposteur rwandais tutsi doit être arrêté et juge avant les élections prévues en 2016;C’est aux congolais de se prendre en charge pour appréhender ce bandit de grand chemin avant de compter sur une éventuelle aide venue de l’occident qui lui demande doucement de ne pas casser ce machin qu’on appelle Article 220.On s’attendait avoir un gouvernement de cohésion issue de la concertation nationale et que voit-on ?La nomination du criminel tutsi,TANGO FORT,à la tête des FARDC connotation rwandaise pour déclarer la guerre à la population civile congolaise et du coup on revient à la case du départ et le Congo n’a plus d’armées .

    J'aime

    24 septembre 2014

Commentaire :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :