Aller au contenu principal

RDC: colère de l’armée après un retard dans le paiement des salaires / RFI

RDC
Publié le 14-11-2014 Modifié le 14-11-2014 à 15:05

RDC: colère de l’armée après un retard dans le paiement des salaires

mediaUn soldat congolais de la FARDC, près du village de Mazizi, le 2 janvier 2014.REUTERS/Kenny Katombe

En République démocratique du Congo, l’armée met en cause les banques dans le non paiement des salaires de certaines unités déployées dans l’est du pays. Cela concerne trois bataillons en poste dans le territoire de Beni face aux ADF-Nalu, ainsi que deux autres bataillons présents dans les territoires de Rutshuru et du Nyiragongo. Des discussions sont en cours pour permettre le paiement au plus vite des salaires, assure le colonel Olivier Hamuli, porte-parole adjoint des FARDC.

Le colonel Hamuli l’assure : l’Etat congolais n’est pas responsable de ces retards, ce sont les agents payeurs – autrement dit les banques – qui peut-être pour des raisons de saturation sont à mettre en cause dans le non paiement de ces soldes. Le porte-parole adjoint de l’armée s’en prend notamment à la Biac et à Ecobank. Contactées par RFI, les deux banques incriminées démentent faire des paiements dans les zones citées par l’armée, que ce soient les territoires de Beni, de Rutshuru ou de Nyiragongo.

Parmi les autres dysfonctionnements cités par le colonel Hamuli : Ecobank demanderait aux militaires qui sont au front contre les ADF de rejoindre les villes pour être payés. Ce qui, selon le porte-parole adjoint de l’armée, n’est pas réaliste. Dans le cadre du processus de bancarisation, les établissements bancaires demandent effectivement aux militaires comme aux fonctionnaires d’ouvrir un compte et de présenter une pièce d’identité pour être payés. Notamment en fonction des conditions de sécurité, leurs agents acceptent de faire le déplacement ou au contraire demandent à leurs clients de venir dans l’une de leurs succursales, mais ils refusent aujourd’hui de remettre l’argent à un tiers.

« Un général s’est présenté pour recevoir le paiement de ses troupes, on a été dans l’obligation de refuser », explique un responsable d’établissement bancaire. « Il peut y avoir encore des ratées, ce sont les officiers qui se plaignent, mais les soldats sont contents », précise un autre banquier, ajoutant qu’ils reçoivent aujourd’hui 100% de leurs soldes au lieu de voir la moitié ponctionnée comme par le passé. Des discussions sont en cours pour régler cette situation, assure-t-on du côté de l’armée. Mais dans les zones où les militaires ne sont pas payés, la population s’inquiète de voir des soldats démotivés.

Publicités
Aucun commentaire pour le moment

Commentaire :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :