Aller au contenu principal

Affaires « Mercenaires américains » dans l’ex-Katanga, au service de Katumbi : Thambwe : « J’ai les preuves documentées »

  • 1647

 

Affaires « Mercenaires américains » dans l’ex-Katanga, au service de Katumbi : Thambwe : « J’ai les preuves documentées »

Hormis Darryl Lewis, présenté comme le cerveau moteur, le ministre de la Justice cite les noms de sept autres anciens commandos américains entrés en RD-Congo dans le cadre de la même mission.

 

Le ministre de la Justice Alexis Thambwe Mwamba s’en tient à ses preuves documentées. Après sa conférence de presse de mercredi, ses collaborateurs étaient fiers d’en brandir quelques unes à la presse allant jusqu’à citer des noms d’autres présumés anciens commandos américains, donnés comme des compagnons de Darryl Lewis, arrêté le 24 avril à Lubumbashi et présenté par les autorités de Kinshasa comme le cerveau moteur du réseau.

 

Thambwe Mwamba fonde sa conviction sur le rapport de la Police et des services de sécurité, selon lequel l’Américain, un ancien de la Marines, e trouvait parmi les 4 proches de Katumbi qui avaient tenté de forcer la barrière policière à la faveur de la manifestation «illégale» du 24 avril à Lubumbashi. Après identification, Darryl Lewis s’est révélé être un sujet américain et les trois autres des gardes du corps de Katumbi dont un certain Frank Mwashila. Selon le ministre de la Justice, pendant sa déposition, «Darryl Lewis s‘est d‘abord présenté comme un spécialiste en agriculture venu vendre son expertise dans les fermes de Katumbi puis comme expert dans le domaine médical avant de révéler sa véritable identité et son vrai rôle» au sein groupe. Les proches de Thambwe affirment ainsi que devant témoins, «entre autres le consul des Etats-Unis en RD-Congo, Darryl Lewis a reconnu être un ancien commando de l’armée américain aujourd’hui au service de la société ‘Thom Group international basé aux Etats-Unis et qui prête ses services aux clients désireux». Puis : «Darryl Lewis a révélé être spécialiste en maniement d’armes de différents types dont il a déjà reçu plusieurs prix et distinctions en tant que tireur d‘élite. Il a également avoué qu‘il a effectué plusieurs missions analogues au Kosovo et en Afghanistan avant de se rendre au Katanga. Il a enfin déclaré être à la tête d’un groupe de sept autres américains, tous anciens marines et gardes du corps de Katumbi ».

A en croire les mêmes sources, l’entrée de ces hommes en territoire RD-congolais l’a été avec le concours de Pomba

One Security, une société de gardiennage installée à Lubumbashi et dirigée par Frank Mwashila, auteur des invitations adressées à Darryl et ses amis Nicholson Maurice Alan et Adames Christopher, présentés comme venus pour une mission médicale. «Une autre invitation a servi scannée avec la même signature de Frank Mwashila alias Frank Foreman, a servi à faire venir une autre vague d’anciens militaires américains composée de Earsterlong Eugene Robin -passeport 524309303-, Toon Jr Leonard O‘Neal -passeport 488837400- et Colman Glen Elen -passeport 542508907. Ils étaient introuvables à 1‘hôtel Karavia, adresse renseignée sur les fiches d‘entrée mais sont allés renforcer la première équipe constituée de Darryl, Nicholson Maurice Alan et Adames Christopher», ajoutent les collaborateurs du ministre de la Justice.

Par Tino MABADA

Advertisements
Aucun commentaire pour le moment

Commentaire :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :