Aller au contenu principal

Articles Tagués ‘addis abeba’

La MPP dit non aux concertations lancées par Kabila /la tempete des tropiques du 01/07/13

MPP.TEMPETEDESTROPIQUES.01.07.13 001

La MPP dit non aux concertations lancées par Kabila

Le rôle des forces de l’opposition politique est dilué, selon cette plate-forme Face aux concertations nationales dont Joseph Kabila vient d’annoncer les couleurs, la Majorité Présidentielle Populaire (MPP), à travers son porte-parole a.i., Marc Mawete, pense que cette décision a été prise de manière unilatérale par l’autorité morale de la Majorité présidentielle.

La MPP note que la structure, l’organisation ainsi que la composition de ce forum ne répondent à aucune proposition de l’opposition politique et que, bien au contraire, ces paramètres organisationnels fondamentaux se caractérisent par la présence débordante et un rôle directif absolu attribué aux animateurs actuels des institutions du pays.

En plus de ce paradoxe organisationnel, la  marginalisation de l’opposition politique et la multiplication des composantes artificielles de ces négociations politiques préfigurent la mise en place d’une énième caisse de résonance élargie et animée par des applaudisseurs du régime.

En effet, plutôt que de lancer un forum doté d’une facilitation neutre et capable d’affronter sincèrement les vrais problèmes consécutifs à la crise de légitimité des institutions politiques issues des élections de novembre 2011, et de s’attaquer aux problèmes très graves qui frappent la nation congolaise en ce moment si délicat de son histoire, poursuit la déclaration de la MPP, ce régime préfère donner à ces mêmes institutions le contrôle d’un forum qui s’apparente plus à un séminaire interinstitutionnel.

Dans ce futur forum, soutient la MPP, le rôle des forces de l’opposition politique est dilué dans un ensemble incohérent de nombreuses composantes artificielles scrupuleusement sélectionnées  pour sanctionner et avaliser passivement un projet politique conçu d’avance par la majorité au pouvoir.

Pour La MPP, ces assises ont pour objectif de faire semblant de répondre aux exigences du volet politique de l’Accord Cadre d’Addis-Abeba par la programmation, sans feuille de route, d’un  » séminaire politique  » dont la composition, le fonctionnement ainsi que les résolutions politiques sont connues d’avance et ne pourront jamais poser les questions fondamentales découlant de la crise de légitimité des institutions politiques en place et les raisons à la base de leur propre mauvaise gouvernance.

L’autre objectif, à en croire toujours cette déclaration, est de faire avaliser par de nombreuses composantes contrôlées et sélectionnées par la majorité, la modification de la Constitution en vigueur, adoptée par referendum populaire,  particulièrement l’article 220 de ladite Constitution qui sanctionne l’intangibilité de certains principes comme celui de la limitation à deux des mandats du président de la République.

Cette structure de l’opposition pense qu’il serait malsain de la part de la communauté internationale, signataire de l’Accord Cadre d’Addis-Abeba, d’accepter passivement qu’une initiative visant à promouvoir la démocratie  et la paix en RDC soit détournée afin de constituer une structure politique artificielle.

Dénonçant le niveau  inacceptable de l’intolérance et la répression politique violente qui frappent actuellement l’opposition politique en R.D. Congo, la MPP souligne, encore une fois, que le préalable de la libération des prisonniers politiques demeure une condition insurmontable à tout dialogue politique.

De ce qui précède, la Majorité Présidentielle Populaire estime que le schéma organisationnel des  » prétendues  »  » concertations nationales « , curieusement sans feuille de route, n’est qu’un  » ballon d’essai  » qu’il revient aux Congolais de rejeter car il ne répond nullement aux exigences minimales de neutralité, d’ouverture politique  et de cohésion nationale nécessaires pour garantir un véritable dialogue politique en RDC.

D’autant plus que la formule  » autiste  » et à  » circuit fermé  » de ce forum ne pourra jamais rechercher les vraies causes qui sont à la base de la guerre qui frappe si violemment les populations congolaises en générale et celles de l’Est de la RDC, en particulier.

Par conséquent,  » la MPP ne voit pas d’opportunité de participer à un séminaire politique dit  » Concertations Nationales  » qui, de par leur formule et leurs objectifs politiques, risquent de constituer, tout simplement, le soubassement et l’alibi politique sur lequel l’actuel pouvoir veut pérenniser sa gouvernance monolithique, effaçant le principe de l’alternance politique sanctionnée par  la Constitution de la RDC.

Mise à jour le Lundi, 01 Juillet 2013 09:01

%d blogueurs aiment cette page :