Aller au contenu principal

ENLEVEMENT D’UN CADRE DU MINISTERE DES TRANSPORTS, PORTE DISPARU DEPUIS PRESQUE UN MOIS !

ENCORE UN ENLEVEMENT PAR LES « FORCES DE L’ORDRE »  D’ UNE PERSONNE DISPARUE DEPUIS PRESQUE UN MOIS SANS AUCUNE INDICATION DU LIEU DE DETENTION: CELA RAPPELLE L’ ENLEVEMENT DU PRESIDENT DIOMI NDONGALA….

LISEZ

26 07 12 COMMUNIQUE DE PRESSE N°018/RDC/VSV/CE/2012 – ENLEVEMENT D’UN AGENT DU MINISTERE DES TRANSPORTS ET VOIES DE COMMUNICATION PAR DES MILITAIRES DES FARDC

… La Voix des Sans Voix pour les Droits de l’Homme (VSV) exprime ses vives inquiétudes pour la vie et la sécurité de monsieur Claude Azato Mopasiya, âgé de 45 ans, marié et père de six (6) enfants, fonctionnaire de l’Etat au ministère des transports et voies de communication, porté disparu il y a plus de deux semaines.
En effet, M. Claude Azato Mopasiya a été enlevé samedi 07 juillet 2012 vers 6 heures du matin à son domicile sis avenue de la Paix, commune de Ngaliema/Macampagne à Kinshasa par un groupe d’hommes armés agissant sous ordre de l’adjudant Fidèle Ngongo qui serait un inspecteur à l’Etat-Major des Renseignements Militaires (EM-DRM, ex DEMIAP) sis Kinshasa/Kintambo. Sans mandat, ni autres titres, les hommes armés ont pénétré par effraction dans la maison de la victime et sont entrés dans la chambre à coucher. Après fouille systématique, ils ont extrait la victime de sa maison avant de l’amener à une destination inconnue. Voulant opposer une farouche résistance, l’épouse et les enfants de la victime ont été copieusement tabassés par les hommes armés avant de vider les lieux et d’embarquer M. Claude Azato Mopasiya à bord de leur camionnette Toyota Land Cruiser de couleur blanche non immatriculée. Tout porte à croire que M. Claude Azato Mopasiya serait victime d’un règlement de compte de la part de sa voisine, madame KOTO, qui pour une affaire de conflit parcellaire, aurait usé du trafic d’influence auprès de l’adjudant Fidèle Ngongo de l’Etat-major des Renseignements Militaires (EM-DRM ex DEMIAP) pour porter atteintes à la vie de la victime. …/… La VSV saisit cette occasion pour dénoncer fermement l’instrumentalisation, par des officiels ou des particuliers, des militaires, policiers et autres agents des services de sécurité pour des raisons inavouées. Eu égard à ce qui précède, la VSV demande : – l’ouverture d’une enquête indépendante sur l’enlèvement de M. Claude Azato Mopasiya ; – la localisation de la victime et sa présentation devant une juridiction compétente en cas des griefs sérieux à charge, sinon, sa libération pure et simple ; – la sécurisation de M. Claude Azato Mopasiya ainsi que celle de toute sa famille ; – l’indemnisation de la victime et sa famille pour les préjudices subis.
Fait à Kinshasa, le 25 juillet 2012.
LA VOIX DES SANS VOIX POUR LES DROITS DE L’HOMME (VSV)

http://www.congoforum.be/fr/nieuwsdetail.asp?subitem=2&newsid=187955&Actualiteit=selected

Aucun commentaire pour le moment

Commentaire :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :