Aller au contenu principal

TRAQUE DES OPPOSANTS EN RDC: VERS L’ELIMINATION POLITIQUE DES « TSHISEKEDISTES » DERANGEURS / TEMPETE DES TROPIQUES 11/01/2013

LA TEMPETE DES TROPIQUES N°4564.1LA TEMPETE DES TROPIQUES N°4564 SUITE

Vers l’élimination politique des  » Tshisekedistes  » dérangeurs

Après Diomi,  Chalupa, Mokia… à qui le prochain tour  Cela fait plusieurs mois qu’une machine est en marche, depuis la période chaude marquée par les élections en novembre 2011 en République démocratique du Congo.

Beaucoup d’acteurs politiques qui ont soutenu la candidature d’Etienne Tshisekedi Wa Mulumba paient aujourd’hui les frais de leur position adoptée durant cette période cruciale.

Bien avant cela, l’opinion a suivi de manière déplorable le déroulement du procès du pasteur Kutino Fernando qu’on a injustement condamné pour avoir réveillé le peuple congolais à travers la campagne  » Sauvons le Congo « .

Puis, est venu le tour de Gabriel Mokia qui croupit aujourd’hui dans les geôles de la prison centrale de Makala. Dans l’entre-temps, JP Bemba était déjà mis à l’écart, considéré comme dangereux au regard de sa force militaire. Diomi, Toujours dans le collimateur du pouvoir

Libéré la veille du sommet de la Francophonie en signe de décrispation politique face aux remarques des participants audit sommet concernant les gravissimes violations des Droits de l’homme en RD Congo, Eugène Diomi Ndongala est encore dans le collimateur du régime au pouvoir à Kinshasa.

Dans un document de Marc Mawete, porte-parole de la MPP et membre de la  » Vérité et justice pour le Congo « , rendu public hier jeudi 10 janvier 2013,  » des responsables politiques ayant soutenu la l’élection d’Etienne Tshisekedi, notamment Eugène Diomi Ndongala et Charles Chalupa « , paient les frais de leur position prise lors de la période électorale.

Ils avaient créé des plateformes telles qu’Union sacrée pour l’alternance politique en RDC (USA) et Dynamique Tshisekedi Président (DTP).

 » Ce constat amer témoigne le manque de crédibilité du discours de Joseph Kabila qui appelle tous les Congolais à la cohésion nationale, alors qu’en même temps, la traque se poursuit « , note le porte-parole de la MPP.

D’ailleurs, pour le directoire national de la Démocratie chrétienne (DC), ce discours n’est que  » les effets d’annonce sans vouloir effectivement résoudre les problèmes qui empoisonnent l’espace politique congolais « .

Vers l’échec du dialogue

La DC note que cette attitude contradictoire ne peut qu’annoncer l’échec du  » Dialogue  » programmé par le pouvoir en place entre les forces vives de la nation et les animateurs des actuelles institutions politiques en quête de légitimité.

Ainsi, pour apprécier la sincérité de la démarche de Kabila, la DC exige l’arrêt immédiat de la traque aux dissidents politiques de la RDC ainsi que la libération sans délai des prisonniers politiques qui croupissent dans les  » prisons-mouroirs congolaises « .

Mise à jour le Vendredi, 11 Janvier 2013 17:01

http://www.latempete.cd/component/content/article/1-nation/1046-traque-des-opposants-en-rdc.html

 

Publicités
un commentaire Poster un commentaire
  1. sango malamu #

    quel dialogue intercongolais? nous congolais nous avons déjà eu notre dialogue c est la conférence nationale, nous nous n avons pas besoin d un quelconque autre dialogue, les criminels contre l humanité doivent se tairent et n ont aucune léçon à nous donner

    J'aime

    2 février 2013

Commentaire :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :