Aller au contenu principal

Pour baliser le paysage politique congolais en faveur de la paix et des élections crédibles, La DC, le G14 et la MPP adhèrent à l’idée d’un dialogue politique sincère et crédible en RDC /TEMPETE DES TROPIQUES

TEMPETE120614 001

Pour baliser le paysage politique congolais en faveur de la paix et des élections crédibles

Mais ils exigent, comme préalable à ces pourparlers, la libération sans condition de Diomi Ndongala

La Démocratie chrétienne (DC), le Groupe de 14 ainsi que la Majorité présidentielle populaire (MPP), dans une déclaration conjointe faite hier mercredi 11 juin 2014 à Fatima et lue par Ezulwa Monzemba du G14, dans la commune de la Gombe, ont adhéré à l’idée d’un dialogue politique inclusif dont le précurseur est l’Union pour la démocratie et le progrès social (Udps), en vue de mettre fin à la crise de légitimité qui paralyse la RDC depuis le 28 novembre 2011, et baliser le paysage politique pour la paix, la concorde nationale et les élections crédibles.

Les trois formations politiques saluent également l’initiative du Représentant spécial du SG de l’Onu en RDC, Martin Kobbler, d’organiser un dialogue politique inclusif conformément à l’esprit et à la lettre de la Résolution 2098 du Conseil de sécurité des Nations Unies et conformément à l’Accord cadre d’Addis-Abeba.

En effet,  » nous avons l’intime conviction que seul un dialogue sincère entre filles et fils de ce pays peut mettre fin à cette crise… « , peut-on lire dans cette déclaration. Pour ces partis politiques, les élections crédibles doivent être fondées sur un consensus participatif reposant sur l’audit du fichier électoral et l’élaboration d’un calendrier électoral global qui accorde priorité aux élections législatives et présidentielle dans le respect de la constitution.

Par rapport à la crise diplomatique qui pointe à l’horizon entre la République démocratique du Congo et la communauté internationale,  » nous désapprouvons les menaces proférées à l’endroit des ambassadeurs accrédités en RDC à cause de leur soutien à ce dialogue « , renseigne cette déclaration. Dans le même ordre, la DC, le G14 et la MPP demande au pouvoir actuel de cesser de  » vilipender  » et de traiter de  » terroristes  » les membres de la diaspora congolaise qui se battent corps et âme dans tous les fronts pour un avenir radieux de la RD Congo.

Enfin, ils exigent la libération sans condition de tous les prisonniers politiques incarcérés dans des prisons sur l’ensemble de la République démocratique du Congo, particulièrement celle de l’honorable Eugène Diomi Ndongala, président national de la Démocratie Chrétienne (DC) et porte-parole de la Majorité présidentielle populaire (MPP) comme préalable à tout dialogue.

Après lecture de la déclaration, l’acte d’adhésion à la vision du dialogue signé, le document a été symboliquement remis au secrétaire général de l’Union pour la démocratie et le progrès social (Udps), Bruno Mavungu, dont le parti est précurseur de l’idée. Ce, sous les applaudissements frénétiques de l’assistance venue nombreuse prendre part à cet évènement.

Il faut signaler que l’honorable Martin Fayulu, coordonnateur de la plate-forme  » Sauvons la RDC  » et président national de l’Ecidé, ainsi que Christopher Ngoy, président de la Société civile de la République démocratique du Congo (RDC) et bien d’autres représentants des partis politiques de l’opposition, étaient présents à cette cérémonie de haute portée politique.

Par Lefils Matady

Publicités
Aucun commentaire pour le moment

Commentaire :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :