Aller au contenu principal

JOURNAL LE PHARE: ACAJ dénonce l’isolement pénitentiaire de Diomi

Capture LE PHARE 100415

ACAJ dénonce l’isolement pénitentiaire de Diomi

L’Association congolaise pour l’Accès à la Justice (ACAJ) a, au cours d’un point de presse tenu hier mercredi 8 avril 2015, à son siège à la Gombe, dénoncé le nième harcèlement judiciaire contre le prisonnier Eugène Diomi Ndongala, président du parti politique « Démocratie Chrétienne », et l’arrestation de son conseil, Me Patrick Mutombo, et sa mise en détention à la prison de Makala par des agents de sécurité.

Le numéro un  de l’ACAJ, Me Georges Kapiamba, a fait savoir que Diomi Ndongala est désormais placé sous régime pénitentiaire de rigueur et privé du droit de communiquer avec sa famille et ses avocats. Le mardi 7 avril 2015, sur ordre du Parquet Général de la République, quatre agents ont contraint le prévenu précité, bien qu’étant malade depuis plusieurs mois, à comparaitre devant un magistrat pour être entendu sur de nouveaux faits.

C’est grâce à l’intervention de  Me Patrick Mutombo que Diomi a pu obtenir l’ajournement de sa comparution pour raison de santé. Peu après cette intervention, ledit avocat a été arrêté et détenu au bureau du directeur de la prison pendant une heure, au motif qu’il aurait empêché Diomi Ndongala d’aller comparaitre devant le magistrat et a  communiqué avec la radio RFI dans l’enceinte de la prison sur cette affaire. Les agents de sécurité l’ont brutalisé et ravi ses téléphones. Le directeur de la prison l’a traité d’« avocat médiocre » et menacé de le faire humilier, s’il continuait à contester la légalité de son arrestation et de le faire poursuivre devant le tribunal suivant la procédure de flagrance.

Me Kapiamba a en outre rappelé que depuis plusieurs mois, le Comité des droits de l’homme  de Nations Unies a demandé au gouvernement de permettre à Diomi Ndongala d’accéder aux soins médicaux que requiert son état de santé, mais sans succès. Alors que constitutionnellement, le gouvernement doit veiller à ce que les avocats s’entretiennent avec toutes personnes en détention et les assistent sans entraves.

Malheureusement, jusqu’à ce jour, le gouvernement ne fait que tergiverser, a-t-il relevé, avant d’ajouter qu’une enquête indépendante devra être menée, afin d’identifier tous les agents de sécurité qui ont brutalisé, malmené, arrêté, détenu et menacé Me Patrick Mutombo, alors qu’il assistait légalement son client, a soutenu Me Georges Kapiamba.

Pour toutes ces violations flagrantes de la Constitution, l’ACAJ exige la levée immédiate de la mesure d’isolement pénitentiaire qui frappe actuellement Diomi Ndongala.

Il a martelé que le prévenu Diomi Ndongala souffre à cause de ses opinions politiques. En 2010, il avait retiré sa candidature à l’élection présidentielle en faveur de celle de Tshisekedi. Après les élections controversées de novembre 2011, tout en étant élu député national, Diomi Ndongala a revendiqué la vérité des urnes et l’élection du numéro 1 de l’UDPS en tant que président de la république. En 2013, il sera accusé de viol imaginaire et de mouvement insurrectionnel, deux accusations montées de toutes pièces.

Murka

le phare

http://www.lephareonline.net/acaj-denonce-lisolement-penitentiaire-de-diomi/

Publicités
Aucun commentaire pour le moment

Commentaire :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :