Aller au contenu principal

FLASH: SITUATION TRES INQUIETANTE A MOANDA, KONGO CENTRAL/ MIS A JOUR

-MISE A JOUR DU 25/04/2015 A 10H30

ALERT 24/04/2015 21:14:55
RDC: Dans le bas-Congo, toutes les radios de Moanda ont été fermées dans un climat de vives tensions

Journaliste en danger (JED) exprime sa totale désapprobation à la suite de la fermeture arbitraire par l’Agence Nationale des Renseignements (ANR) des trois stations de radiodiffusion de Moanda, ville située à plus de 200 Km de Matadi, chef-lieu de la province du Bas-Congo (Sud-ouest de la RDC).
JED demande instamment au Vice-Premier Ministre en charge de l’intérieur et de la sécurité, Evariste Boshab, en séjour dans cette ville, d’ordonner la réouverture immédiate de tous ces médias.
Selon les informations parvenues à JED, la Radio Télé Boma, la Radio Associative Kisalu et la Radio Télé Communautaire de Moanda, qui sont les seules radios émettant à Moanda, ont été fermées, jeudi 23 avril 2015 vers 8 heures, sur un ordre verbal de M. Fumu Nzanza, chef de poste local de l’ANR/Moanda, suite à une décision du Conseil provincial de sécurité.
Les responsables de ces médias ont été contactés au téléphone par l’autorité locale de l’ANR/Moanda qui les a sommé, toutes affaires cessantes, d’interrompre la diffusion de leurs émissions jusqu’à nouvel ordre sans donner la moindre justification de cette décision. Cet ordre est tombé juste après la diffusion, sur les ondes de ces médias, d’une information relative à une manifestation populaire contre l’insécurité qui sévit dans la ville côtière de Moanda. Selon nos informations, ce même jour, plusieurs centaines de personnes manifestaient dans la rue en exhibant la dépouille d »une jeune fille qui a été assassinée, la veille, par des hommes en uniforme, accusés d’être à la base de la grande insécurité régnant dans cette ville depuis plusieurs semaines.
Contacté par JED, M. Jean Ndombasi, Directeur de la Radio Télé Communautaire de Moanda, a déclaré : « Nous n’avons reçu, depuis, aucune notification émanant des autorités locales. Ce matin (vendredi 24 avril 2015, nlrd), j’ai rencontré physiquement le chef de poste local de l’ANR/Moanda pour s’enquérir de la situation. Grande était ma surprise d’avoir était informé que nous serions saisi officiellement après le départ de M. Evariste Boshab, Vice-premier Ministre en charge de l’Intérieur en mission officielle à Moanda ».
Joint à son tour, M. Kisalu Fimbo, Directeur de la Radio Télé Associative Kisalu, a dit : « Nous ne savons pas ce que l’on nous reproche mais l’agent de l’ANR qui m’a contacté au téléphone en me menaçant m’a ordonné de suspendre nos émissions jusqu’à nouvel ordre afin de nous empêcher de livrer des informations à la population concernant la situation d’insécurité dans la ville de Moanda ».
Journaliste en danger (JED) condamne vigoureusement cet acte illégal et injustifié qui a pour conséquence de priver l’information à toute la population de Moanda dont ces radios constituent les seules sources locales.
JED dénonce également cette propension des services de sécurité à s’immiscer constamment dans le travail de la presse.
Source: Journaliste en Danger (Kinshasa), Communiqué, 24 avr. 2015

-MISE A JOUR DU 24/04/2015 A 08H00

Images des assassinats en série a Moanda et de la mobilisation de la population

moanda 1

moanda4 moanda2

-MISE A JOUR DU 23/04/2015 A 23H27

F L A S H !

Viols de plus de 80 femmes congolaises cette nuit de mercredi à jeudi 23 avril 2015 à Moanda par les militaires rwandais des « FARDC »

Des nombreux appels en provenance de Moanda et de Kinshasa signalent un soulèvement des populations de la ville de Moanda dans le Bas-Congo suite aux viols intervenus cette nuit de mercredi à jeudi 23 avril 2015 sur plus de 80 congolaises. Ces viols massifs ont été commis par des militaires rwandais en tenue des FARDC. Les populations révoltées se battent avec des armes blanches depuis 9 heures ce matin contre les militaires agresseurs.

L’APARECO appelle tout le peuple congolais de l’intérieur du pays et de la diaspora à apporter son soutien aux populations agressées de Moanda contre la barbarie des forces d’occupation et de prédation.   

Cette nouvelle agression des femmes congolaises par des militaires rwandais dans une province située à proximité de la capitale et le contexte dans lequel est orchestrée cette véritable provocation doivent inciter le peuple congolais  à la plus grande vigilance. En effet, il convient à chacun de se rappeler que ces atrocités sont perpétrées  quelques jours seulement après que les membres du tutsi-power installés à Kinshasa aient décidé d’évacuer secrètement leurs familles  pour les mettre « à l’abris » (Cf article de L’œil du Patriote publié le 11 avril 2015 : http://www.apareco-rdc.com/index.php/a-la-une/actualites/2245-kabila-corrompt-tv-moliere-pour-faire-un-montage-mensonger-sur-le-charnier-de-maluku-kabila-corrompt-tv-moliere-pour-faire-un-montage-mensonger-sur-le-charnier-de-maluku.html.

Les bruits de bottes qui s’intensifient dans la foulée à l’Est de la RDC ne sont pas non plus fortuits de la part de ces occupants criminels génocidaires, passés maitres dans l’art de la manipulation et qui sévissent en toute impunité dans la région des Grands Lacs africains depuis plus deux décennies. Mais, il y a un temps pour tout, un temps pour semer et un autre pour récolter…L’ŒIL du Patriote qui continue à suivre la situation de près ne manquera pas d’informer les congolais sur les  véritables dessous de cette nouvelle barbarie.

Paris, le 23 Avril 2015

Candide OKEKE

APARECO

http://www.apareco-rdc.com/index.php/a-la-une/actualites/2264-flash-viols-de-plus-de-80-femmes-congolaises-cette-nuit-de-mercredi-a-jeudi-23-avril-2015-a-moanda-par-les-militaires-rwandais-des-fardc.html


-MISE A JOUR A 23/04/2015 A 22H12


-MISE A JOUR A 23/04/2015 A 21H52
La population en colère après les assassinats continuels opérés par des hommes en uniformes, a acheminé ce matin 23/04/2015 les corps des trois dernières victimes au bureau du chef du territoire, exigeant le départ du commandant militaire local connu par le nom de Moustapha. Beaucoup de gens s’interrogent sur le choix des autorité congolaises de couper le signal des radios et des télévisons locales et nationales à Moanda, dans une situation d’assassinats répétés et continuels qui rappellent se qui se passe depuis des mois dans la ville martyr de Beni. Contrairement à ce qui certaines officiels veulent faire croire, la population n ‘est pas rassurée et le manque d’information et de sécurité a plongé la ville entière dans la crainte que d’autres assassinat et viols puissent se poursuivre.

Correspondance particulière de Moanda

-MISE A JOUR DU 23/04/2015 A 21H00

Bas-Congo: 5 personnes assassinées en moins d’une semaine à Moanda

23 avril, 2015

 
Des élèves du Bas-Congo sur la nationale 1 à l’entré du pond Mposo à Matadi. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Cinq personnes ont été assassinées en l’espace de cinq jours dans la ville de Moanda, à plus de 200 kilomètres à l’Ouest de Matadi (Bas-Congo). La société civile attribue ces attaques aux ex-combattants venus en rassemblement dans le cadre de l’opération de démobilisation, désarmement, réinstallation et réinsertion (DDRR) à la base militaire de Kitona.Le dernier meurtre remonte à la nuit du mercredi à jeudi, où deux personnes ont été assassinées dans la résidence d’un responsable du service local de l’environnement à Moanda.

Des sources de la région indiquent que des assaillants avaient investi la résidence de chef local qui a reçu une balle dans la jambe gauche au quartier Nouvelle Cité de Moanda.

Un chargeur rempli de cartouches a été retrouvé sur le lieu du crime.

Ces assassinats ont fait monter la tension dans la ville de Moanda, où la population en colère a saccagé le bureau de la cité.

Quelques magasins des Chinois ont été également mis en sac, rapportent des sources locales à Moanda…

La société civile de Moanda attribue ces meurtres aux hommes aux anciens combattants venus en rassemblement dans le cadre de l’opération de  démobilisation, désarmement, réinstallation et réinsertion (DDRR) à la base militaire de Kitona à Moanda.

De son côté, l’administrateur du territoire de Moanda et le responsable de la base militaire sont restés injoignables.

Pendant ce temps, toutes les chaines de Radio et de télévision de Moanda sont interdites d’émettre sur instruction des autorités.

Retour au calme

Le calme est revenu dans l’après-midi dans la ville de Moanda. Le commissaire général de la police, Charles Bisengimana, assure que des éléments de la Police nationale congolais (PNC) et de l’armée contrôlent la situation avant l’arrivée d’un renfort en provenance de Matadi.

Pour le général Charles Bisengimana, la police ne ménagera aucun effort pour que les bandits armés qui provoquent l’insécurité dans la ville de Moanda soient arrêtés et sanctionnés.

« Nous avons été convoqués par le ministre de l’Intérieur pour prendre des dispositions qui s’imposent. Des éléments de la police et ceux de l’armée qui sont sur place ont réussi à contrôler la situation », a affirmé le général.

RADIO OKAPI


-MISE A JOUR DU 23/04/15 A 21H19

Troubles à Muanda (Bas-Congo) ce jeudi

Divers le 23/04/2015 à 21h55
Troubles à Muanda (Bas-Congo) ce jeudi

Début de journée agitée ce jeudi la cité de Moanda méridionale où la population manifestait dans la matinée pour protester contre la montée de l’insécurité après le meurtre ce week-end d’un motocycliste et de deux autres personnes, « abattues la nuit précédente ».

« Les activités ont tourné au ralenti « , a dit à TOP CONGO FM, Jason Sisi, le président de la société civile de Moanda.

Quelques pillards ont été interpellés par la police et, dans la matinée, la tension était très vive dans cette ville portuaire.

Le député Emmanuel Mbuela a demandé la mise en place très rapide d’une mission d’enquête parlementaire pour établir les responsabilités de cette insécurité dans la ville proche de deux camps militaires.

RADIO TOP CONGO FM

362d98868ec32e5a9045d5f7d1bd68b8

Image del a Base Militaire de Kitona au Kongo Central

La situation de la ville côtière de Moanda, au Kongo Central, apparait très préoccupante: alors que Moanda est coupée du monde (le signal Radio, TV et même certaines ligne téléphoniques sont coupées) les peu d’informations qui nous sont parvenues font état de tueries entre la nuit du 22 et 23 avril 2014 ainsi que de viols de masse. Les militaires rwandophones seraient à la base de ces crimes, selon certaines sources.

A suivre

Advertisements
5 Commentaires Poster un commentaire
  1. FIZI LUBA KATANGA #

    Trop c’est trop, je tiens à informé les peuple congolais que ceux qui avaient couvert KANAMBE pour lui donner les origines katangaises, regrettent et disent maintenant tout haut la verité. Tous les katangais connaissent la verité. Il va retourner chez lui mais attention chers congolais il a promis à son frère kagame que ça va saigner au congo. A nos officiés et chefs des institutions, après vous avoir utilisé par kanambe il vous tuera après, laissez le payé seul.

    J'aime

    9 mai 2015
  2. Muna h #

    Les sanguinaires, genocidaires, doivent retourner chez eux. Ils nous ont assez massacre. Ils ont vole, , viole, et pille ils ont construit leur Pays avec l’argent de sang congolais. Assez c’est assez. Vous voulez aller aux elections ? Nous n’avons pas besoin d’election pour l’instant. Deux fois de suite, que les elections n’etaient pas respectees. Nous ne sommes pas des enfants. Ce nous voulons, c’est un etat de droit et le respect de de droit de l’homme en RDC. Que Dieu protege les peuples Congolais.

    J'aime

    25 avril 2015
  3. Ne manikongo #

    Le kongo central etait bien longtemps une terre de paix,mais aujourd hui il en sort une scene macabre de l’importation des cultures beliqueuses de frere venu de l’Est,il est temps de changer la donne, peuple kongo souverain, c’est le moment de prendre notre destin a mains, le Dieu des manikongo ne sont pas mort,de la reine kipa vita,de nzinga,tata simon kimbangu, et bien d’autre,le repos des ancetres est trouble,le sang des ne congo recl ament l’unite des Ne,le retablissement absolu des valeurs ne congo ainsi de la globalite du Royaume,makesa tangu ya vita yi lueki ,lu lamusa ba fua,nzambi pungu ya luledi yeti loba !

    J'aime

    25 avril 2015
  4. André Nzoma #

    Peine et désolation en RDC par le seul vouloir de ces soit-disant autorités dont on sait de qoui

    J'aime

    24 avril 2015
  5. Bienvenu #

    Le coupure de signal téléphonique, radio et télévision pour étouffer la vérité ne se répande au même moment de l événement, mais la vérité est comme la fumé qui finira à triompher

    J'aime

    24 avril 2015

Commentaire :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :