Aller au contenu principal

Surenchère politique à Kinshasa : L’explosion est-elle évitable au 19 septembre 2016 ?

Surenchère politique à Kinshasa : L’explosion est-elle évitable au 19 septembre 2016 ?

Publié le 11 septembre 2016 par Jean-Cornelis Nlandu-Tsasa

Kasumbalesa au Katanga : Déjà la mise en train ?
Kasumbalesa au Katanga : Déjà la mise en train ?

Levée de boucliers entre le pouvoir et l’opposition

Bruxelles, 11/09 – Le bras de fer entre le pouvoir et l’opposition n’a jamais été aussi net en République démocratique du Congo. Aujourd’hui, il est pratiquement acquis que Kinshasa va persévérer dans son refus de répondre aux exigences du Rassemblement des forces politiques et sociales quant à la libération d’Eugène Diomi Ndongala et Jean-Claude Muyambo ainsi qu’à l’abandon des poursuites contre Moïse Katumbi.

Ce sont pourtant les principaux préalables qui éloignent, sûrement pour toujours, la principale composante de l’opposition du Camp Tshatshi, où se sont barricadés les délégués au Dialogue. L’escalade de stratégies et de communications développées des deux côtés de la tranchée commence à inquiéter.

Vital Kamerhe, président de l’UNC et le principal leader de l’opposition présent aux assises, vient également rajouter de l’eau au moulin du pouvoir. « Pas de libération », selon lui, pour Diomi et Muyambo, qu’il qualifie de « prisonniers de droit commun ». Ce qui conforte encore plus l’intransigeance de Kinshasa et qui échoue à attirer le Rassemblement au dialogue, ôtant du coup à la rencontre sa légitimité aux termes de l’ordonnance de Joseph Kabila la convoquant et peut-être à conserver la caution morale de la CENCO, qui menace de faire défection.

CENI : « Encore 16 mois et 1 jour », « Inacceptable » pour l’opposition

Et que dire de ces opposants qui quittent progressivement « le train » du dialogue, déçus par « une rencontre dont le but est d’officialiser le glissement du mandat de Kabila« . Pour l’un des tenants de cette théorie,  » la CENI demande un an et un mois pour les élections. Si en 5 ans elle a été incapable de les organiser, par quel miracle en 16 mois et 1 jour seront-ils suffisants  » ? Pour cet autre, « que devient la constitution si l’on accepte le plan de la CENI au dialogue » ?

Réponse du berger à la bergère, à l’intransigeance de Kinshasa l’opposition oppose une dangereuse montée des enchères, dont l’effet boule de neige est aujourd’hui inarrêtable. Comme l’écrivait Marie-France Cros dans La Libre Belgique en début de la semaine dernière, « le régime de Joseph Kabila commence à vivre la même situation que celle qu’a traversé Mobutu à partir des années ’90, avec un pays qui risque de devenir incontrôlable » aussi bien politiquement qu’économiquement.

Si Mobutu pouvait se prévaloir de l’absence d’Internet, Joseph Kabila est totalement desservi par la démocratisation des réseaux sociaux, qui ont pris le relai des « appels aux Congolais à leur propre prise en charge à partir du 19 septembre 2016« . Pour ceux qui ont horreur de la langue de bois, il faut lire que « la population devrait envahir les rues » pour « mettre fin à un pouvoir convaincu d’incapacité à organiser les élections dans les délais constitutionnels ». Une montée d’adrénaline qui fait craindre le pire.

Des feux et de la fumée noire en abondance à travers la RDC

Si le secrétaire général adjoint du PPRD, Ramazani Shadari, déclare, sans convaincre d’ailleurs, que « rien ne se passera le 19 septembre, parce qu’ils (les opposants) sont peureux« , les différents appels dans les réseaux sociaux incitent plutôt à la retenue.

Pour un internaute, « plusieurs personnes pensent d’ailleurs que ce qui s’est déroulé à Kasumbalesa n’est que l’ombre de ce qui pourra arriver si jamais le président sortant continue a faire le choix de demeurer insensible aux avertissements tant nationaux qu’internationaux. J’ai la ferme conviction que Joseph Kabila a déjà fait son choix de passage en force, ce qui a fait que le peuple congolais adopte désormais un véritable esprit de révolte, qui consistera à le chasser comme un chien galeux et il fuira« .

Un autre Congolais écrit : « Un véritable esprit de révolte ne consiste pas à marcher pacifiquement dans les rues et avenues, en vue de négocier le départ du tyran, mais à produire du feux et de la fumée noire en abondance sur toute l’étendue nationale, jusqu’à ce que le dictateur accompagné de ses complices s’éloignent de plus en plus des frontières naturelles de notre patrie« .

Drôle de Diaspora congolaise au dialogue

Quant à cet autre encore, qui s’est découvert une véritable vocation d’archibishop de la violence, « le 19 septembre, nous serons à 90 jours avant la fin du mandat du président Kabila. Peuple congolais, afin de faire appliquer l’article 73 de notre Constitution qui oblige la CENI à convoquer l’élection du président de la république, lève-toi comme un seul homme pour réécrire ton histoire. C’est ton droit et ton devoir. Le lundi 19 septembre 2016, grande marche dans toutes les villes, avec comme point de chute les bureaux de la CENI. Quant à la diaspora, elle devra se rendre massivement aux ambassades pour réclamer le respect de ladite constitution. Peuple congolais, il est temps de te libérer« .

La diaspora, appelée ainsi à faire jonction avec les actions à mener à l’intérieur de la RDC, a d’ores et déjà programmé plusieurs rencontres à cet effet à Bruxelles, Paris et Londres notamment. Une réponse à Kinshasa qui organise son dialogue avec des représentants des Congolais de l’étranger, totalement inconnus des registres et qui ne représentent personne sauf eux-mêmes.

Le feu allumé à Kasumbalesa, à l’ex Katanga, va-t-il embraser toute la république ? Un pas que beaucoup n’hésitent pas à franchir. En tout cas aujourd’hui, tous les ingrédients son réunis pour un joli feu d’artifice visible à mille lieux. Une explosion d’envergure, qui risque d’échapper au contrôle des uns comme des autres.

 

http://lesignalducontinent.over-blog.com/2016/09/surenchere-politique-a-kinshasa-l-explosion-est-elle-evitable-au-19-septembre-2016.html

Advertisements
Aucun commentaire pour le moment

Commentaire :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :