Aller au contenu principal

L’ombre de Diomi Ndongala aperçue au 2ème conclave du Rassop /MEDIACONGO.NET

L’ombre de Diomi Ndongala aperçue au 2ème conclave du Rassop

Kinshasa-

Bien qu’à la Prison centrale de Makala, Eugène Diomi Ndongala a fait entendre sa voix lors du 2ème conclave du Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement, tenu du 21 au 22 juillet à Kinshasa.

A travers le secrétaire général de la Démocratie chrétienne (DC), Me Magloire Kasongo, Diomi a adressé un message au nom de la Majorité présidentielle populaire (MPP) dont il est l’autorité morale, plateforme signataire de l’acte de Genval.

« Je suis animé d’une grande conviction que l’avenir et le devenir de la RDC se jouent ici et maintenant », a-t-il rassuré, heureux du fait que « le combat mené jusqu’à ce jour n’a pas été vain ; quelques résultats à court terme sont à mettre à notre actif ; toutefois, l’essentiel du combat reste intact tant que les attentes de notre peuple ne sont pas encore complètement satisfaites ».

La MPP estime qu’il faut mettre un accent particulier sur le respect de l’Accord de la Saint Sylvestre dans son esprit et sa lettre, insistant sur la décrispation politique qui devrait aboutir à la libération des leaders d’opinion et détenus politiques dont l’honorable Eugène Diomi Ndongala, Jean-Claude Muyambo et les autres reconnus comme cas emblématiques, la mise en place d’un gouvernement d’union nationale avec un Premier ministre présenté par le Rassemblement, et enfin, les élections au plus tard le 31 décembre 2017.

Il s’agit-là, selon la MPP de trois points essentiels de l’Accord politique et global signé le 31/12/2016.

Mais cette plateforme constate qu’aucun de ces points n’a été respecté par le pouvoir en place.

En outre, la gravité de la situation humanitaire et sécuritaire au centre, dans l’Est de la RDC ainsi que dans la ville de Kinshasa, demeure inacceptable. Dans l’entre-temps, les scandales économiques et monétaires se multiplient, et le pays est gouverné avec un budget « irréaliste ».

Diomi constate que la RDC est plongée dans une instabilité généralisée.

Que faire ?

La MPP pense qu’ « au cas où les élections présidentielle et législatives ne seront annoncées au mois de septembre en vue de leur tenue avant le 31 décembre 2017, comme le prévoit l’accord de la Saint Sylvestre, il faudrait que chaque plateforme du Rassemblement mobilise sa base en vue de l’application de l’article 64, alinéa 1, de la Constitution de notre pays. Telle est la thèse de la MPP », propose-t-elle.


MCNTEAM / mediacongo.net
**********************************************************
POUR LIRE L’INTEGRALITE DE LA DECLARATION DE LA MPP/DC AU CONCLAVE DU RASSOP, CLIQUEZ SUR LE LIEN SUIVANT
https://majoritepresidentiellepopulaire.wordpress.com/2017/07/23/discours-de-politique-generale-de-la-majorite-presidentielle-populaire-mpp-au-conclave-du-rassemblement-le-21072017-a-kinshasa-enonce-par-le-s-g-de-la-democratie-chretienne-me-magloire-kasongo/
Publicités
Aucun commentaire pour le moment

Commentaire :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :