Aller au contenu principal

LA DEMOCRATIE EN DANGER: APPEL PATHETIQUE DU PEUPLE CONGOLAIS

DEMOCRATIE  CHRETIENNE

D.C PARTI DES OPPRIMES

 

                                                                       Kinshasa, le 02/12/2011

 

 

                                                                       Transmis copie pour information :

       A Sa Sainteté le Pape Benoît XVI

      Cité de Vatican à Rome

       A Son Excellence Monsieur le Président

      Des Etats-Unis d’Amérique

      À Washington

       A Son Excellence Monsieur le Secrétaire Général des Nations Unies

     À New York

       A Son Excellence Monsieur le Président de l’Union Européen

     À Bruxelles

       A Son Excellence Monsieur le Président de la Commission de l’Union Africaine

     À Adis Abeba

       A Son Eminence le Cardinal Laurent Mosengwo Pasinya

     À Kinshasa

N/Réf.

Objet : Lettre ouverte. Transmission       A Son Excellence Monseigneur Nicolas

De « LA DEMOCRATIE EN DANGER.       DJOMO

APPEL PATHETIQUE DU PEUPLE          Evêque de Tshumbe et Président de

CONGOLAIS                                                  CENCO

                                                                          à Kinshasa/Gombe

 

                                                                       Excellence Monseigneur le Président,

                                                                      

                                                                       C’est avec empressement, au regard de la gravité de l’heure, que je me fais l’agréable devoir, au nom du peuple Congolais Souverain primaire, de vous faire parvenir ce cri de détresse.

 

                                                                       Qu’il me soit permis, avant toute chose, de saluer tout respectueusement l’implication de le CENCO pour la promotion d’une vraie démocratie dans notre pays et, m’appuyant sur la dernière déclaration de Son Excellence Mgr Fridolin AMBONGO BESUNGU, Evêque de Bokungu-Ikela et Président de la Commission épiscopale Justice et Paix sur les antennes de la RFI. évoquée dans le mémo en annexe, je voudrais bien, au nom du peuple congolais,  rappeler à votre bienveillante sollicitude la responsabilité qui est celle de la CENCO hic et nunc et à laquelle il s’en remet volontiers pour le cas échéant.

 

                                                                       Puissions-nous nous incliner tout respectueusement aussi sous la bienveillante autorité de tous les ampliateurs pour les inviter, à assumer, chacun la responsabilité à la hauteur de sa dignité respective, la responsabilité morale qui est la sienne à toutes fins utiles.

 

 

                                                                       Rassuré de l’attention particulière que vous voudrez bien accorder à la présente, vous réitérant, une fois de plus, au nom du Souverain primaire congolais, toute sa profonde gratitude pour tout ce que la CENCO a été, fait, fait, est, sera et fera davantage pour son intérêt supérieur, je vous prie de bien vouloir agréer, Excellence Monseigneur le Président, l’assurance de mes sentiments patriotiques et de ma parfaite considération.

 

 

                                                        Eugène DIOMI NDONGALA

 

                                                                    Président National de la

DEMOCRATIE CHRETIENNE, DC

*************************************************************************

 LA DEMOCRATIE EN DANGER. 
 APPEL PATHETIQUE DU PEUPLE CONGOLAIS
  1. 0.    CHERS COMPATRIOTES,

 

  1. 1.    Cet appel veut s’entendre comme un énième cri de détresse du peuple congolais, non seulement pour prendre les uns et les autres à témoin, mais pour les inviter davantage, chacun en ce qui le concerne, à sauver ce qui peut l’être encore de notre démocratie toujours obligée de repartir à la case de départ ;
  2. 2.    Aussi, cet exposé va-t-il s’articuler en quatre points forts relatifs au processus électoral en cours. Dans un premier temps, nous en ferons un bref aperçu historique à toutes fins utiles, suivi d’un état de lieu de la situation actuelle. Et enfin, avant d’en tirer la conclusion, nous prendrons soin d’attirer une fois de plus l’attention des uns et des autres sur ce qu’il faut savoir et sur ce qu’il faudra faire ;

  1. I.             Bref aperçu

  1. 3.    le processus électoral en cours a pris du retard pour être mis en branle. Il a fallu pour ce faire, que des voix s’élevassent à une année de la fin de la législature actuelle pour finalement l’enclencher non sans entraves, en dépit de la volonté manifeste du régime en  place de le renvoyer aux calendes grecques, passant par des atermoiements funestes et autres manœuvres dilatoires dans le seul but de nuire. Enfin, il a fini par accouché ce jour des élections émaillées d’incidents et dans une désorganisation chaotique ;

 

  1. II.           Etat de lieu actuel

 

  1. 4.    La période actuelle de ce processus est caractérisée par la fin des dépouillements et l’attente, dans un climat de vive tension, de la proclamation des résultats dont les pv des résultats certifiés par des témoins dûment mandatés sont connus et à la portée de qui veut en disposer. Mais hélas ! Non seulement qu’il y a une volonté manifeste de certains de les taire, mais se trament, par ailleurs et malheureusement, des manœuvres dangereuses  tendant à les édulcorer. Alors que la CENI certifie la crédibilité de ces scrutins, l’ensemble des observateurs stigmatisent des irrégularités de tous bords cautionnées en amont. Ce qui nous incite aujourd’hui, ici et maintenant, à attirer de manière, on ne pleut plus solennelle, l’attention de tous sur ce qu’il faut savoir et sur ce qu’il faudra faire par voie de conséquence ;

 

  1. III.          Ce qu’il faut savoir

 

  1. 5.    Le Président de la CENI a, nonobstant toutes le considérations faites au sujet de ces élections, tenu mordicus à les organiser et à déclarer que, non seulement 99% des bureaux ont été opérationnels mais, qu’aussi, ils ont été un succès en dépit de quelques imperfections inhérentes à toute œuvre humaine ;
  2. 6.    Aussi, ces résultats, pour le moins qu’on puisse le dire et le reconnaitre, sont-ils ceux que nous venions d’évoquer ainsi qu’exprimés dans les différents pv des dépouillements et même en possession des témoins mandatés par la CENCO. A défaut de les contredire, inclinons-nous devant le verdict des urnes et nous ferions tous par là œuvre utile en honorant purement et simplement le souverain primaire qui en a pleinement droit ;
  3. 7.    Car c’est exclusivement la volonté du peuple congolais, souverain primaire, traduite par sa vigilance citoyenne jusqu’à conjurer tous les spectres et autres tentatives de fraudes massives, tricheries et anti valeurs ayant entouré la préparation, la tenue et l’issue de ces scrutins, laquelle volonté a porté aujourd’hui ses délicieux et savoureux fruits qu’il ne nous reste plus qu’à consommer et non à laisser pourrir pour finir dans la poubelle. Cette volonté, disons-nous donne désormais mandat à Etienne TSHISEKEDI WA MULUMBA de présider aux destinées de ce pays avec le score sans record de plus ou moins 54 % de votes exprimés en sa faveur, score record jamais démocratiquement égalé dans ce pays et reparti comme suit :Bas-cono : 69 %, Bandundu : 59 %, Kinshasa : 64 %, Kassai oriental :86 %, Kassai Occidental85 %,Province orientale :37 %, Nord Kivu 27 %, Sud Kivu :20 %, Katanga 41 %, Equateur : 50,1 %  ;

  1. IV.         Ce qu’il faut faire

  1. 8.    Il nous appartient tous et à chacun, individuellement en ce qui le concerne, de consolider cet acquis inaliénable du peuple congolais, l’unique souverain primaire. Prenant ainsi en compte les démarches des uns et des autres, notamment la démarche tout à fait légitime des quatre autres candidats présidents d’annuler ces élections d’une part et, celle d’autre part, d’observateurs tant nationaux et qu’internationaux, stigmatisant le chaos, toutes les irrégularités et ratés à même de corroborer le point de vue précédent cautionnés en amont, et restant sauve toute autre considération similaire, nous estimons à ce stade qu’l n’ y a de meilleure sanction que celle du peuple par son « vote sanction » dont le résultat confirmé ci-haut et qu’il ne serait plus responsable que  d’y subordonner toute autre sanction en vue de la consolider davantage.
  2. 9.    Concrètement, il faudra par voie de conséquence traduire devant les juridictions tant nationales et qu’internationales tous ceux qui sont passibles d’y être conduits, selon le cas, de disqualifier les candidats à tous les niveaux tombant sous le coup d’une telle mesure. Car en effet,  le souverain primaire congolais a tout bravé et déjà sanctionné par ce « vote sanction » au grand dam de ses détracteurs, à la grande satisfaction de ses supporters et à l’agréable surprise de tous ceux qui l’y attendaient le moins.

10. Si non, nous prendrons irrémédiablement la lourde responsabilité, non seulement d’exposer à tout danger le souverain primaire, mais de lui voler sa victoire si chèrement acquise de haute lutte sans négliger le précieux accompagnement de la Communauté internationale et ainsi occasionner un vide juridique aux conséquences incommensurables et pourquoi pas institutionnaliser par voie de conséquence l’éternel retour à la case de départ  ainsi que l’éternel cycle infernal de crise de légitimité ;

11. C’est ici pour nous l’occasion d’inviter tout un chacun à la consolidation de cet acquis tant recherché. Et plus que jamais, nous interpellons l’Eglise catholique, à travers la CENCO, dont le rôle légendaire d’éveilleur de conscience et de la sentinelle de la bonne gouvernance et de la démocratie dans notre pays se passe de tout commentaire, de jouer pleinement le rôle qui est le sien afin de matérialiser le souci qu’il l’a toujours animée d’accompagner jusqu’au bout ce processus pour le plus grand bénéfice du peuple congolais ainsi que l’a déclaré Son Excellence Mgr Fridolin AMBONGO BESUNGU, Evêque de Bokungu-Ikela et Président de la Commission épiscopale Justice et Paix sur les antennes de la RFI le  21/11/2001 :« Le rôle de l’Eglise, c’est de dire la vérité. Si les résultats des urnes contredisent ce qu’annoncera, je ne le souhaite pas, la Céni, notre rôle sera de faire comprendre au peuple que c’est ça le vrai résultat ». 

  1. V.           Conclusion

  1. VI.         Evitons donc de faire, une fois de plus inutilement, du souverain  primaire congolais une chaire à canon pour quelque motif que ce soit et par quelque voie que ce soit !

Vive la République Démocratique du Congo

 

Vive la Démocratie

 

Vive le Souverain primaire Congolais

 

Et la Victoire au peuple

 

Que Dieu nous bénisse tous ainsi que notre cher et beau pays !

5 Commentaires Poster un commentaire
  1. cher compatriote Diomi
    je voulais ,justement vous encourrager de cette demarche faite aupres des officiels.ceci temoigne de votre amour désinteressé pour cette nation qui risque de plonger dans un chao inestimable.

    J'aime

    6 décembre 2011
  2. Nous soutenons entierement depuis l’Espagne et depuis le monde entier cet appel qui est du peuple Congolais, qui resume et exprime notre vouloir et nos crainte devant le devastateur imposteur qui tien actuellement le pouvoir et les armes et est capable et pret a faire couller beaucoup de sang.

    Merci d’avance de faire combien a votre gre et capacite pour aider, sauver les Congo et ces pauvres innocents qui ont simplement exprimer leur desir par les urnes.

    Diaspora en Espagne

    J'aime

    6 décembre 2011
  3. Bernard Nyembo #

    Mon Frère Eugène,

    Merci de tes efforts et de tes sacrifices. Il serait souhaitable de faire suivre d’une petition dans laquelle le/la signataire indiquera clairement son adresse email.

    Veuillez également réserver une copie aux pays Scandinaves. Ils peuvent jouer un grand rôle dans ce processus.

    mi auguro che il peggio sia passato!
    Bernard Nyembo

    J'aime

    6 décembre 2011

Rétroliens & Pings

  1. LETTRE ET MEMO A LA CENCO « OPPOSITION POLITIQUE CONGOLAISE
  2. LETTRE ET MEMO A LA CENCO « EUGENE DIOMI NDONGALA

Commentaire :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :