Aller au contenu principal

TEMPETE DES TROPIQUES DU 15/07/2013: CRI D’ ALARME POUR LA DETERIORATION DE L’ ETAT DE SANTE DE DIOMI NDONGALA

TEMPETE DES TROPIQUES DU 15072013 001

La conférence de presse tenue hier lundi 15 juillet 2013 à Kinshasa par Patrizia Diomi, l’épouse de l’honorable Eugène Diomi Ndongala, est un véritable cri de détresse lancé à l’endroit de l’opinion tant nationale qu’internationale, concernant l’état dans lequel se trouve actuellement son mari, depuis la prison centrale de Makala où il est illégalement en détention.

 » Le président de la Démocratie chrétienne et porte-parole de la plate-forme politique Majorité présidentielle populaire est entrain de mourir en prison, en ce moment, à ses opinions politiques « , a-t-elle tiré la sonnette d’alarme.

Et de poursuivre,  » je vous donne l’information exacte, précise et circonstanciée pour que demain, on ne me reproche pas de ne pas avoir tout fait pour alerter l’opinion publique nationale et internationale sur la menace immédiate qui incombe sur mon mari « .

En effet, incarcéré au centre pénitentiaire de rééducation de Kinshasa (CPRK), Eugène Diomi Ndongala a été invalidé à l’Assemblée nationale, perdant ainsi son siège comme député élu de la ville de Kinshasa, circonscription de la Funa.

Par trois fois, la Cour suprême de justice a émis des ordonnances l’assignant à résidence, mais ces dispositions n’ont jamais été exécutées. Ceci est une preuve  » à la face du monde que la justice n’existe pas pour les dissidents politiques congolais « , constate-t-elle.

Même la Monusco qui s’est prononcée le week-end dernier pour demander l’application des décisions de la Cour suprême de justice en vue de permettre à Diomi de se faire soigner, n’a pas trouvé gain de cause.

Pourtant, signale Patrizia Diomi,  » mon mari est gravement malade et la seule assistance qu’il reçoit dans le milieu carcéral est limitée à des aspirines avec des piqûres de dipyrones pour faire baisser ses hautes fièvres « .

Appel à l’opposition

 » Dorénavant, vous ne pouvez plus dire que vous ne saviez pas « , a dit l’épouse d’Eugène Diomi Ndongala, s’adressant ainsi à la classe politique de l’opposition.

 » Si l’opposition politique congolaise ne réclame pas la libération de Diomi Ndongala, elle s’exposera au reproche de Non assistance à personne en danger et elle sera complice de ce qui arrive au député du peuple, Eugène Diomi Ndongala  »

Présents à cette conférence de presse, Me Richard Bondo, avocat conseil de Diomi, et Pascaline Kudura de la Majorité présidentielle populaire (MPP), ont eu des mots justes pour paraphraser Patrizia Diomi, oratrice principale de cette conférence de presse.

Pour Pascaline Kudura, la MPP considère qu’Eugène Diomi Ndongala est un prisonnier politique écroué pour étouffer cette plate-forme de soutien à Etienne Tshisekedi,  » car Diomi dérange la Majorité présidentielle (MP).

Pascaline Kudura a souhaité que toute la vérité soit faite autour de cette affaire pour que la vérité éclate.

De son côté, Me Richard Bondo a réaffirmé que  » Diomi demeure toujours en détention arbitraire au CPRK, et son état de santé est très critique « .

Mise à jour le Mardi, 16 Juillet 2013 08:13

Publicités
Aucun commentaire pour le moment

Commentaire :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :