Aller au contenu principal

Kabila annonce la libération de prisonniers pour faciliter le dialogue politique en RDC/DIRECT. CD

Kabila annonce la libération de prisonniers pour faciliter le dialogue politique en RDC

0000000000prisondemakala

Le président de la République démocratique du Congo (RDC), Joseph Kabila Kabange, a annoncé samedi à Kinshasa, la « libération conditionnelle » prochaine des prisonniers politiques, dans son discours d’ouverture du dialogue national dont l’objectif est notamment de consolider la cohésion nationale.

« A la faveur de la tenue des présentes assises et en vue de décrisper la situation, la libération conditionnelle de certains prisonniers va être effectuée », a indiqué le chef de l’Etat congolais. 

Ce dernier a appelé les participants à considérer ce dialogue, dénommé « concertations nationales », comme une rencontre citoyenne entre fils et filles d’un même pays et non comme un forum politicien.

Le peuple congolais, a-t-il souligné, attend de ces assises un consensus, des pistes de solutions aux problèmes majeurs auxquels est confronté le pays, en vue de la cohésion nationale et de bâtir un meilleur avenir.

Le président Kabila a appelé ses compatriotes à « la mobilisation des efforts pour que la RDC redevienne un havre de paix, libéré des groupes négatives et du spectre de la guerre et des violations massives des droits de l’homme ».

Il a salué le soutien de la communauté internationale dans le processus de maintien de la paix dans son pays.

Il a aussi salué le président congolais Denis Sassou Nguesso pour sa sollicitude à l’égard du processus et pour la stabilité dans la sous-région, l’ensemble des partenaires, l’ONU, l’UA, l’UE pour leur contribution à une sécurité durable dans la région ainsi que les pays qui ont mis à disposition leurs troupes pour le maintien de la paix en RDC.

Près de 700 participants délégués par la majorité présidentielle, l’opposition, la société civile, la diaspora vont débattre, pendant 20 jours, des points relatifs à cinq groupes thématiques : gouvernance, démocratie et réforme institutionnelle ; économie, secteur productif et finances publiques ; désarmement, démobilisation et réintégration sociale ; conflits communautaires, paix et réconciliation nationale ; décentralisation et renforcement de l’autorité de l’Etat.

L’opposition congolaise avait conditionné sa participation au dialogue notamment par la libération préalable des prisonniers politiques en RDC.

 

Aucun commentaire pour le moment

Commentaire :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :