Aller au contenu principal

LA RENCONTRE APPELLEE POMPEUSEMENT « TABLE RONDE » S’EST TERMINEE EN QUEUE DE POISSON

 

La  Table Ronde – une définition  très inventive du point de vue sémantique  pour « singer » la vraie table ronde de l’ independance – c’ est terminée en queue de poisson, ce 30/04/2014 à Kinshasa.

En réalité,  il n était pas  du tout question de formation de gouvernement d’ union ou bien cohésion nationale, comme certains organes de presse avaient prétendu,  mais …des élections en programmation.

Malu Malu a été associe à la rencontre, aux cotés de l’Udps et Alliés, du PPRD, le MLC et d’autres formations politique de l’opposition.

Malu Malu a été contesté par la majorité des intervenants et les membres de la Communauté International présents ( une sorte de CIAT  de triste mémoire revisité) ont bien compris qu’ on était très loin  d’ un cadre de projection fiable et apaisé pour des élections incontestables….

Il sied de souligner que plusieurs intervenants ont demandé la libération des prisonniers politiques encore incarcérés comme préalable  à toute continuation et approfondissement de la question.

Après avoir posé ce prealable, ce n’ est pas clair s’ il y aura une suite à la rencontre, sans son accomplissement de la part du régime Kabila, connu pour son caractère « liberticide » et répressif.

Parmi ceux qu’ on a l’habitude de qualifier  comme « opposition politique », seul le MLC n’ a pas posé de problèmes en ce qui concerne la tenue des elections avec une CENI version « Malu Malu ». En d’autres termes, le parti de Bemba a, encore une fois,  rallié le PPRD en ce qui concerne ce sujet très sensible au point de se demander s’il ne serait pas mieux, pour ce parti politique, d’épouser carrément la majorité au pouvoir….

M. Felix Antoine Tshisekedi n était pas présent à cette réunion dénommé pompeusement « table ronde ».

La position de l’ UDPS et Allié a été celle qu’ il ne fallait pas parler des élections sans avoir posé d’ abord la question de l’ holdup electoral de novembre 2011. Et par la suite,  il a été fait remarquer à l’assistance  que  la présence d’opposants incarcérés était aussi un hostacle important à la tenue d’élections crédibles en RDC, d’ autant plus que les droits civils et politiques ainsi que la liberté d’ expression ne sont pas respectés ni garantis en ce moment en RDC.

Martin Kobler, l’hôte de la rencontre,  a conclu les échanges en disant:

« Nous avons un gros problème… »

Aucune date n’ a été precisée pour la suite des pourparlers.

Lino Mayele,

MPP

Aucun commentaire pour le moment

Commentaire :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :