Aller au contenu principal

ACCORD TANZANIE-RDC: LA RDC VA FINANCER DES PORTS, DES CHEMINS DE FER, MEME DES BATEAUX ….TANZANIENS ?!

Sécurité régionale & business :

 

Kinshasa : Kikwete a rencontré « Kabila ». De quoi ont-ils parlé?

GOOD BUSINESS

Jakaya Kikwete et « Joseph Kabila » à Dar es Salam

 

Arrivé à Kinshasa dans la soirée de vendredi 9 mai, le président tanzanien Jakaya Mrisho Kikwete et « Joseph Kabila » n’ont pas parlé seulement de la sécurité régionale. Depuis le déploiement des éléments des forces spéciales de l’armée tanzanienne au Nord Kivu, les deux hommes seraient devenus « très proches ». Les deux « familles présidentielles », mêmement. Il semble que cette « proximité » se serait muée en « partenariat en affaires ».

« Joseph Kabila » et son homologue tanzanien devait avoir un entretien en tête-à-tête, vendredi soir, à la Cité de l’Union africaine. Un diner a été offert à Jakaya M. Kikwete qui a effectué sa première visite officielle au Congo démocratique.

Avant de reprendre son avion samedi matin à destination de l’Angola, Kikwete et « Kabila » ont eu une seconde entrevue. Interrogé par la télévision nationale (RTNC), le dirigeant tanzanien a commencé par saluer « le retour de la paix » dans la province du Nord Kivu. Pour mémoire, un millier d’éléments des forces spéciales tanzaniennes forme aux côtés des soldats sud africains et malawites la brigade d’intervention de la Mission onusienne au Congo conformément à la résolution 2098 du 28 mars 2013 du Conseil de sécurité.

De quoi les deux hommes ont-ils parlé? Selon Kikwete, ils ont évoqué des questions politiques et économiques, surtout sur la coopération économique entre les deux pays. « Jakaya » a sans doute omis d’ajouter que les deux « familles présidentielles » sont devenues très « intimes » au point qu’elles ont développé un « partenariat » en affaires. Quelques faits parlent.

A l’époque où il était président du PRP (Parti de la révolution populaire), Laurent-Désiré Kabila a vécu la totalité de sa vie en exil en Tanzanie. Cette politique d’hospitalité fut inaugurée par le président Julius Nyerere à l’endroit des leaders des mouvements de libération du continent.

Dans une interview accordée au quotidien bruxellois « Le Soir » en juin 2006, la dame Sifa Mahanya – qui est présentée à tort ou à raison comme étant la génitrice de Joseph, Jaynet et Zoé – lança un « scoop » en annonçant que le successeur de Mzee a fait son service militaire dans l’armée tanzanienne à Mbeya. Le principal intéressé en parle de manière furtive dans sa « note biographique » – bourrée de demi-vérités – publiée jadis par l’ancien porte-parole à la Présidence congolaise, Kudura Kasongo Muana Lwaba.

Brigade d’intervention de la Monusco

Plusieurs analystes ont été surpris par l’empressement de l’actuel chef de l’Etat tanzanien à déployer les forces combattantes de son pays à l’Est du Congo pour « mâter » les rebelles du M23. Quelle était sa profonde motivation? Il semble que « Jakaya » aurait pris cette décision contre l’avis des « services » de son pays. Trois militaires tanzaniens ont péri lors des affrontements.

Dans un article daté du 12 février intitulé par «La vérité sur le déploiement des troupes tanzaniennes au Congo», le journal en ligne «News of Rwanda» rapportait que « Jakaya » et « Joseph » sont devenus proches à tel point que les deux familles sont associées en affaires.

De même, la première dame de la Tanzanie, bien connue sous le nom de Mama Salma Kikwete, et la soeur jumelle du président Kabila sont associées dans une société d’exportation des minerais à partir de Mikocheni, un faubourg de Dar es Salam.

Les dames auraient par ailleurs deux magasins de luxe dénommés Renzo et Virago. On y vendrait uniquement des habits et des bijoux de luxe. Un détail : « Jaynet » a été « élue » députée nationale à Kalemie une ville où elle ne possède aucune adresse connue. Kalemie se trouve de l’autre côté du lac Tanganyika.

Le beauf venu de Tanzanie

Dans une lettre n°SR/001/2014 datée du 13 janvier 2014 adressée à « Joseph Kabila » ainsi qu’au Premier ministre Augustin Matata Ponyo, des syndicalistes de la Gécamines dénoncent le « pillage systématique » des ressources minières de cette société au niveau de la mine de Lupoto, en territoire de Kipushi (groupement Inakiluba).

« Nous constatons depuis un certain temps, écrivent-ils, l’invasion de cette concession de la Gécamines par des milliers de personnes encadrées par des hommes en uniforme empêchant ainsi l’entreprise Gécamines de mettre en exécution son plan de redressement ». « Nous sollicitons votre implication personnelle pour chasser du lieu les pilleurs de nos ressources minières », ajoutent-ils. Silence au somment de l’Etat.

Dans un rapport confidentiel établi, début février dernier, les services de sécurité de la province du Katanga attiraient l’attention de « la hiérarchie » sur un éboulement qui a eu lieu dans cette mine de Lupoto. Bilan : plusieurs creuseurs tués.

Ces « services » avaient cependant « oublié » d’indiquer l’implication d’un membre de la « famille présidentielle » dans cette tragédie. L’homme vit à Lubumbashi. Il s’agit d’un certain Bakari Juma, de nationalité tanzanienne. Il serait l’époux de « Sissi », une des sœurs (?) du « raïs ». Selon des sources bien informées le nommé Juma a l’habitude de recourir aux membres de la garde républicaine basés dans l’ex-Shaba pour assurer la sécurité de sa « concession ». Quelle destination prennent les minerais amassés? Toute la question est là.

Un ministre tanzanien à Kin

«Joseph Kabila» a reçu, mardi 18 mars, à Kinshasa, le ministre tanzanien des Transports. Son nom : Harrison G. Mwakyembe. L’entretien a tourné autour des accords conclus entre les deux pays dans le domaine des transports aérien, ferroviaire et lacustre. Porteur d’un message écrit de son chef de l’Etat, l’émissaire tanzanien de préciser à la presse que la missive concerne le «renforcement et la redynamisation des relations de coopération entre Dar Es-Salaam et Kinshasa».

Le ministre Mwakyembe soulignera que «les accords conclus avec son homologue de la RDC portent essentiellement sur la réhabilitation et la modernisation, par les deux parties, des ports tanzaniens de Dar Es-Salaam et de Kigoma, en vue de rendre plus fluide la circulation des marchandises».

Inimaginable! Pendant que la SNCC (Société nationale congolaise de chemins de fer) poursuit sa descente en enfer à cause notamment de la vétusté de son matériel, le Congo de « Joseph Kabila » va financer la modernisation des ports tanzaniens.

Selon Mwakyembe toujours, «il est aussi prévu la réhabilitation par les deux pays des locomotives en panne afin de relancer les activités de la société tanzanienne de chemin de fer». Par ailleurs, un autre accord a été signé. Aux termes de celui-ci, la compagnie aérienne « Air Tanzania » va exploiter l’itinéraire Dar Es-Salaam-Kinshasa via Lubumbashi. Dans une seconde phase, le transporteur aérien tanzanien pourra desservir la partie orientale du Congo particulièrement les provinces du Kivu. Enfin, les deux parties ont pris l’engagement d’acheter un ou deux bateaux pour relier le port tanzanien de Kigoma à celui de Kalemie, dans la province du Katanga.

Dans une interview accordée au magazine parisien «Jeune Afrique» (voir n°2776 daté du 23 au 29 mars 2014), le président djiboutien Ismaïl Omar Guelleh, fait une déclaration en apparence banale. Une déclaration qui appelle pourtant la plus haute attention des ex-Zaïrois : «(…). Vous savez, la Chine investit massivement en Afrique de l’Est : 10 milliards de dollars rien qu’en Tanzanie, transformée en une sorte de hub pour l’exportation des minerais à destination de la Chine. (…) ». Et pourtant, la Tanzanie est plus réputée pour ses richesses touristiques que pour ses ressources minières…

Baudouin Amba Wetshi
© Congoindépendant 2003-2014

http://www.congoindependant.com/article.php?articleid=8915

 

Publicités
Aucun commentaire pour le moment

Commentaire :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :