Aller au contenu principal

NON A LA FALSIFICATION DE L’HISTOIRE

Election présidentielle de 2016 : La MP continue d’entretenir la confusion


La Majorité kabiliste se félicite des élections de 2006 et de 2011 et s‘y réfère comme modèles, alors que ces scrutins sont à l’origine de l’opprobre qui lui colle à la peau jusqu‘à ce jour!

Il n’y a plus de doute possible. La Majorité présidentielle reste déterminée à réviser la constitution pour permettre à Joseph Kabila de rester au pouvoir alors que son mandat arrive à terme en 2016 ainsi qu’à toutes les autres institutions du pays qui se trouvent dans la même situation que lui !

Non seulement cette Majorité s’obstine à réviser la constitution pour défier les forces politiques et sociales acquises à l’alternance démocratique, mais elle cherche aussi à démontrer qu’elle peut gouverner contre la volonté du peuple et sans tenir compte de l’environnement international.

En effet, s’exprimant jeudi de la semaine écoulée au cours d’une émission radiotélévisée au sujet des tentatives de sa famille politique de modifier arbitrairement diverses dispositions de la constitution en vigueur dans le pays à des fins électoralistes, Aubin Minaku, Président de l’Assemblée nationale et Secrétaire général de la plate-forme” Majorité présidentielle “ a déclaré, nous citons :

“Nous allons tout faire pour conserver le pouvoir par la voie des urnes comme on l’a fait en 2006 et 2011 » !

A considérer l’état actuel de lieux du côté de ladite majorité au pouvoir en RDC, ce que Aubin Minaku avait voulu dire en réalité au nom de sa famille politique peut être rendu par la phrase complétée que nous reproduisons ci-après:
« Nous allons tout faire, y compris ce qui n’est pas recommandable, pour conserver le pouvoir…

Un recul de 50 ans en arrière

Mais ce n’est pas encore tout car Minaku a déclaré que la Majorité présidentielle entend conserver le pouvoir par “ la voie des urnes comme elle l’a démontré en 2006 et en 2011 ».

C’est dire en fait que « pour cette famille politique à laquelle appartient Joseph Kabila, les élections de 2006 et de 2011 sont des modèles à suivre par elle en vue de conserver le pouvoir à partir de 2016… jusqu’à l’infini !

Il est réellement ahurissant de voir la Majorité présidentielle se féliciter des élections de 2006 et de 2011 et de s’en référer comme modèles alors quelles ont été à l’origine de l’opprobre qui lui colle à la peau jusqu’à ce jour!

Mobilisée tous azimuts pour défendre l’indéfendable, la Majorité présidentielle a mis à contribution un autre membre influent de la famille en la personne de Richard Muyej Mangez, ministre en charge des Affaires intérieures, de la sécurité, de la décentralisation et des Affaires coutumières qui est intervenu deux jours après Minaku pour dire, quant à lui, que les élections présidentielle et législative de 2016 dépendront de la réussite du recensement administratif de la population qui n’a pas encore commencé jusqu’à ce jour!

Il s’agit là d’un prétexte soigneuse par la même Majorité préparé pour justifier la non-tenue de deux élections majeures dans les délais fixés par la constitution en vigueur. Devant être exploité dans le cadre de la stratégie du fait accompli qui s’appuierait notamment sur un prétendu manque d’argent à la CENI, le recensement administratif dont il est question du côté du ministre des Affaires intérieures n’est pas très ibm du projet de révision constitutionnelle qui inclut le scrutin au suffrage universel indirect pour raison d’économie de moyens (argent et matériel) au sein de la même institution d’appui à la démocratie!
A qui le prochain tour à la tribune de la propagande orchestrée au profit de la révision constitutionnelle abhorrée par, tous après Apollinaire Malumalu, Aubin Minaku et Richard Muyej Mangez?
C’est vraiment dommage que Minaku, tout au long de sa sortie médiatique de jeudi dernier, se soit ingénié à contredire son éminent patron Joseph Kabila en proposant sa recette constitutionnelle qui ramène le pays 50 ans en arrière (loi fondamentale en vigueur au pays en 1960) au lieu d’appuyer la pédale de la révolution de la modernité prônée par ce dernier en vue de l’émergence de la RDC. Honni soit qui mal y pense!
KAMBALE MUTOGHERWA

http://7sur7.cd/index.php/8-infos/7597-election-presidentielle-de-2016-la-mp-continue-d-entretenir-la-confusion#.U9JASdhyZjo

Publicités
Aucun commentaire pour le moment

Commentaire :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :