Aller au contenu principal

RDC: Malgré les 143 morts tués par alias Joseph Kabila, pas de drapeaux congolais en berne, pas d’une minute de silence, ni des condoléances aux familles éplorées…/Réveil-FM-International

RDC: Malgré les 143 morts tués par alias Joseph Kabila, pas de drapeaux congolais en berne, pas d’une minute de silence, ni des condoléances aux familles éplorées…

Paris, samedi 24 janvier 2015, méga marche « Kabila dégage » de la communauté congolaise RDC-France

Paris, samedi 24 janvier 2015, méga marche « Kabila dégage » de la communauté congolaise RDC-France

Les Congolais de France sont choqués, profondément heurtés par les tueries à balles réelles que les mercenaires, sbires et barbouzes d’alias Joseph Kabila ont usé et abusé du 19 au 24 janvier 2015 faisant 143 morts, des milliers de blessés et plus de 300 arrestations.

L’arrogance sans compassion qu’affichent les autorités illégitimes congolaises, assassins et tortionnaires frisent le mépris à l’égard du peuple congolais qui est le souverain primaire. Après les pleurs, jérémiades et lamentations, la colère gronde au sein de la communauté congolaise-RDC de France. Déjà, fait très rare, alias Joseph Kabila lorsqu’il a la chance de venir en France, pour des raisons sécuritaires, sa voiture officielle ne porte jamais le fanion de la RDC contrairement aux autres Chefs de l’Etat en visite en France, ses ministres se déguisent en femmes ou éclopés pour passer inaperçu depuis que Léon Kengo Wa Dondo, le président du Sénat a été édenté à la gare du nord, le général Célestin Kanyama « Esprit de mort » a dû ramper à la gare du Nord avant de se réfugier sous une table dans un café, Lambert Mende Omalanga, le Vuvuzélateur national et Goebbels d’alias Joseph Kabila a été chassé de l’hôtel Mövenpick de l’aéroport de Genève tellement les congolais avaient fait du boucan et tintamarre sur sa personne, André Kimbuta Yengo, le gouverneur de la ville province de Kinshasa a été pris à partie à Bruxelles, il n’a trouvé mieux que de se cacher sous la table, les artistes musiciens qui chantent les louanges de l’imposteur et incapacitaire de Kingakati sont interdits de concerts dans les salles mythiques françaises et de l’Europe. « Nous sommes au temps de deuil, mais nous ne lâcherons rien jusqu’au départ sans condition d’alias Joseph Kabila et sa bande: Kabila dégage ! » clament à l’unisson la communauté congolaise-RDC France

Paris, samedi 24 janvier 2015, « Tofanda Kabima mobomi, assassin ». « Kabila dégage » !

Paris, samedi 24 janvier 2015, la jeunesse consciente Kongolaise

Paris, samedi 24 janvier 2015, des artistes musiciens et producteurs musicaux lors de la marche: Canta Nyboma, Djuna Djanana, Ruff Mbuta Nganga…

La République démocratique du Congo n’est pas un pays normal. Voilà un pays regorgeant plusieurs ressources, au cœur de l’Afrique qui est dirigé par un imposteur illégitime, alias Joseph Kabila, l’incapacitaire de Kingakati, qui a été catapulté par la mafia internationale pour mieux humilier les congolais et piller ses richesses. Du 19 au 24 janvier 2015, des jeunes congolais aux mains nues, non armés sont descendu dans la rue pour protester contre la loi électorale boutiquée pour permettre à alias Joseph Kabila de prolonger son régime indûment sans passer par l’élection présidentielle faisant du recensement une condition sine qua non à la tenue de celle-ci. Alias Joseph Kabila, un ancien « Kadogo » arrivé au Congo en 1997 avec sa kalachnikov en bandoulière et ses bottes de jardinier, qui ne connait que le langage de la force et des armes, sort ses mercenaires de la Garde Républicaine, ses sbires et barbouzes qui tirent à balles réelles sur des jeunes congolais comme à des lapins, antilopes ou chevreuils. Bilan imposteur: 143 victimes, des milliers de blessés et 300 arrestations arbitraires. Dans cette république bananière qui ressemble à la République du Gondwana: Pas des condoléances aux victimes, d’ailleurs le régime habitué à la barbarie, comme à l’accoutumée vole les corps aux morgues et publie un chiffre bidon, pas non plus des drapeaux congolais en berne car les congolais qui sont des mouches qui ne méritent aucun respect. Pas de minute de silence pour ceux qui sont tombés abusivement et injustement. A la place on a droit à de l’arrogance, du mépris et fourvoiement. Aubin Minaku, le président de l’Assemblée nationale a eu l’outrecuidance de tweeter que « Il n’y aura pas de Burkina Faso à Kinshasa, arrêtez de rêver. L’opposition n’imposera pas son rythme aux institutions ». Le Congo est extra-planétaire, il ne fait partie de l’Afrique pense tout haut ce Bandundois qui minimise la volonté des congolais de prendre leur destin en main ! Evariste Boshab, le ministre de l’Intérieur d’alias Joseph Kabila qui a corrompu les députés lorsqu’il était au perchoir de l’Assemblée nationale, qui pour justifier le tripatouillage constitutionnel a écrit un fameux livre qui fait sourire tout le monde: « Entre révision de la constitution et l’inanition de la nation ». Evarise Boshab, qui en janvier 2012 a fait fuir son Kuluna de fils Yann Boshab après avoir tué 8 personnes sur le boulevard du 30 juin, est allé voir les chinois dont les magasins ont été pillés, alors que lui-même Evariste Boshab a une milice des Kuluna dont le chef de file est « Maître Chaleur ». Pas un mot de compassion pour les familles éplorées mais une réception des commerçants au Ministère de l’intérieur leur rassurant que l’Etat congolais allaient les dédommager. Que valent des magasins de chinois que le régime d’alias Joseph Kabila a organisé le pillage avec des congolais dont ils ont ôté sciemment la vie ?

Au moment où nous couchons ces lignes, à Kinshasa les signaux de majorité des radios associatives et communautés sont coupés. Seuls des médias thuriféraires du régime émettent librement !
http://reveil-fm.com/index.php/2015/01/26/5407-rdc-malgre-les-143-morts-tues-par-alias-joseph-kabila-pas-de-drapeaux-congolais-en-berne-pas-d-une-minute-de-silence-ni-des-condoleances-aux-familles-eplorees
Publicités
un commentaire Poster un commentaire
  1. A reblogué ceci sur Becdecane's Blog.

    J'aime

    28 janvier 2015

Commentaire :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :