Aller au contenu principal

Elections 2016 en RDC et libération du prisonnier politique Eugène Diomi Ndongala: Rigobert Kuta (MPP) sollicite l’intervention du président sénégalais Macky Sall

Elections 2016 en RDC : Rigobert  Kuta (MPP) sollicite l’intervention du président sénégalais Macky Sall
Kinshasa, 22 fév (APA).- Le chargé des Relations extérieures de la Majorité présidentielle populaire (MPP), Rigobert  Kuta a sollicité vendredi l’intervention du président Macky Sall « pour prendre des mesures préventives », en prévision du bon déroulement des élections en 2015 et 2016 en République démocratique du Congo (RDC), au cours d’une conférence de presse tenue à Dakar, capitale du Sénégal.
En l’absence du conseiller spécial  du président Etienne Tshisekedi wa Mulumba,  retenu à Bruxelles pour préparer la rentrée politique du leader charismatique de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) et du secrétaire national chargé des Relations extérieures de ce parti, Félix Tshisekedi Tshilombo, M. Kuta  a animé une conférence de presse sur le thème « La Francophonie et l’Union africaine face à leurs responsabilités par rapport  aux futures élections en RDC ».
« Notre visite auprès des autorités sénégalaises vise à solliciter du président Macky Sall  son intervention auprès de ses pairs, afin que l’Union africaine (UA) prenne  des mesures préventives pour le bon déroulement de  futures élections en RDC », a-t-il indiqué devant les journalistes de la presse sénégalaise à l’Hôtel Ndiambour.
Le déplacement de la délégation  de la MPP à Dakar aura permis de rencontrer le président de la Commission électorale nationale autonome (CENA) et les différentes autorités sénégalaises,  a noté Rigobert Kuta, également président du Parti des réformes dans la société (PARESO).
« Notre visite  auprès de la CENA a été l’occasion de nous imprégner des méthodes de travail de cette institution. Au cours de la séance de travail, j’ai été reçu par l’ensemble des membres de la CENA et par son président. Je tiens à les remercier très sincèrement pour leur disponibilité et pour leur écoute », a-t-il fait savoir.
« Notre voyage au Sénégal revêt une importance capitale, car la RDC connaitra  en 2016 plusieurs élections » dont les scrutins présidentiels et législatifs, a confié le chargé des Relations extérieures de la MPP (plate-forme de l’opposition en soutien au leader charismatique Etienne Tshisekedi wa Mulumba).
M. Kuta a salué les trésors d’expériences de la CENA pour ses différentes élections tenues au Sénégal, qu’il considère  comme « un modèle de la démocratie, qui fait la fierté de l’Afrique ».
Il a jugé « important » pour la RDC  « de bénéficier de l’expérience et des conseils de la CENA, compte tenu de son indépendance et de son professionnalisme ».
« La MPP, le PARESO et l’UDPS sollicitent l’intervention du président Macky Sall en sa qualité du président en exercice  de la Francophonie pour obtenir la libération  de M. Eugène Diomi Ndongala, porte-parole de la MPP et président de la Démocratie chrétienne et tous les prisonniers politiques en RDC », a-t-il souligné.
Le chargé des Relations extérieures de la MPP entend rencontrer les responsables politiques sénégalais « qui peuvent contribuer au bon déroulement des élections en RDC en 2016, pour prévenir la fraude électorale ».
Il a notamment accusé la Commission électorale nationale indépendante (CENI) d’avoir publié « de manière unilatérale et non consensuelle » le calendrier électoral pour les élections de 2016.
Rigobert Kuta a qualifié d’ « irréaliste et non réalisable » ce calendrier électoral qui « porte en lui-même les germes d’un glissement que la famille politique de M. Joseph Kabila n’a pas pu obtenir lors du vote de la loi électorale.
« La CENI, telle que composée  actuellement, n’est pas indépendante et ne garantit aucune transparence lors de prochaines élections », a-t-il affirmé.
« Nous pensons que le président Macky Sall, compte tenu de sa stature international, peut aider les acteurs politiques et ceux de la société civile à engager un dialogue en profondeur, avant la tenue des élections en 2016 » pour éviter des pertes en vies humaines et des conflits post électoraux depuis les élections de 2006, a souligné le président du PARESO.
Il a annoncé que le leader charismatique  Etienne Tshisekedi wa Mulumba, « qui est en bonne santé » devait faire sa rentrée politique  le 21 février à Bruxelles pour célébrer le 33ème anniversaire de la création de ce parti politique de l’opposition.
APA/KF
Publicités
Aucun commentaire pour le moment

Commentaire :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :