Aller au contenu principal

L’ETAT SE MEURT EN RDC: A KABARE, AU SUD KIVU, 30 DETENUS SQUELETTIQUES EXPOSES DEVANT LA PRISON A MÊME LE SOL, POUR QU’ILS SOIENT PRIS EN CHARGE PAR LES PASSANTS!

Ce qui s’est passé le 11 septembre 2017, devant la prison centrale de Kabare, au Sud Kivu, est une scène scandaleuse, obscène et provocatrice.

Plus de 30 prisonniers de cette prison – mouroir, privé aussi bien de nourriture  que d’une simple aspirine, ont été allongés,  devant l’entrée principale de la prison, pour que les passants, mus par un sentiment de pitié, puissent s’occuper d’eux, allongés à même le sol, à l’extérieur de centre pénitencier.

En effet, ces 30 détenus étaient tous squelettiques et mourants, par manque de nourriture et de soins élémentaires.

On décelé, dans ce geste de la direction de la prison, un moment de désespoir mais aussi  de la nécessité de partager les horreurs qui se passent dans ce « camps de concentration du 21 siècle » où des citoyens congolais, souvent innocents, meurt de faim et de maladie: malaria, dysenterie, colère  fauchent des vies chaque jour.

Nous ne pouvons pas nous taire sur le contrat scandaleux que l’actuel Ministre de la Justice aurait passé avec sa fille, pour approvisionner en nourriture les prisonniers congolais, pour un montant journalier de 5 dollars par prisonnier et par repas! Quel est ce prisonnier qui en bénéficie? Des millions de dollars détournés alors que les prisonniers meurent de faim!

Cela fait l’objet d’une plainte déposée en Belgique contre M. Alexis Tambwe Mwamba pour torture, détournements de fonds publics et avoir revendiqué le bombardement d’un avion civile de la compagnie CAL, par le groupe de rebelles du RCD dont il faisait partie au plus haut niveau de représentation.

Il sied de se demander si ce qui se passe à Kabare ne soit plus scandaleux que les évasions en série qui se sont produites un peu partout en RDC ces derniers mois.

Oui, il y a eu une « évasion » de prisonniers  aussi le 11/09/2017 au Sud Kivu, mais cette-fois ci c’est l’administration pénitentiaire elle-même qui a fait évader 30 détenus mourants, squelettiques, en train de mourir littéralement de faim….

Kabare n’est pas une exception: toutes les prisons congolaises sont des mouroirs où souvent le régime Kabila enferme ses opposants ou dissidents pour les condamner à une mort certaine.

L’état se meurt en RDC: l’exposition des mourants devant la prison de Kabare en est un exemple frappant et scandaleux des dérives mortifère de la gouvernance kabiliste. Ce qui se passe en ce moment en RDC, doit dépasser l’indignation, et arriver à faire prendre conscience de la nécessité de réagir.

Yves Kota

 

21616103_1312371735538064_8481665041054752543_n21462646_1312371702204734_4175365021834808772_n21462231_1312371685538069_220941995311494732_n21462663_1312370738871497_6704647579568308044_n21463251_1312370625538175_6305391223637420070_n21616103_1312371735538064_8481665041054752543_n

Publicités
Aucun commentaire pour le moment

Commentaire :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :