Aller au contenu principal

RDC: Silence, on tue

 

Partager sur Facebook

 


250218-15

Les chrétiens catholiques ont fait une marche pacifique ce 25 février 2018 pour exiger le strict respect de l’accord de la Saint-Sylvestre et une déclaration ferme du président Joseph Kabila de ne pas briguer un autre mandat.

Encore une fois de plus, le pouvoir de Kinshasa a réprimé cette expression de liberté dans la violence et le sang. Deux morts à Kinshasa, 1 à Mbandaka, des centaines des blessés et d’interpellés à travers tout le pays. Les Congolais n’ont plus des droits dans leur propre pays, malgré les dispositions constitutionnelles, Kabila tue et musèle tous ceux qui s’opposent à sa volonté, celle de s’accrocher au pouvoir à tout prix.

A peine entré en fonction, Henri Mova Sakanyi, le nouveau Vice-Premier ministre de l’Intérieur et Sécurité, vient d’annoncer ses couleurs. Il reste dans la droite ligne de son prédécesseur, celle de la répression des Congolais qui vont défier le pouvoir en manifestant pacifiquement et librement.

On continue à tuer

La réaction des forces de l’ordre et de sécurité, à cette marche pacifique, a été encore une fois disproportionnée. La manifestation a été violemment dispersée à Kinshasa à coups des balles réelles et des tirs de gaz lacrymogènes dans plusieurs paroisses notamment à Saint-François, Saint-Michel, Saint-Joseph. Comme en décembre et janvier, assoiffé de sang, le régime a tué. A Saint Benoit de Lemba, l’activiste du mouvement citoyen Collectif 2016, Rossy Mukendi a tué à balle réelle. Le 24 janvier dernier, le défunt, pressentant son martyre, disait: “Nous allons colorer le sol congolais rouge de notre sang, pourvu que nos enfants ne vivent pas comme des esclaves demain. Quand viendra la mort, je partirai fière d’avoir défendu un idéal”. Insensible et surement content de son exploit avec tous ces morts sur la conscience, le général Sylvano Kasongo, chef de la police à Kinshasa, lâche: “On ne peut pas faire des omettes sans casser les œufs”.  “L’omette, c’est le pouvoir de Joseph Kabila qu’il faut protéger et les œufs, c’est le peuple congolais qu’il faut tuer”, interprète un analyste politique. Tout simplement inhumain! Cynique.

A Lubumbashi, le pouvoir a eu la triste idée d’encercler la cathédrale avec des policiers armés pour empêcher les chrétiens de marcher pacifiquement après la messe. Jamais dans l’histoire de la RDC, pareille chose n’a été vécue. Le même scénario a été constaté à Mbuji-Mayi. Le pouvoir de Joseph Kabila est au bout du canon.

A Kisangani, la police a fait usage de gaz lacrymogènes et tirs à balles réelles. Les manifestants venus de plusieurs paroisses voulaient converger vers la cathédrale Notre Dame du très Saint Rosaire, lieu du départ de leur marche pacifique vers le gouvernorat de province. Il y a eu quelques blessés et des arrestations parmi lesquels trois prêtres qui accompagnaient les fidèles de leurs paroisses.

A Mbandaka, dans la province de l’Equateur, la marche pacifique des chrétiens a attiré beaucoup de gens. Pour les disperser au niveau de l’avenue Ipeko, la police a fait usage de gaz lacrymogènes et s’est mise à tirer à balles réelles. déterminés, les manifestants n’ont pas reculé et se sont mis à ramasser des douilles.

Kabila pourra-t-il arrêter l’extermination des Congolais le jour où tous ceux qui demandent son départ seront morts? La RDC est en train d’écrire la page la plus noire de son histoire. Jusqu’où la communauté internationale va-t-elle laisser faire?

INADMISSIBLE VIOLENCE POLICIERE CONTRE LES PRETRES ET FIDELES CATHOLIQUES PACIFIQUES ET DESARMES – KINSHASA, MBUDI, 25/02/2018, MARCHE DES CHRETIENS-

 

Publicités

Commentaire :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :