Aller au contenu principal

LA REUNION DE L OPPOSITION DU 13/01/2015 SE TERMINE PAR UN ULTIMATUM LANCE CONTRE LE GOUVERNEMENT POUR RETIRER SON PROJET SCELERAT DE LOI ELECTORALE

….Après la journée mouvementée de lundi, l’opposition s’est réunie ce mardi au centre Béthanie pour donner suite à son mouvement. Craignant un passage en force de la Majorité présidentielle sur le projet de loi électorale, l’opposition a décidé d’accentuer la pression sur le gouvernement. Dans un communiqué, les opposants ont d’abord dénoncé la répression et les arrestations de ses membres par la police congolaise : « tirs de balles réelles, grenades à détonation et brutalité physique sur les manifestants« . « Au moment où en France on manifeste massivement contre la terreur, il est ahurissant de constater que le régime de Monsieur Kabila se distingue, lui, par le terrorisme d’Etat » accuse les signataires du communiqué.

L’opposition appelle le gouvernement à « retirer sans délai » le projet de loi à l’Assemblée nationale et indique que « le moment venu, un ultimatum sera donné à Joseph Kabila pour se conformer aux prescrits de la Constitution« . « Au-delà de cet ultimatum, conclut l’opposition, l’opposition ainsi que les organisations de la société civile donneront un mot d’ordre à la population :« Kabila dégage »….

Christophe RIGAUD – Afrikarabia
http://afrikarabia.com/wordpress/rdc-loi-electorale-vers-lepreuve-de-force/

BETHANIE
*LES LEADERS DE L’OPPOSITION A LA REUNION DU 13/01/2015
AU CENTRE BETHANIE

Les leaders de l’opposition politique se sont réunis ce mardi 13/01/2015 dans la grande salle du Centre Béthanie afin de faire le point sur la situation politique du moment, surtout après les violences policières de dimanche 11/01 et de lundi 12/01/2015.

L’opposition politique réunie dans une synergie à 360 dégrée, a fustigé particulièrement la volonté jusqu’au-boutiste du gouvernement de tout faire pour empêcher la tenue des élections, à tous les niveaux, selon les termes légaux prévus par la Constitution en vigueur.

Particulièrement, ils ont fustigé la volonté de M. Kabila de vouloir conditionner la tenue des élections législatives et présidentielles aux données recueillies par un recensement administratif, pas prévu par le budget national DE 2015, et qui pourra prendre plusieurs années pour être effectué.

De plus, comme a souligné le représentant de la DC à cette rencontre, même les élections locales et provinciales deviendraient impossibles à cause de le TELESCOPAGE contradictoire de deux lois électorales sur la même matière qui diffèrent en ce qui concerne la définition des circonscriptions électorales.

Considérant la volonté manifeste du gouvernement Kabila de vouloir prolonger son mandat à travers la stratégie du glissement qui consiste à conditionner la tenue de l élections présidentielle à au préalable d’un recensement  » biblique » qui prendra plusieurs années, l’opposition politique, toutes tendances confondues, rejette tout prolongation de mandat aussi bien législatif que présidentiel comme un forme de coup d’état visant à confisquer le pouvoir politique en RDC .
Voilà pourquoi, les leaders de l’opposition politique ont lancé un « Ultimatum » au gouvernement qui a introduit ce projet de loi électoral, de le retirer dans le meilleur délai, faute de quoi des actions de rue seront lancées pour contrer
cette  tentative de putsch constitutionnel, en application des disposition de l’ art. 64 de la Constitution.

Voici le texte de la déclaration politique:

 

Publicités
Aucun commentaire pour le moment

Commentaire :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :