Aller au contenu principal

NON A LA LEOPOLDISATION DU CONGO – LA TERRE ANCESTRALE DES PEUPLES CONGOLAIS N’EST PAS UN BIEN PRIVE DE JOSEPH KABILA – SOLIDARITE AVEC LES HABITANTS DE MBOBERO (VILLAGE DU SUD KIVU) CHASSES VIOLEMMENT DE LEURS TERRES ET MAISONS PAR M. KABILA

RECUEILS D’INFOS ET IMAGES SUR CE QUI SE PASSE E N CE MOMENT A MBORERO


Sud-Kivu/Mbobero: le feuilleton sur les concessions entre habitants et Joseph Kabila se poursuit

Une centaine des victimes des démolitions de leurs maisons à Mbobero s’opposent farouchement à la mesure les sommant de redémolir leurs maisons d’ici février prochain.

Ces familles l’ont dit ce dimanche 21 janvier au centre Anglican de Bagira lors d’un forum citoyen facilité par la nouvelle dynamique de la société civile en RDC.

Objectif : examiner les nouvelles sommations à démolition de plus de 150 nouvelles maisons d’ici le 10 février 2018 par la division de l’urbanisme.

Les victimes ont aussi fustigé la toute dernière visite du tout nouveau Gouverneur, Claude Nyamugabo sur le site de Mbobero sans aucune communication « responsable de sa part, et pire encore, laquelle visite a précédé les sommations à démolition sus décriées ».

Ils ont unanimement condamné toutes les violations des droits de l’homme et la sur militarisation de Mbobero où, selon eux, des éléments de la Garde Républicaine se livrent à plusieurs exactions.
Ces victimes ont arrêté trois grandes résolutions pour espérer à une solution en leur faveur.

« Il s’agit de la constitution d’une délégation des victimes pour se rendre à Kinshasa rencontrer le Chef de l’État afin que la crise de Mbobero soit décantée une fois pour toute. Ensuite, l’organisation d’un méga sit-in au cabinet du Gouverneur où un mémorandum adressé au Président de la République sera déposé entre les mains de l’autorité provinciale ; Enfin, l’organisation d’une action d’installation dans des tentes des 45 ménages qui ont subi les premières démolitions il y a plus de deux ans, une manière d’exprimer leur ras-le-bol a l’accaparement injustifié de leurs terres » dit le communiqué de la NDSCI .

.Jean Chrysostome Kijana, président national de la nouvelle dynamique de la société civile, a invité les victimes de ces démolitions à rester solidaires pour résister et défendre leurs droits.

Message relayé par Le Docteur Désiré Alumeti, Président du comité des victimes de Mbobero qui a salué à sa juste valeur cette approche citoyenne de la NDSCI et a invité la communauté de Mbobero / Kagabi à faire preuve de solidarité et d’engagement citoyen afin que leurs droits soient respectés.
« Ainsi, un message d’encouragement et de soutien a été formulé à l’endroit du Dr Charles Kachungunu pour avoir eu le courage de reconstruire son hôpital, malgré sa délocalisation à Murhesa après la destruction méchante par le gouvernement congolais, un véritable crime contre l’humanité » lit-on dans le communiqué de la NDSCI.

En février 2016, Le gouvernement provincial du Sud-Kivu a alors démoli, plus de quarante maisons d’habitation, sur le site de Mbobero, en territoire de Kabare.

L’exécutif provincial indiquait alors qu’il s’agissait des maisons construites sur un site privé appartenant au président de la République et que les victimes avaient été plusieurs fois sommées de déguerpir

La NDSCI qui suit ce dossier quant à elle indique que c’est impossible que ces concessions appartiennent au président Kabila « étant donné que ce dernier a acquis sa concession, il n’y a que quelques années alors que ces paysans sont là depuis des décennies bien avant même que le Président soit né ».

Adonis Lubambo


Demolitions de plusieurs dizaines de maisons en cours ce samedi matin à Mbobero par les fardc et PNC qui tirent des balles réelles pour contenir les populations qui tentent d’opposer une résistance.Ceci intervient en dépit de la médiation initiée hier la Nouvelle Dynamique de la Société Civile en Rdc qui a échangé jusque tard avec le ministre national des affaires foncières et le conseiller en matière juridique du Chef de l’État…la NDSCI condamné cette énième violation des droits des citoyens démunis qui sont dépouillés du peu qu’ils ont difficilement. La NDSCI déplore les violations des droits de l’homme qui accompagnent ces demolitions. Pour rappel, c’est depuis plusieurs années que le Chef de l’État, Président Kabila est en conflit foncier ouvert avec ses compatriotes de cette bourgade située à une dizaine de km de BUKAVU où il a érige sa résidence privée. L’opinion se souviendra qu’en date du 31 décembre 2016, 45 autres maisons été démolies y compris un centre hospitalier jetant à l’extérieur et à même le sol des dizaines de malade dont une femme en pleine intervention de césarienne. Dès lors, ce petit village est sur militarisé avec des graves exactions des droits de l’homme allant jusqu’à ôter, le 17/07/2017,la vie à un jeune homme de 23 ans en l’abattant à bout portant pour avoir tout simplement refusé de céder son téléphone portable à un militaire de la Garde Républicaine. La NDSCI demeure toutefois convaincue que tôt ou tard la force reviendra à la loi et la justice triomphera des injustices sociales et autres arbitraires.

Ceci intervient en dépit de la médiation initiée hier par la Nouvelle Dynamique de la Société Civile en Rdc qui a échangé jusque tard dans la soirée avec le ministre national des affaires foncières, Me LUMEYA et Me NKULU, un des conseillers du Chef de l’État...

La NDSCI condamne cette énième violation des droits des citoyens démunis qui sont dépouillés du peu qu’ils ont difficilement acquis dans un État où aucun service social n’est assuré aux citoyen. La NDSCI déplore les violations des droits de l’homme qui accompagnent ces démolitions. Pour rappel, c’est depuis plusieurs années que le Chef de l’État, le Président Kabila est en conflit foncier ouvert avec ses compatriotes de cette bourgade située à une dizaine de km de BUKAVU où il a erigé sa résidence privée.

L’opinion se souviendra qu’en date du 31 décembre 2016, 45 autres maisons été démolies y compris un centre hospitalier jetant à l’extérieur et à même le sol des dizaines de malade dont une femme en pleine intervention de césarienne. Dès lors, ce petit village est sur militarisé avec des graves exactions des droits de l’homme allant jusqu’à ôter, le 17/07/2017,la vie à un jeune homme de 23 ans en l’abattant à bout portant pour avoir tout simplement refusé de céder son téléphone portable à un militaire de la Garde Républicaine. La NDSCI demeure toutefois convaincue que tôt ou tard la force reviendra à la loi et la justice triomphera des injustices sociales et autres arbitraires.

Patient MWIRHONZI, Rapporteur Provincial de la NDSCI.


LE MWAMI DÉSIRÉ KABARE TABASSÉ POUR AVOIR VENDU TOUT UN VILLAGE À JOSEPH KABILA !

D’une source familiale j’apprends que le Mwami Désiré Rugemanizi BAKARE, le Roi de Kabare est descendu hier à Mbobero,groupement de Kagabi pour dire à la population de commencer à démolir ses maisons car cet espace, qui part de la paroisse de Mbobero à Chemifare,appartient au chef de l’État Joseph Kabila. Aussitôt terminer son discours la population en colère s’est jeté sur « Sa Majesté » pour le tabasser et il s’ est échappé mais avec des blessures jusqu’à la tête.

Au Kivu c’était toujours les rois qui étaient les garants de nos terres et en aucune raison les rois ne pouvaient permettre la spoliation de leurs espaces au profit des gens d’ailleurs.

Cependant, des dizaines des villages ont été vendus par ce régime de Kabila à la société minière BANRO qui a déplacé des villages entiers sans que les Rois de Luwidja, Walungu, Mwenga… ne disent un mot se contentant des « pots de vin » qui leur permettent une vie luxueuse dans les villes du Congo (Bukavu et Kinshasa) et en Europe où leurs enfants étudient oubliant que les villageois ont aussi droit de vivre. D’autres rois,il y a des décennies, au Nord-Kivu par exemple, avaient vendus des terres aux gens venus d’ailleurs et une fois devenus nombreux que les autochtones ils ont commencé à contester le pouvoir coutumier et c’est devenu une guerre aux conséquences dévastatrices. Après toutes ces expériences malheureuses qui devraient servir de leçon voilà celui que j’ai même la honte d’appeler Sa Majesté mon Roi,étant shi de Kabare,a décidé de céder tout un village à Monsieur Joseph Kabila aux ambitions suspectes. Ainsi ce sont des milliers des familles qui vont se retrouver sans abri et sans champs à cultiver pour leur survie.

Depuis 2014 plus d’une centaine des maisons sont déjà démolies dans ce village jetant ainsi dans la rue des centaines des personnes qu’on a accusé d’avoir « empiété la propriété privée du chef de l’État ». Joseph Kabila qui pose ses pieds, chaussés des bottes en plastique, au Congo pour la première fois en 1996, aujourd’hui, 22 ans après, le village de Mbobero devient sa propriété privée ! Hahaha… C’est trop comique pour sortir même Mzee Kabila,l’homme qui nous l’a amené dans son bagage,de sa tombe afin de voir le mal qu’il nous a laissé. Même le commandant MASASU, l’un des quatre fondateurs de l’AFDL ,le  » Kamsururuka »(Je manque le mot en français) par lequel Joseph est arrivé au Congo, n’aurait pas pu oser s’approprier un tel espace au détriment de toute une population pourtant le village de Mbobero c’est chez lui, Masasu était mushi Mbobero. Pourquoi Joseph Kabila n’est-il pas parti spolier ANKORO,au Katanga, village de son père ?

Tout ça à cause du Roi de Kabare qui ne mérite plus aucun respect. Je suis shi de Kabare,donc de sa juridiction coutumière, mais je ne peux plus oser respecter un tel roi,il n’a plus raison d’exister. La population de Mbobero aurait dû le lyncher hier pour finir avec cette trahison. Et son protégé Joseph Kabila ne vas pas s’en tirer. Kabare n’est pas à vendre,c’est nôtre identité ! Qu’il s’approprie tout ce qu’il veut car il est au pouvoir mais il n’en jouira plus pour longtemps. Un jour ces éléments de la GR qui sont à Mbobero vont fuir avec lui par chance et cet espace reviendra aux populations autochtones qu’on a spolié. Qu’il ait demandé ou consulté les livres d’Alexis Kagame,un savant historien rwandais, pour savoir qui sont les bashi. Nous sommes des banyabungo , c-a-d « un peuple guerrier ». Nous sommes jaloux de nos terres et ce n’est pas Joseph Kabila qui va nous les déposséder, avec la complicité soit-elle d’un roi de pacotille, lorsqu’elles ont survécues à des guerres d’expansion rwandaise depuis 1386 après Jésus-Christ !

Il y a deux ans, plusieurs maisons y compris l’hopital du Dr Katchungunu avaient été démolis sur ce site de Mbobero.

Marcelin Cikwanine

mborero kamhere

M. Vital Kamhere, qui s’est enrolé à Mborero. Il devrait intervenir pour défendre la population de sa circonscription électorale…


MBOBERO/SUD KIVU: LES VICTIMES S’OPPOSENT À TOUTE NOUVELLE DÉMOLITION…!

Une centaine des victimes des démolition de leurs maisons à Mbobero se sont réunies dans un forum citoyen ce dimanche 21/01/2018 au centre Anglican de Bagira. C’était dans l’objectif d’examiner les nouvelles sommations à démolition de plus de 150 nouvelles maisons d’ici le 10 février 2018 par la division de l’urbanisme. Tout en s’opposant farouchement à cette mesure, les victimes ont arrêté trois grandes résolutions. Il s’agit de la constitution d’une délégation des victimes pour se rendre à Kinshasa rencontrer le Chef de l’État afin que la crise de Mbobero soit décantée une fois pour toute. Ensuite, l’organisation d’un méga sit-in au cabinet du Gouverneur où un mémorandum adressé au Président de la République sera déposé entre les mains de l’autorité provinciale.
Enfin, l’organisation d’une action d’installation dans des bash des 45 ménages qui ont subi les premières démolitions il y a plus de deux ans, une manière d’exprimer leur râle bol a l’accaparement injustifié de leurs terres.
Pour Jean Chrysostome Kijana, président national de la nouvelle dynamique de la société civile, NDSCI qui a facilité cette rencontre, il a invité les victimes de ces démolitions à rester solidaires pour résister et défendre leurs droits. La NDSCI les invite à se désolidariser de certains politiciens en mal de positionnement qui cherchent à les diviser pour mieux les exploiter et tirer leurs dividendes politiques. Les participants ont unanimement condamné toutes les violations des droits de l’homme et la surmilitarisation de Mbobero où des éléments de la Garde Républicaine se livrent à plusieurs exactions. Ils ont fustigé la toute dernière visite du tout nouveau Gouverneur, Me Claude Nyamugabo sur le site de Mbobero sans aucune communication responsable de sa part, et pire encore, laquelle visite a précédé les sommations à démolition sus decriees. Attendant beaucoup de lui, l’assemblée a ému le vœu de voir le Gouverneur de Province s’impliquer personnellement afin que cessent ces tracasseries et violations flagrantes des droits de paisibles citoyens de cette contrée. Le Dr Désiré Alumeti, Président du comité des victimes de Mbobero a salué à sa juste valeur cette approche citoyenne de la NDSCI et invité la communauté de Mbobero / Kagabi à faire preuve de solidarité et d’engagement citoyen afin que leurs droits soient respectés.
Ainsi, un message d’encouragement et de soutien a été formulé à l’endroit du Dr Charles Kachungunu pour avoir eu le courage de reconstruire son hôpital, malgré sa délocalisation à Murhesa après la destruction méchante par le gouvernement congolais, un véritable crime contre l’humanité.
Enfin, une pensée pieuse a été observée à l’endroit et mémoire de Cedrick, fils de John Fungulo, abattu à bout portant par un élément de la Garde Républicaine le 19/07/2017 pour avoir refusé de leur céder son téléphone portable. Ainsi, la NDSCI a pris la ferme résolution de relancer ce dossier à l’auditorat militaire afin que justice soit rendue à l’endroit de la victime.
Sé/Me Pascal Mupenda, rapporteur et porte parole national NDSCI.

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes assises et intérieur
L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes assises et intérieur
L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes assises, table et intérieur

L’image contient peut-être : 2 personnes

MWAMI DÉSIRÉ KABARE

L’image contient peut-être : herbe, plein air et nature

L’image contient peut-être : ciel et plein air

L’image contient peut-être : ciel et plein air

L’image contient peut-être : une personne ou plus et plein air

L’image contient peut-être : une personne ou plus et plein air

Publicités

Commentaire :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :