Aller au contenu principal

MESSAGE DE LA JEUNESSE DE LA M.P.P, MAJORITE PRESIDENTIELLE POPULAIRE, APRES 60 JOURS DEPUIS L’ENLEVEMENT ET LA TENUE AU SECRET DU PRISONNIER POLITIQUE EUGENE DIOMI NDONGALA

  MESSAGE DE  LA JEUNESSE DE LA M.P.P., MAJORITE PRESIDENTIELLE POPULAIRE, APRES 60 JOURS DEPUIS L’ENLEVEMENT  ET LA TENUE AU SECRET DU PRISONNIER POLITIQUE

EUGENE DIOMI NDONGALA

Après plus de 60 jours de détention au secret de l’Honorable Eugène Diomi Ndongala par la sécurité du pouvoir usurpateur en place  à Kinshasa, à cause de son engagement pour la vérité des urnes en RDC. ;

Après  15 jours depuis la signature de la Charte Constitutive de la Majorité présidentielle Populaire, M.P.P en sigle, signée désormais par 60 formations politiques  et 400 organisations et  représentants de la diaspora, la jeunesse de la MPP, consciente de son rôle de conscientisation en tant que fer de lance de la jeunesse congolaise progressiste, tient à faire la déclaration suivante :

  1. Elle tient à remercier la cohérence du combat politique de Son Excellence le président Etienne Tshisekedi wa Mulumba, principal artisan de la victoire des forces du changement aux dernières élections tant présidentielles que législatives. L’Holdup électoral effectué par la suite par Joseph Kabila et ses complices  ainsi que sa stratégie de mise en place institutionnelle selon le principe du « fait accompli », ne distrait pas la jeunesse congolaise qui n’est pas prête à cautionner la tricherie électorale en tant que moyen pour se maintenir illégitimement au pouvoir en RDC ;
  2. En ce jour nos pensées vont vers tous ceux qui ont contribué à la mise en place de ce grand mouvement de masse qui est la MPP et nos pensées vont particulièrement à l’Honorable Eugène Diomi Ndongala, initiateur de la MPP, dont le charisme et la constance dans le combat pour la démocratie et la vérité des urnes en RDC lui ont attiré les foudres  des sbires de la sécurité du régime Kabiliste , prêt à tout pour freiner l’élan de libération et de conquête de l’imperium découlant de la mobilisation en cours de la part de la Majorité Présidentielle Populaire. Le message que nous tenons à transmettre à ses bourreaux est le suivant : vous pouvez essayer d’éliminer un combattant, mais son combat lui survivra.
  3. Que chaque parti et regroupement politique, que chaque mouvement des femmes et des jeunes ou bien organisation de la diaspora congolaise qui ont adhéré ou bien adhéreront à la MPP, trouve par le présent message, l’expression de notre gratitude pour leur engagement sans faille dans la défense des droits fondamentaux du peuple congolais.
  4. La J MPP tient à exprimer toute sa solidarité et compassion envers nos sœurs et frères des régions martyrs du Kivu, pris en otage par les engrenages artificiels d’une guerre qui s’apparente manifestement à un processus de dépeuplement massif. D’ailleurs, les dernières allégations de massacres de civils à l’Est de la RDC ne font que confirmer ce plan machiavélique.
  5. La JMPP est convaincue que le futur de la RDC dépend de notre engagement d’aujourd’hui.

Voilà pourquoi nous demandons à la jeunesse congolaise de devenir le fer de lance du changement en RDC, dans le sens de la promotion de vraies valeurs qui peuvent rehausser l’image de la RDC dans le concert des nations.

6. La JMPP rejette le fatalisme, le conformisme et la résignation et elle compte sur ses propres forces pour changer le Congo de demain. Elle veut susciter enfin « l’insurrection des consciences » pour qu’un Congo Démocratique plus libre et humain s’établisse sur le sol nous légué par nos ancêtres.

7. La JMPP veut réveiller la jeunesse congolaise de son sommeil et elle lui indique la route à parcourir pour remettre l’imperium du pouvoir en RDC à son détenteur légitime car rien ne bon ne peut ressortir de l’imposture au sommet de l’Etat.

8. La JMPP est de l’avis que la RDC doit récupérer sa vraie place dans le concert des Nations, pour qu’enfin les droits de l’homme et les droits civils et politiques soient des réalité aussi pour le peuple congolais, aujourd’hui chosifié par un régime liberticide qui bafoue chaque  jour les principes de l’état de droit.

9. En RDC Le Président Etienne Tshisekedi  a battu tout seul les autres dix candidats avec 54% des voix exprimés, score jamais atteint depuis que le pays est indépendant ; la France , la Belgique et le Canada, au lieu d’agir comme en Côte d’Ivoire, ils s’emploient à légitimer celui qui est battu au détriment du vainqueur…

10. En RDC, Floribert Chebeya et Fidèle Bazana, deux militants des droits de l’homme assassinés à l’Inspectorat Général de la Police, au lieu  et place d’exiger effectivement l’établissement de la vérité, se limitent à demander  la liberté à un cinéaste belge de projeter son film à Kinshasa : la vraie justice peut attendre…

11 . En RDC, Monsieur Mokia Mandembo,  Jacques Chalupa et Kuthino croupissent à la prison de Makala après des procès bidon et au lieu d’exiger leur libération, l’on organise des messes pour acclamer l’usurpateur à Kinshasa…

12. En RDC, le 27 Juin 2012, le Procureur Général de la République annonce sur les plateaux de la télévision l’arrestation de l’Honorable Eugène Diomi Ndongala ; le lendemain le porte-parole du gouvernement confirme cela comparant l’arrestation de Diomi Ndongala à la capture d’un gros poisson de l’opposition et depuis celui-ci il est détenu au secret. Au lieu de demander sa libération, les francophone France, Belgique et Canada se taisent ! Que reste-t-il de    l’établissement d’un état de droit, de  la démocratie et du respect des droits de l’homme ?

Ces valeurs ne sont-ils pas universels  et prioritaires par rapport aux intérêts économiques ?

13. Voilà pourquoi la JMPP reconnait la cohérence de son Excellence Alpha Konde, Président de la Guinée Conakry, qui a souligné l’inopportunité é de la tenue du Sommet de la Francophonie dans les conditions actuelles de violations des droits de l’homme et d’holdup up électoral.

14. La JMPP recommande à la jeunesse congolaise de se débarrasser de la peur et d’appliquer l’art. 64 de la Constitution de notre pays qui stipule : « Tout congolais a le droit de faire échec à tout individu ou groupe d’individus  qui prend le pouvoir par la force ou l’exerce en violation de la présente Constitution ».

15. La JMPP exige la libération immédiate et sans conditions de l’Honorable Eugène Diomi Ndongala ainsi que  le classement sans suites du faux dossier juridique monté contre lui afin de donner un prétexte aux services de la sécurité d’Etat du régime kabila de le détenir au secret ; également, nous demandons la libération de tous les autres prisonniers politiques qui croupissent dans les prisons judiciaires et extra-judicires de la RDC. La JMPP exige la démilitarisation de la résidence de S.E. Etienne Tshisekedi wa Mulumba ainsi que du siège de la Démocratie Chrétienne et du siège provisoire de la MPP. Nous condamnons aussi le pillage de la part des militaires des FARDC de la maison Kabeya Kamwanga du Président Etienne Tshisekedi et les arrestations arbitraires qui ont accompagné cet acte de terrorisme d’état.

16.  A JMPP invite les participant au 14* Sommet de la Francophonie a se plancher sur la grave crise de légitimité qui frappe la RDC depuis les dernières élections et sur les violations systématiques des droits de l’homme qui chosifient la population congolaise. Cela évitera de donner l’image d’un sommet monté pour légitimer un pouvoir qui n’est pas issu des urnes.

Que vive la RDC,

Que vive la JMPP,

Que Dieu bénisse le peuple congolais.

Fait à Kinshasa, le 01/09/2012

JMPP

Aucun commentaire pour le moment

Commentaire :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :