Aller au contenu principal

Les Forces politiques et sociales exigent la libération de Diomi, Kutino, Kabatshi / LA TEMPETE DES TROPIQUES

tempete des tropiques180714 001

Les Forces politiques et sociales exigent la libération de Diomi, Kutino, Kabatshi

En marge de leur conférence de presse du 16 juillet 2014

Les Forces politiques et sociales pour l’unité d’actions exigent la libération, sans conditions, des prisonniers politiques, notamment Eugène Diomi Ndongala, Kutino Fernando, Kabatshi et autres détenus d’opinion.

46 partis membres de cette structure ont signé cette déclaration lue par le SG de l’UNC lors d’un point de presse tenu mercredi 16 juillet à Kinshasa, à la paroisse Notre Dame de Fatima.

Bien avant cela, ils ont rappelé qu’il y a exactement 23 jours, ils ont fait une déclaration solennelle dans laquelle ils ont décidé d’unir leurs forces et de mener des actions communes en vue d’atteindre des objectifs bien ciblés, parmi lesquels arracher la libération sans conditions de tous les détenus politiques et d’opinion, obtenir le départ de Kabila, restructurer la Ceni et arrêter par consensus un calendrier électoral, lutter pour la résolution de la crise de légitimité née des élections chaotiques du 28 novembre 2011, contrer tout changement ou révision de la constitution avant les élections de 2016, et enfin, obtenir la convocation d’un dialogue inclusif conformément à l’Accord-cadre d’Addis-Abeba ainsi que la résolution 2098 du Conseil de sécurité des Nations unies.

Parmi les actions qu’ils devraient mener, il y avait, la saisine de la justice contre Malumalu pour « atteinte aux droits garantis aux particuliers, violation de la constitution et des lois de la République », le retrait des délégués des Forces politiques et sociales de l’Opposition siégeant à la Ceni, la tenue des meetings populaires, l’organisation des marches pacifiques et d’autres actions jugées salutaires pour mobiliser le peuple congolais conformément à l’article 64 de la constitution.

S’agissant de la saisine de Malumalu, indique-t-on, une plainte a été effectivement déposée au Parquet général de la République le 26 juin 2014. L’évolution de ce dossier est suivie de très près.

Concernant le retrait des délégués de l’Opposition siégeant à la Ceni, « nous informons l’opinion que par une lettre adressée ce jour à nos membres ayant des délégués à la Ceni, nous leur avons demandé de prendre toutes les dispositions qui s’imposent en vue d’obtenir de leurs groupes parlementaires respectifs le retrait des membres de l’Opposition qu’ils ont mandatés à la Ceni ».

Aussi, ils ont lancé officiellement une demande sous forme de pétition adressée au président des Etats-Unis Barack Obama, aux membres permanents du Conseil de sécurité et au SG des Nations Unies pour solliciter des mesures d’isolement à l’encontre de Joseph Kabila.

Les Forces politiques et sociales ont saisi par ailleurs l’opportunité pour dire qu’elles ont bien reçu la recommandation contenue dans la déclaration de la Cenco du 27 juin 2014 adressé aux partis politiques et associations de la société civile en ce qu’elle rencontre leurs aspirations.

« Nous sommes donc prêts à participer à toute initiative dans ce sens pour protéger la nation en danger à l’instar de la marche des chrétiens du 16 février 1992 », a déclaré l’orateur au nom de tous les partis et personnalités membres des FPS.

Elles dénoncent avec la dernière énergie les menaces et brimades diverses dont sont victimes les opposants. Cette traque, rassurent-elles, rencontrera un « mur en bêton » du fait de la détermination des FPS et du peuple congolais à asseoir la démocratie en RDC. Elles fustigent également la répression des manifestations pacifiques organisées par les partis de l’Opposition comme la marche du vendredi 11 juillet à Goma contre le calendrier électoral de Malumalu, violemment réprimée

Avant qu’il ne soit trop tard, elles réclament la tenue d’un dialogue inclusif pour mettre fin à la crise de légitimité qui paralyse la République démocratique du Congo.

Par Stone

*****************************************

SUR LE MEME SUJET:

VIDEO/LES FORCES POLITIQUES ET SOCIALES A FATIMA DEMANDENT L’ISOLEMENT DIPLOMATIQUE DE Mr KABILA AINSI QUE LA LIBERATION DES DETENUS POLITIQUES ET D’ OPINION: DIOMI NDONGALA, KUTINO ET KABATSHI

RDC : une coalition de l’opposition veut voir Kabila à la CPI / JEUNE AFRIQUE

LES FORCES POLITIQUES ET SOCIALES EXIGENT LA LIBERATION DES PRISONNIERS POLITIQUES, NOTAMMENT EUGENE DIOMI NDONGALA ET FERNANDO KUTINO / CONFERENCE DE PRESSE DU 16.07.14

Publicités
Aucun commentaire pour le moment

Commentaire :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :