Aller au contenu principal

La DC adresse un mémo aux Envoyés spéciaux dans les Grands Lacs, rendu publique le 03/06/14 par une conférence de presse au siège de la Démocratie Chrétienne/ TEMPETE DES TROPIQUES

CONFERENCE DE PRESSE DU BUREAU POLITIQUE DC

La DC adresse un mémo aux Envoyés spéciaux dans les Grands Lacs

 

Situation générale du pays, processus électoral 2013-2016, libération des prisonniers politiques de la RDC…

La Démocratie chrétienne (DC), parti cher au prisonnier politique Eugène Diomi Ndongala, a écrit un mémorandum rendu public hier mardi 3 juin 2014, lors d’une déclaration politique lue par Me Pierrot Mampulu Kayenga, porte-parole du Secrétariat général du parti, à l’intention des Envoyés spéciaux des Nations Unies, de l’Union Africaine, de l’Union Européenne et des Etats Unis d’Amérique dans la région des Grands Lacs qui séjournent en République démocratique du Congo.

La situation générale du pays, le processus électoral 2013-2016, la libération des prisonniers politiques de la RDC… constituent l’essentiel de ce document.

Ce parti constate que depuis la tenue des  » Concertations nationales « , la RDC vit dans une situation de léthargie politique caractérisée par l’inapplication des résolutions de ce forum. Pour la DC, les participants aux Concertations nationales avaient mis en exergue la nécessité de libérer les prisonniers politiques de la RDC avant toute autre démarche de décrispation de la politique nationale et de relance du processus de démocratisation, manifestement en panne au Congo-Kinshasa

 » Force est de constater que depuis octobre 2013, malgré l’engagement formel de plus hautes autorités du pays, seulement quelques timides applications de ces engagements ont été concrétisés.

Cela est d’autant plus inquiétant vu la persistance de la répression politique et le non-respect des droits civils et politiques des Congolais « , peut-on lire dans ce mémo. Le droit de manifester pacifiquement n’est pas encore reconnu dans les faits, car toute manifestation publique organisée par les partis d’opposition est systématiquement réprimée…, révèle-t-on.

Les leaders de l’opposition non armée demeurent en prison à cause de leurs opinions politiques. Le cas le plus grave étant celui du député national Eugène Diomi Ndongala qui fait l’objet d’un harcèlement politico-judiciaire depuis de longues dates. D’ailleurs, la DC réclame la libération immédiate du député Eugène Diomi Ndongala.

Aucune réussite sur le plan économique, malgré les prétendues performances  » macro-économiques « . Le vrai visage de l’Economie congolaise est celui d’un pays où la corruption est endémique et l’exploitation des ressources naturelles n’est ressentie ni sur le plan de l’accroissement des recettes budgétaires de l’Etat, ni en termes de création d’emplois et encore moins en terme de PIB de la population congolaise.

Sur le plan sécuritaire, poursuit le mémo, malgré la défaite militaire du mouvement M23 grâce à la mobilisation internationale et la mise en place d’une Force d’intervention internationale, le rétablissement de l’autorité de l’Etat sur l’ensemble du territoire national n’est toujours pas un acquis.

Quant au processus électoral 2013/2016, la Démocratie Chrétienne s’est déjà prononcée publiquement sur les faiblesses étonnantes du calendrier électoral présenté par la CENI, ce qui pousse d’aucuns à contester son impartialité et indépendance.

Pour la DC, il semble impossible, à ce stade, d’organiser des élections locales régulières d’ici fin 2015 et même en 2016, à cause de l’inexistence effective, sur le plan légal, des entités administratives qui d’ailleurs ne sont pas encore en place, la décentralisation administrative les concernant n’ayant pas été concrétisée comme prévu par la Constitution actuellement en vigueur. De plus, l’on se demande quelle serait la crédibilité des élections locales qui ne seraient pas précédées par un recensement de la population ou, au moins, la constitution d’un nouveau fichier électoral.

Ce parti remarque que la feuille de route de la CENI déposée le 30 janvier 2014 à l’Assemblée Nationale démontre que le processus électoral 2013-2016 accuse un grand retard évalué par des structures techniques de la société civile.

Donc, cela aura des répercussions sur l’ensemble du calendrier électoral, risquant d’hypothéquer le respect du délai constitutionnel en ce qui concerne la finalisation du cycle électoral. En plus, poursuit le mémo, il y a impossibilité d’organiser les élections nationales et provinciales dans les meilleures conditions et avant 2016, à en croire le parti de Diomi.

Aussi, l’organisation des élections municipales, urbaines et locales en 2015 est techniquement impossible à cause du fait que les exigences que la CENI elle-même érige en préalables dans sa feuille de route sont, en réalité, loin d’être réalisées.

Il s’agit notamment de la mise à disposition des moyens financiers suffisants, la finalisation du processus de décentralisation, l’élaboration d’un cadre légal révisé relatif aux élections provinciales, sénatoriales, législatives et présidentielle ; d’une cartographie opérationnelle des villes, communes, quartiers, chefferies, secteurs et groupements claire et précise.

Cela étant, la DC propose qu’au regard des incohérences qui caractérisent la feuille de route de la CENI, qu’il y ait l’organisation prioritaire des élections provinciales, législatives et présidentielles couplées ou échelonnées en 2015-2016. Pour ce parti, les élections municipales, urbaines et locales doivent être renvoyées après 2016.

De plus, la DC défend le maintien du suffrage universel direct pour l’élection des députés provinciaux conformément à l’esprit de l’article 197 de la Constitution actuelle qui ne doit pas être modifiée.

Par Lefils Matady

http://latempete.info/la-dc-adresse-un-memo-aux-envoyes-speciaux-dans-les-grands-lacs/

*********************************************************************************************

SUR LE MEME SUJET, LISEZ AUSSI:

MEMORANDUM DE LA D.C. A L’INTENTION DES ENVOYES SPECIAUX POUR LA REGION DES GRANDS LACS

CONFERENCE DE PRESSE DU BUREAU POLITIQUE DE LA DEMOCRATIE CHRETIENNE CE 02/06/2014 A KINSHASA / VIDEO

Publicités
un commentaire Poster un commentaire
  1. Ntokwa #

    Merci mais désolé chez nous

    J'aime

    17 avril 2015

Commentaire :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :