Aller au contenu principal

RDC : Joseph Kabila déclare la guerre aux Combattants de la Diaspora, … la CCT sort du Silence et donne la leçon diplomatique au régime usé!/CCT

RDC : Joseph Kabila déclare la guerre aux Combattants de la Diaspora, … la CCT sort du Silence et donne la leçon diplomatique au régime usé!

juin 8.2014

 Aux dernières actualités, Joseph Kabila avait convoqué le samedi 31 mai 2014 au Palais de la Nation, tous les chefs des missions diplomatiques et consulaires, et le chef de la mission onusienne, accrédités au Congo – Kinshasa, afin de leur communiquer sa désapprobation du fait de leur ingérence, supposée ou réelle, dans les affaires intérieures de la République Démocratique du Congo. Cela est inacceptable, dira Joseph Kabila, dans un pays souverain, où il est le seul maître à bord.
Dans son esprit, Joseph Kabila a cru, par cette intervention inattendue, « avoir rappelé à l’ordre » ses invités de circonstance, feignant d’ignorer que ces derniers sont couverts par les immunités diplomatiques, conformément à la Convention de Vienne du 18 avril 1961, sur les relations diplomatiques, et complétée par celle du 24 avril 1963, sur les relations consulaires, définissant, in fine, les types de rapport que les Etats accréditant devraient entretenir auprès des pays accréditaires. De plus, l’article 3, alinéa 1er de la dite Convention stipule que : la fonction d’une mission diplomatique consiste à s’informer, par tous les moyens licites, des conditions et de l’évolution des événements dans l’Etat accréditaire et ensuite de faire rapport circonstancié auprès du ministère des Affaires étrangères de l’Etat accréditant. Ce rapport permet, dans son ensemble, à mieux appréhender le cours des événements à travers le monde, et ensuite de faire rapport circonstancié auprès du ministère des Affaires étrangères de l’Etat accréditant. Ce rapport permet, dans son ensemble, à mieux appréhender le cours des événements à travers le monde, «afin d’y apporter des solutions idoines».

Il s’agit donc ici, d’un devoir et d’une obligation de rendre compte, plutôt que d’une simple enquête de routine, et dont l’issue permet aux Nations Unies de condamner, sans détour, les extravagances qu’exercent certains Etats auprès de leur population. Raymond Tshibanda, ministre des Affaires étrangères de la R.D.C., ignorait-il les dispositions fondamentales de la dite Convention de Vienne susmentionnée ? Où s’agit-il d’une incompétence avérée de sa part et/où s’agit-il encore d’un acte délibéré, qui a entraîné Joseph Kabila, à croire à une certitude alors qu’il est dans l’ignorance totale ?

Suivez bien mon observation ! En effet, dans le communiqué de presse, qui a suivi la rencontre entre Joseph Kabila et le corps diplomatique, ce 31 mai 2014, j’ai pu relever, en dehors de la kyrielle inutile de points soulevés par Joseph Kabila, un seul élément qui a retenu ma particulière attention. Il s’agit du comportement diplomatique. Joseph Kabila s’était adressé spécifiquement à la Belgique, à la Grande Bretagne, à la France et aux USA. Cette fois, Joseph Kabila s’est illustré en donneur de leçons aux occidentaux, plutôt que de se taire face à une évidence : celle du mécontentement généralisé des Congolais, et de la naissance de la notion symbolique de « combattant ».

Au lieu de se poser de véritables questions de fond, Joseph Kabila fait fi, de la réalité, et il se permet, dans son communiqué, lu avec arrogance par Lambert Mende Omalanga, Ministre des Médias, de désigner les « combattants » de la diaspora comme des membres de certains groupes de colonies congolaises, vivant en Occident, dans les pays cités ci-dessus, qui se sont spécialisés ces derniers temps, dans des « actes de délinquance et/ou de criminalités contre la RDC, derrière l’alibi de la lutte pour la démocratie !

« Il a souligné que la tolérance et l’impunité de ce phénomène par ces pays, dans lesquels il se développe, au vu et au su de tous, risque de mettre à mal nos relations, car il s’agit moins du confort des officiels congolais de passage à l’étranger, mais plutôt de procéder à leur expulsion vers le Congo Kinshasa pour que la justice congolaise puisse s’en occuper personnellement.

Ironie du sort, car Joseph Kabila sait-il au moins que la force du crocodile se trouve dans l’eau ? Sait-il, à ce propos, la Belgique, la France, la Grande Bretagne et les USA sont des pays de vieille civilisation, et qui considèrent que la démocratie est un droit inaliénable du peuple et qu’aucune influence extérieure, quoi que Kabila soit, ne peut ébranler cet état d’esprit ? La parole libérée est un mode d’expression, un droit que possède tout souverain primaire, en Occident, et qui permet de modérer le pouvoir étendu des mandataires politiques pour limiter ainsi, les abus.

Par ailleurs, à moins d’être ignorant, ou amnésique, Joseph Kabila ignore-t-il que les combattants de la diaspora ne sont pas des délinquants, ni des irréfléchis et encore moins des criminels ? « Joseph » oublie-t-il que les combattants sont des patriotes qui mènent la lutte contre le pouvoir illégitime d’occupation, établi au Congo-Kinshasa depuis le 17 mai 1997 ? Peut-on dès lors, reprocher aux pères de l’indépendance d’avoir, à l’époque, mené la lutte pour que le Congo accède à la souveraineté internationale ? Peut-on logiquement applaudir un régime politique qui ne sait pas garantir la sécurité des personnes et des biens ? Combien de jugements mal rendus, dans les cours et tribunaux du pays, qui ont fait perdre, à beaucoup de nos compatriotes l’usage de leurs biens (maisons, parcelles, terrains et autres biens de valeur) ? Combien de personnes en sont mortes, par « stress » ou « désespoir » ?

 COMBATTANTSCOMBATTANTS

Peut-on vraisemblablement, soutenir un régime qui pratique le terrorisme d’Etat comme un mode de gestion politique ?

Finalement, qui entre « combattants » et « pouvoir politique » a assassiné Floribert Chebeya et Fidèle Bazana ? De même, qui a tué Armand Tungulu, le colonel Mamadou Ndala, les adeptes de Bundu dia Kongo au Bas-Congo, les Enyele à l’Equateur, et récemment, plus de 500 adeptes du prophète Joseph Mukungubila, qui furent massacrés comme des insectes le 30 décembre 2013, pour leur revendication légitime, mais transformée en rébellion contre l’autorité établie ? Et, cette liste des assassinats politiques est loin d’être exhaustive !

FREE DIOMI 170414

Enfin, Joseph Kabila n’a-t-il pas une conscience surchargée, pour détenir illégalement en prison le « soldat du peuple » Eugène Diomi Ndongala? Qu’a fait Kuthino pour le laisser moisir à Makala ? Pourquoi falsifier la vérité pour maintenir le Colonel Eddy Kapend en prison ?

Devant cette évidence, qui de l’Etat congolais et des combattants mérite l’accusation de criminel ? Assurément Joseph Kabila porte la lourde responsabilité, de toutes les pertes en vies humaines enregistrées en RDC, en sa qualité de Commandant suprême des Forces Armées Congolaises, chef de l’Etat et garant de la Nation. Il est l’auteur moral et intellectuel, et il doit absolument répondre de tous les méfaits qu’il fait subir consciemment, ou inconsciemment, au peuple congolais.

Face à la déclaration de guerre, lancée par Joseph Kabila, à l’adresse des patriotes combattants, il leur est conseillé de prendre la menace au sérieux afin d’éviter l’effet de la surprise. Il ne sera plus question de dormir tranquille sur vos oreillers. Ayez un regard partout, afin de faire face à l’occupation jusqu’à la libération de la mère patrie des mains de cet ocre Joseph Kabila et de sa clique des jouisseurs impénitents !

BAMBA-DI-LELO
Docteur en Sciences Politiques de l’UCL
Analyste des Questions politiques du Congo
Vice-président, Chargé des questions politiques à la CCT
contact@cctgovrdc.com

http://cctgovrdc.com/web/2014/06/08/rdc-joseph-kabila-declare-la-guerre-aux-combattants-de-la-diaspora-la-cct-sort-du-silence-et-donne-la-lecon-diplomatique-au-regime-use/

Publicités
Aucun commentaire pour le moment

Commentaire :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :