Aller au contenu principal

Controverse autour de la libération de Diomi et Muyambo / TEMPETE DES TROPIQUES

DIOMI FB 3

Depuis mercredi 16 février 2018, des rumeurs circulent sur les réseaux sociaux et à travers la ville de Kinshasa que les prisonniers politiques Eugène Diomi Ndongala et Jean-Claude Muyambo quittent, « dans les heures qui suivent », la prison centrale de Makala, dans le cadre de la décrispation politique, tel que l’indique le chapitre 5 de l’accord de la Saint Sylvestre.

Le premier à alerter l’opinion a été le député national Jean-Claude Vuemba qui a affirmé, sur son compte facebook et sur la Radio Top Congo FM, cette nouvelle inattendue. Mais jusque-là, il n’y avait aucune information officielle allant dans ce sens. Car, les deux cas emblématiques devaient être libérés « ce vendredi » 16 février.

Par la suite, une autre rumeur a affirmé la libération en insistant sur le fait que celle-ci devrait intervenir le même vendredi, mais dans la soirée, pour éviter que la population ne manifeste sa joie sur la place publique au cas où Diomi et Muyambo retournaient à la maison dans la journée.

Finalement, ces opposants n’ont pas été libérés le 16 février. Samedi 17 février, des sources ont soutenu que Monseigneur Utembi, président de la Cenco, aurait reçu une correspondance du ministre de la Justice, Alexis Thambwe Mwamba, lui confirmant que ces prisonniers politiques sont à la porte de sortie. C’est là que la rumeur a commencé à prendre forme.

On se rapprochait lentement, mais surement, de la réalité. Surtout qu’un autre acteur politique, Me Jacquemin Shabani, a également confirmé l’info concernant cette libération. Mais jusque tard, cela n’a pas eu lieu. Dimanche 18 février, silence radio. Lundi 19, on a appris que le directeur de la prison centrale de Makala aurait été notifié de la libération de deux opposants.

Après, plus rien. C’est hier mardi 20 février 2018 qu’une autre rumeur a gagné les réseaux sociaux, soutenant que les mêmes détenus politiques seront finalement libérés ce mardi. Mais à la dernière minute, le directeur de cabinet du ministre de la Justice a officiellement déclaré qu’il n’est pas question pour Eugène Diomi Ndongala et Jean-Claude Muyambo de quitter leurs cellules.

Controverse donc autour de cette question car, jusqu’à ce jour, certains membres contactés du Conseil national de suivi de l’accord (Cnsa) informent que cette libération n’est plus qu’une question de minutes.

Au même moment, des médias étrangers confirment que les deux cas emblématiques quittent d’ici-là la prison. Kinshasa serait également sous pression de la communauté internationale en ce qui concenrne l’application intégrale de l’accord de la fin de l’année, spécialement dans son volet « Décrispation ».

Les familles de ces prisonniers attendent impatiemment l’issue de cette affaire. Elles doivent être définitivement fixées si les leurs seront oui ou non libérés. Les avocats sont déboussolés. Les uns confirment la libération, les autres ne sont pas du tout informés d’une démarche dans ce sens. Du coup, la tension monte.

Vendredi dernier, des militants de la Démocratie chrétienne (DC) de Diomi ont pris d’assaut le siège du parti à Masina pour célébrer cette « victoire ». Ils sont rentrés déçus, dans l’espoir que leur leader recouvre la liberté bientôt. Surtout que Comité des Droits de l’Homme de l’ONU a déjà intimé l’ordre à la RDC de le libérer, outre l’accord de la Cenco.

Par Stone

TEMPETE DES TROPIQUES

http://www.latempete.info/controverse-autour-de-liberation-de-diomi-muyambo/

Publicités
Aucun commentaire pour le moment

Commentaire :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :