Aller au contenu principal

Articles de la catégorie ‘drc’

Réplique de la RDC à Kagame: “Félix Tshisekedi a voulu calmer le jeu…” (Diomi Ndongala) / DIASPORA.RDC

Réagissant aux propos négationnistes du Président Paul Kagame, “le président de la République démocratique du Congo, Félix Antoine Tshisekedi, a voulu calmer le jeu, tout en soulignant que les conséquences des guerres de Proxy lancées en 96 et 98 contre la RDC ont fait l’objet des rapports des Nations Unies, dont un des plus connus est le Rapport Mapping, relatant les crimes de guerre et les crimes contre l’humanité commis en RDC depuis 1996 et dont le Rwanda, mais aussi l’Ouganda, ont une responsabilité historiquement prouvée”, a-t-il dit, joint jeudi 20 mai 2021 par MCP.

D’ailleurs, a-t-il ajouté, l’Ouganda a fait l’objet d’une condamnation de la Cour International de Justice de la Haye, qui a sanctionné ce pays à dédommager la RDC pour les crimes et actes de guerre commis lors des guerres de Proxy lancées en 1996 et 1998.

Il sied de souligner que la Cour Suprême de l’Ouganda s’est prononcée, d’une manière d’ailleurs très virulente pour une haute instance juridique, refusant toute indemnisation de la RDC, particulièrement pour la mise à sac de la ville de Kisangani, au cours de laquelle le Rwanda et l’Ouganda se sont fait la guerre sur le sol congolais.

Le négationnisme de Paul Kagame “est une attitude récurrente pour le régime rwandais qui avait déjà, dans le passé, nié la présence de ses troupes en RDC, tout en opérant, par la suite, des retraits formels de celles-ci, sous l’égide de la communauté internationale”, rappelle Eugène Diomi Ndongala.

Ce dernier est d’avis que ” les relations diplomatiques entre la RDC, l’Ouganda et le Rwanda, devraient être basées sur la vérité historique, le respect mutuel et la reconnaissance de la responsabilité des ces deux pays dans la déstabilisation de la RDC”.

“Personnellement, j’estime qu’il faudra commencer par poursuivre les responsables connus de crimes de guerre et crimes contre l’humanité qui ont ensanglanté pendant 20 ans la RDC et remonter, à travers l’instauration d’un Tribunal Spécial réprimant les crimes de guerre commis en RDC depuis 1996, aux responsabilités aussi bien individuelles que collectives”, suggère le président national de la Démocratie Chrétienne (DC).

Ce disciple d’Étienne Tshisekedi pense que “Kagame ne pourra pas éternellement nier la vérité historique et juridique découlant des décisions d’un Tribunal Spécial sur la RDC”.

LM
Media Congo Press

Réplique de la RDC à Kagame: “Félix Tshisekedi a voulu calmer le jeu…” (Diomi Dongala)

 

%d blogueurs aiment cette page :