Aller au contenu principal

Articles de la catégorie ‘DEMOCRATIE CHRETIENNE’

LE PRESIDENT DE L’ ASSEMBLEE DU KONGO CENTRAL, ACCABLE PAR LS ACCUSATION DE CORRUPTION ET DESTABILISE PAR LES NOMBREUSES VIOLATIONS DE LA LOI ELECTORALE DENONCEES, ESSAYE DE SE DONNER LE BON ROLE D’ACCUSATEUR POUR CACHER SES PROPRES GRAVISSIME TURPITUDES. LA DC DEMANDE SA DEMISSION IMMEDIATE/ COMMUNIQUE DC DU 11/05/22

COMMUNIQUE DE LA DEMOCRATIE CHRETIENNE du 11/05/22

LE PRESIDENT DE L’ ASSEMBLEE DU KONGO CENTRAL, ACCABLE PAR LES ACCUSATIONS DE CORRUPTION ET DESTABILISE PAR LES NOMBREUSES VIOLATIONS DE LA LOI ELECTORALE DENONCEES, ESSAYE DE SE DONNER LE BON ROLE D’ACCUSATEUR POUR CACHER SES PROPRES GRAVISSIMES TURPITUDES. LA DC DEMANDE SA DEMISSION IMMEDIATE

La Démocratie Chrétienne tient à dénoncer le ramassis de mensonges dépitées par le Président de l’Assemblée provincial du Kongo Central, M. Jean Claude Mvemba, qui essaye, par des discours fallacieux cousus de fils blanc, de cacher la montée de colère grandissante au sein de la population Nekongo, à la suite de la dénonciation publique de corruption généralisée que le Président Eugène Diomi Ndongala a effectué, consécutivement au vote pour l’élection du Gouverneur et vice gouverneur du Kongo Central.

Cette élection à été émaillé par une corruption généralisée et aussi par des graves violations de la loi électorale, qui ont provoqué le dépôt de plusieurs plaintes aussi bien pour corruption mais aussi pour l’opacité de cette élection, organisée au sein de l’Assemblée provinciale corrompue que M. Mvemba préside.

En effet, nous apprenons que des plaintes mais aussi des requêtes en annulation de cette élection ont été déposées par plusieurs candidats, car M. Mvemba aurait fait voter des députés invalidés et aussi parce qu’ aucun témoin des candidats gouverneurs n’a pas été autorisé à assister au vote et encore moins à son dépouillement. Cette élection frauduleuse s’est tenue dans la plus totale opacité, avec la complicité et à l’initiative du président de l’Assemblée provinciale, qui a exigé que le vote se tienne sans aucun témoin et à huit clos.

De plus, c’ est justement M. Mvemba qui, lors de la rencontre avec le Président Diomi, aurait demandé à celui-ci « Ce que tu me proposes, vu que les autres me proposaient 100.000$ et une jeep, après l’élection ? » fin de citation.

Il sied de souligner que le Président Diomi Ndongala a été détenu illégalement en tant que prisonnier politique du régime Kabila, pendant des années et que le régime Kabila l’a notamment dépossédé de beaucoup de biens; dont il est risible, de la part de M. Mvemba, connu pour sa versatilité, de soutenir que le Président Diomi lui aurait proposé 50.000 $ à lui et aux autres députés. En échange du vote: avec quels moyens?

Dans sa volonté de se dédouaner après les forfait commis pendant cette élection frauduleuse, M. Mvemba, qui doit justifier après de ses parrains maffieux l’argent perçu, essaye de salir le Président Diomi pour sauver sa face alors qu’il est de notoriété publique qu il a cédé, selon ses propres déclarations, au propositions de 100.000 $ et une jeep, après l élection. Il est , des lors, inutile de se cacher derrière des fausses accusations pour se sauver face à la montée de colère de la population de Matadi, s’ érigiant en accusateur.

La Démocratie Chrétienne demande au président de l’Assemblée provinciale du Kongo Central de prendre la mesure de ses agissements et de démissionner, pour sauver ce qui reste de honorabilité de l’ institution qu‘il préside qu’il a, définitivement, salie par ses déclarations fausses, partisanes et grossières.

Pour la Démocratie Chrétienne,

Vérité et Justice pour le Congo,
Le porte-parole,

Marc Mawete

%d blogueurs aiment cette page :