Aller au contenu principal

VIVE TENSION A GOMA APRES LE KIDNAPPING D’ UN MILITAIRE FARDC A LA BARRIERE ENTRE GOMA ET GISENYI.

Un militaire congolais (FARDC) a été enlevé dans la zone neutre de la petite barrière dans  l’après midi de ce dimanche 15 septembre 2013 par les services rwandais œuvrant au même endroit.

Un témoin de l’événement rencontre sur place nous relate la scène:

<< C’était vers 14h00 heure locale [NDR 12h00 GMT] notre soldat  était en position de marche car cette espace neutre tout le monde y circuler librement ; subitement trois sujets rwandais en tenue civile l’ont encerclé de derrière et d’office l’acheminant sur le sol rwandais où il a été remballé à bord d’une jeep destination Gisenyi au Rwanda voisin>>. Prise de colère la population de Birere le quartier le plus populaire de la ville de Goma est venue en masse au niveau de la petite barrière où cet événement a fait paralyser les activités. <<Nous exigeons la libération immédiate et sans condition de notre vaillant militaire, car nos voisins doivent cesser le sabotage>> De son cote le maire adjoint de la ville de Goma M. Juvénal Ndabereye Senzige qui s’est dépêché aussi sur le lieu a demandé à la population de regagner leurs habitation car le niveau provincial et national sont informés et sont en démarchés pour sa libération.

Une source indépendante au niveau de la petite barrière nous a signifié que le chef de poste de la DGM au niveau de la petite barrière a été aussi pourchassé lorsqu’il tentait  d’aller voir son collègue de l’autre cote du Rwanda pour la cause.   U

ne autre source toujours non officielle a aussi souligné que les efforts pour joindre le chef militaire côté Gisenyi au Rwanda ont avoués à l’échec.   Au moment où nous accouchons cette dépêche les deux barrières sont fermées. Signalons que la RDC et le Rwanda au niveau de la petite barrière les deux pays sont séparés par une zone neutre d’une distance de moins de dix(10) metres!!!!

Mustafa Kemal Musafiri Mulopwe

Photo de Mustafa Kemal Musafiri Mulopwe.
Photo de Mustafa Kemal Musafiri Mulopwe.
Permalien de l'image intégrée:
« Enlèvement » d’un militaire Congolais par des agents de sécurité rwandais. Photo rassemblement de la population
*************************************************************
MISE A JOUR A 20H00
RDC: un sergent de l’armée kidnappé à Goma par trois policiers rwandais KINSHASA – Un sergent de l’armée de la République démocratique du Congo a été kidnappé dimanche à Goma, dans l’Est, par trois policiers rwandais qui ont franchi la frontière pour l’enlever, a affirmé dimanche un porte-parole militaire.

Le sergent Mulanga Kusakala

Le sergent Mulanga Kusakala revenait d’une visite de famille, et pendant qu’il se baladait dans la zone neutre trois policiers rwandais lui ont sauté dessus et l’ont tiré du côté rwandais, a déclaré à l’AFP le lieutenant-colonel Olivier Hamuli, porte-parole de l’armée dans la province du Nord-Kivu, dont Goma est la capitale.
C’est un kidnapping (…) Il était dans la zone neutre, pas au Rwanda. C’est la population qui a alerté les autorités. (…) La tension est vive au niveau de la population, on essaie de la calmer car pour elle il s’agit d’une provocation, a-t-il ajouté.
Il a précisé que la zone neutre est une rue de 5 à 7 mètres de longueur qui marque la frontière entre la RDC et le Rwanda et que le mécanisme de vérification conjoint (JVM, Joint Verification Mechanism) va s’occuper du dossier. Ce mécanisme sous-régional est chargé de surveiller la frontière entre la RDC et le Rwanda.
Vers 14h00 (12h00 GMT), au moment de l’incident plusieurs centaines manifestants en colère mais pas violents se sont massés aux petite et grande barrières, provoquant la fermeture de ces deux postes-frontières, a dit à l’AFP un témoin, sous couvert d’anonymat.
En fin d’après-midi, les deux barrières ont été rouvertes pour permettre aux gens de rentrer (chez eux) de part et d’autre. Mais comme à la petite barrière l’attroupement était important, la plupart des gens sont passés par la grande barrière, a précisé cet habitant de Goma.
En fin de journée, un déploiement particulièrement impressionnant des FARDC (armée régulière) et de la police était visible dans la zone, a-t-il ajouté.
Les autorités étaient injoignables en fin de journée pour confirmer ou infirmer l’information.
Selon le porte-parole militaire, le sergent Mulanga Kusakala est originaire de la province du Bandundu (Ouest) et il est détaché dans la 10e région militaire, à Bukavu, capitale de la province du Sud-Kivu (Est).

Les relations entre la RDC et le Rwanda se sont à nouveau tendues avec la création en mai 2012 du Mouvement du 23 mars (M23). Des experts de l’ONU accusent le Rwanda et l’Ouganda, voisins de la RDC, de soutenir cette rébellion, ce qu’ils ont toujours démenti.
Fin août, lors d’une reprise musclée des combats entre l’armée congolaise appuyée par les Casques bleus de l’ONU, et le M23, Kigali a accusé Kinshasa d’avoir lancé chez elle plusieurs dizaines d’obus. Le Rwanda avait alors discrètement renforcé son dispositif militaire à la frontière et menacé la RDC de représailles. Mais, selon l’ONU, les obus avaient été tirés par le M23.

Il y a environ trois semaines, des militaires rwandais se sont postés sur la colline qui se trouvait du côté du cimetière Gabiro (à Goma) en disant qu’ils craignaient une menace des FDLR, qui pourraient passer par là pour les attaquer. Tout s’était réglé à l’amiable: les Rwandais sont repartis et les FARDC se sont déployés, a indiqué le lieutenant-colonel Hamuli.
Les Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR) sont une rébellion hutu rwandaise, active en RDC, dont certains membres sont accusés de participation au génocide de 1994 au Rwanda. Elle est régulièrement accusée de commettre des exactions contre les populations civiles dans l’Est congolais.
(©AFP / 15 septembre 2013 19h58)

**********************************************************
MISE A JOUR A 20H18

VOICI LA VERSION RWANDAISE PUBLIEE SUR LE SITE DU MINISTERE RWANDAIS DE LA DEFENSE

FARDC Officer arrested on Rwanda Territory
Kigali, 15 September 2013A FARDC (Congolese Army) Senior Non-Commissioned Officer, Sergeant Major Kusakana Munanga Andre, service number (matricule): 1-72-88-93460-89 was today arrested by Security Organs in Rubavu Town, Western Rwanda in very suspicious activities. He was heavily armed, dressed in full battle dress, carrying all sorts of military gear.

“Sgt Major Kusakana Munanga Andre was arrested at around 1320hrs at Mbuga Ngali village, Rubavu Town, where FARDC deliberately fired a rocket that killed Mukagasana Vestine injuring her two months old baby on 29 August 2013. A total of 38 rockets and bombs were fired in Rubavu District, by FARDC from 15 July to 29 August 2013”, said Brig Gen Joseph Nzabamwita, Defence and Military Spokesman.

The Expanded Joint Verification Mechanism (EJVM) has been asked to carry out verification of this latest violation.

On 3 November 2012 two FARDC and FDLR fighters conducted combined armed reconnaissance at Busasamana, Rubavu District in Rwanda. Cpl Nzaza Nyabigoro, a suspected FDLR fighter embedded in 391 Reconnaissance Battalion of FARDC was killed. His remains were handed over to the FARDC 8 Military Region Commander, Col Evariste Somo Kakule.

EJVM investigated this incident of 3 November 2012 which was a reconnaissance for FDLR attack on Rwanda territory on 27 November 2012.

http://www.mod.gov.rw/?FARDC-Officer-arrested-on-Rwanda&lang=en
Publicités
un commentaire Poster un commentaire
  1. VIVE TENSION A GOMA APRES LE KIDNAPPING D’ UN MILITAIRE FARDC A LA BARRIERE ENTRE GOMA ET GISENYI. | Démocratie Chrétienne, D.C.

    J'aime

    24 septembre 2013

Commentaire :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :