Aller au contenu principal

UN AVION D’AIR FRANCE EN DIFFICULTE S’ EST VU REFUSER L ‘AUTORISATION D’ATTERIR A BRAZZAVILLE CAR IL Y AVAIT DES PASSEGERS R.D.CONGOLAIS A BORD / TOP CONGO

Le ton monte de nouveau entre Kinshasa et Brazzaville.

Politique le 19/05/2015 à 18h00
Le ton monte de nouveau entre Kinshasa et Brazzaville. Après Brazzaville, les autorités congolaises viennent de lancer l’opération Mbata ya bakolo à Pointe-Noire, la deuxième ville du pays, d’expulsion des étrangers en situation régulière sur le territoire.

« Les ressortissants de la RDC ne sont pas les seuls concernés par cette opération car, à la différence avec l’opération de Brazzaville, les autorités se sont, cette fois-ci, aussi rendu dans les mosquées pour annoncer le début de la campagne », a dit à TOP CONGO FM, un journaliste joint dans la capitale économique du Congo voisin.

Les autorités de la RDC regrettent qu’encore une fois, celles de Brazzaville opèrent dans les en avoir prévenues.

« Il aurait été mieux qu’il contacte au préalable…, nous aurions pris les mesures pour mieux recevoir les compatriotes expulsés », a dit à TOP CONGO FM, Antoine Boyamba, le vice ministre des congolais de l’étranger.

« Du côté de Kinshasa, il n’y a aucun problème et je ne pense pas qu’il y ait des problèmes du côté de Brazzaville mais les faits nous apprennent que certains de nos compatriotes à Pointe-Noire mais aussi à Dolisie sont sujets à de la maltraitance. Nous allons convoquer l’ambassadeur du Congo-Brazzaville pour leur faire part de nos préoccupations mais nous gardons l’espoir que tout va s’arranger et nous espérons que tout finira par s’arranger ».

Un autre fait vient exprimer un éventuel malaise entre les deux pays.

Les passagers du vol Air France de dimanche dernier, ne sont finalement arrivés à Kinshasa que ce mardi. Officiellement, à cause de l’orage qui s’est abattu sur la capitale de la RDC dans la soirée de dimanche, leur avion n’a pas pu atterrir à l’aéroport de Ndjili.

Ils ont dû être finalement détournés vers Luanda en Angola Parce que, selon ce qu’a annoncé en vol le pilote aux passagers, « les autorités du Congo Brazzaville ont refusé l’accès à leur territoire aux ressortissants de la RDC ».

La RDC n’a pas encore été officiellement saisie de cette information, reconnaît le vice ministre « mais si cette information est vraie c’est grave car il s’agit d’une non assistance à personnes en danger. J’ose espérer que ce n’est pas le cas ».

Publicités
un commentaire Poster un commentaire
  1. Samuel Malikewa #

    Très grave alors

    J'aime

    9 septembre 2015

Commentaire :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :